Jordan Ayew.

Jordan Ayew.

Le championnat de France n'a pas encore délivré son verdict définitif. Si le titre est déjà dans la poche du PSG et que deux des trois futurs pensionnaires de Ligue 2 sont connus, il reste du suspens à tous les étages. Samedi prochain, l'ultime journée de Ligue 1 permettra de mettre fin à ces incertitudes. TFF vous détaille les batailles dont le vainqueur reste à déterminer.


Troisième place : l'ASSE met la pression sur Lille

 

Alors que Christophe Galtier s'interroge sur son avenir, les Verts viennent peut-être de lui offrir une bonne raison de prolonger l'aventure dans le Forez. A la faveur d'un joli succès acquis contre Nantes (3-1) au stade de la Beaujoire, l'ASSE revient sur les talons de Lille, et garde une chance de s'installer sur la troisième marche du podium lors de la 38ème journée. Sèchement battus par le PSG sur sa pelouse (1-3), le LOSC a vu les Verts revenir à deux points. Bien sûr, René Girard et ses hommes gardent leur destin en mains avant l'ultime journée, qui verra Lille se déplacer à Lorient. Mais il existe au moins deux motifs d'inquiétude pour les Nordistes : d'abord, l'ASSE possède un meilleur goal-average (+20/+17). Ensuite, la dernière sortie des Verts est plus qu'abordable, puisqu'il s'agit de la réception de la lanterne rouge ajaccienne, à Geoffrey-Guichard.

 

 

Cinquième place : L'OL en pôle, L'OM en embuscade

 

 

Décidément, la fin de saison lyonnaise n'a rien d'une promenade de santé. Samedi soir, les Gones ont enchaîné une seconde défaite de rang face à Lorient (0-1), qui fait planer le doute quant à leur participation aux barrages de la prochaine Europa League. Après une saison éprouvante, le groupe est sur les rotules. Pourtant, il faudra impérativement l'emporter à Nice, lors de la dernière journée, pour sécuriser la 18ème qualification européenne de rang du club rhodanien. Car derrière, l'OM pousse.

 

A la faveur du match nul obtenu à Bordeaux (1-1), les hommes de José Anigo sont revenus à un point de Lyon - avec un goal-average légèrement supérieur - alors qu'ils reçoivent Guingamp (officiellement maintenu) lors de la dernière journée. Avant de tirer sa révérence pour laisser le champ libre à Marcelo Bielsa, José Anigo rêve que ses hommes lui offrent un dernier cadeau. En forme de Ligue Europa ?

Une finale du maintien au stade Bonal !

 

A son arrivée au chevet des lionceaux, Hervé Renard avait donné rendez-vous à la dernière journée, en espérant que les siens soient encore en course pour le maintien. Depuis ses hommes ont fait du très bon boulot, se classant même à une incroyable 5ème place de Ligue 1 en 2014. Vainqueur de Rennes samedi soir (2-1), les Sochaliens recevront bien l'ETG à Bonal lors de l'ultime journée, pour un duel à la vie à la mort. A la faveur de leur succès contre Nice (2-0) lors de la 37ème journée, les Hauts-Savoyards conservent un point d'avance sur Sochaux, premier relégable.

 

Un match nul à Sochaux serait donc suffisant pour offrir à leurs supporteurs une quatrième saison parmi l'élite. Méthode Coué ou pas, Pascal Dupraz a invité les journalistes à "mettre une pièce sur le maintien de l'ETG". Et pourtant, la dynamique actuelle plaide clairement en faveur de Sochaux, qui reste sur quatre victoires et un match nul, lors des cinq derniers matches. Pas mal, pour un club scotché à la 18ème place de Ligue 1 depuis la troisième journée...

 

Hervé Renard est aux anges. Le maintien reste possible pour le FCSM.

Hervé Renard est aux anges. Le maintien reste possible pour le FCSM.

Retour à l'accueil