Holà les Fastfooters. Depuis quelques jours, l'Espagne est en plein chamboulement : sacre du roi Felipe VI, élimination de la Roja en Coupe du Monde. La Catalogne ne devrait pas échapper au(x) séisme(s), notamment sur le rectangle vert. Le nouveau défi est défini : retrouver une dynamique pour ne pas laisser filer le Real Madrid, dernier monarque d'Europe en date. Et pour ce faire, le Barça est prêt à employer les grands moyens.

Rakitic, 1ère illustration du changement du Barça

Rakitic, 1ère illustration du changement du Barça

1 - Luis Enrique, un nouveau commandant à bord 

 

A la fin du dernier exercice, les dirigeants blaugrana n'ont pas hésité à remercier leur éphémère entraîneur, Tata Martino. L'Argentin, qui avait succédé à Tito Vilanova, n'a pas su convaincre. Pour le remplacer, le board barcelonais a fait appel à un ancien de la maison, Luis Enrique. Après une expérience convaincante à la tête de l'équipe réserve du FC Barcelone, puis plus mitigée sur le banc de l'équipe première de l'AS Rome, Enrique devrait apporter du caractère à une équipe qui a perdu son appétit la saison passée. Ce dernier endossera pour la première fois le costume de coach du FCB le samedi 19 juillet, en match de pré-saison contre le Recrativo Huelva. Mais avec quelle équipe ? Le chantier est, à l'heure actuelle, loin d'être terminé.

2 - Ivan Rakitic, le successeur désigné de Xavi

 

Comme de nombreuses équipes en Europe, les responsables barcelonais devraient faire leur recrutement avec le prisme de la Coupe du Monde. Et ces derniers jours, ils n'ont pas perdu de temps en signant l'un des talents annoncés de cette compétitions, Ivan Rakitic. En faisant signer le dernier vainqueur de l'Europa League avec le FC Séville, le FC Barcelone envoie un message fort à la concurrence en déboursant 20 millions d'euros sur un joueur d'avenir. 

3 - Un mercato déjà bien avancé 

 

Outre la signature du Croate, le FC Barcelone a assuré ses arrières en s'attachant les services d'un autre joueur prometteur, André Ter Stegen, le désormais ancien gardien du Borussia Monchengladbach. La doublure de Neuer au sein de la Nationalmannschaft portera les couleurs du FCB jusqu'en 2019.

 

Enfin, le nouveau coach catalan, Luis Enrique, aura à sa disposition des joueurs en retour de prêt tels que Gerard Delofeu (Everton) ou encore Rafinha (Celta Vigo). 

 

4 - Une page dorée se tourne

 

Avec ces revenants et les signatures de Ter Stegen ou encore Rakitic, c'est une page du FC Barcelone qui est en train de se tourner. Carles Puyol devrait faire partie de l'organigramme de l'institution, mais ne sera plus sur le terrain. Xavi, 34 ans, devrait s'envoler dans les prochains jours pour un nouveau championnat et un nouveau continent. Victor Valdes, 32 ans, raccroche les gants et cherche toujours un point de chute, qui ne devrait pas être l'AS Monaco. Dani Alves, qui réalise un début de saison poussif avec la sélection brésilienne, ne sera pas retenu. Adriano et Alex Song, habitués à un rôle de remplaçant, pourraient manifester des velléités de départ.

Enfin, après un transfert retentissant il y a 3 ans, Cesc Fabregas a décidé de faire ses valises pour retourner en Premier League. Celui qui n'a pas été titularisé par Vicente del Bosque depuis le début du Mondial portera les couleurs de Chelsea. Un transfert qui rapporte la coquette somme de 37 M€ au club catalan. 

5 - Un coup en or à réaliser 

 

D'autres joueurs pourraient être amener à quitter le Camp Nou cet été et, par la même occasion, renflouer les caisses du club catalan : Alexis Sanchez (Juventus Turin, Liverpool ?), Pedro (Paris-SG) ou encore Christian Tello (FC Séville). 

 

Et pour frapper un grand coup, le FC Barcelone se doit d'attirer un grand nom. Arsenal tente de le faire, par exemple, avec Mario Balotelli (Milan AC), de son côté, le FC Barcelone aurait coché le nom de... Luis Suarez. 

6 - Défier le Real Madrid sur son propre terrain 

 

Ces dernières années, le Real Madrid a investi massivement sur le marché des transferts avec des joueurs tels que Gareth Bale, Isco ou encore Luka Modric. Depuis quelques mois déjà, le Real de Florentino Pérez cherche à attirer Luis Suarez, le dernier meilleur buteur de Premier League avec les Reds de Liverpool. Pour autant, le Barça va devoir se montrer très convaincant et dépenser, encore plus, que son dernier gros transfert : Neymar. Pas sûr que cette hypothèse ne ravissent les socios. 

 

Pour autant, le FC Barcelone retrouverait un grand 9 à la pointe de son attaque, un rôle perdu depuis les départs d'Eto'o, d'Henry ou encore d'Ibrahimovic. Egalement très intéressés par Gonzalo Higuain, un ancien du Real aujourd'hui à Naples, et Sergio Aguëro, autre piste privilégiée par le Real, le FC Barcelone a la ferme intention de contrarier son rival historique en se positionnant sur Suarez. 

 

Pour frapper un très grand coup sur le marché estival, le FCB serait prêt à lever la clause libératoire du meilleur buteur de l'histoire de l'Uruguay, estimé à 85 millions d'euros et d'ajouter dans la transaction le talentueux milieu offensif chilien, Alexis Sanchez, qui ne laisse pas Liverpool insensible.  

7 - Jérémy Mathieu, la défense n'est pas oublié 

 

A observer la saison passée, le FC Barcelone pêche dans le secteur défensif. Outre la fin de carrière probable de Carles Puyol et le départ éventuel de Dani Alves, les recruteurs du Barça doivent s'appliquer pour se renforcer défensivement. Le Français du FC Valence, Jérémy Mathieu, 30 ans, serait dans les petits papiers de la formation blaugrana. De son côté, le club exigerait 20 millions d'euros pour céder son latéral gauche, qui peut également jouer dans l'axe. Valence ne serait pas insensible à un échange avec le jeune feu-follet espagnol, Christian Tello. Deux autres pistes reviennent avec insistance, Mats Hummels et Lukasz Piszczek (Borussia Dortmund).

 

Retour à l'accueil