Chers Fastfooters. Après plus d'un mois de compétition dans les championnats européens, et avant une semaine qui s'annonce des plus chargées, Thefastfoot vous propose, cette semaine, de faire le point sur les équipes, les joueurs, les schémas tactiques... en vogue. C'est "The Top 5". Ce lundi, zoom sur les joueurs plus ou moins connus du grand public avant l'été et qui affolent déjà supporters et observateurs. Les "cracks" d'août-septembre sont-ils fait pour durer ? On attend vos avis dans la partie "Commentaires".

THE TOP 5 : ZOOM SUR LES CRACKS DU DEBUT DE SAISON

Munir El-Haddadi (19 ans, attaquant) 

 

C'est la trouvaille de Luis Enrique. En effet, cet été, le nouvel entraîneur du FC Barcelone lance en équipe première un jeune gamin de 19 ans aux faux airs de Neymar, Munir El-Haddadi. Le tube de l'été est en marche. En matches de préparation, le prodige marocain, qui a fait ses gammes à la Masia, inscrit la bagatelle de 4 buts. Il pousse même vers la sortie un autre grand espoir du club, Gérard Deulofeu, prêté cette saison au FC Séville. 

 

Le 24 août dernier, soit presque un mois jour pour jour, El-Haddadi inscrit son premier but lors de son premier match officiel avec le Barça, en championnat, contre Elche (3-0). En devenant le 3e plus jeune buteur barcelonais de l'histoire du club (après Messi et Bojan), le champion d'Europe des U19 avec les Blaugrana la saison passée fait une entrée magistrale dans la cour des Grands. Et ce n'est pas fini.

 

Début septembre, le sélectionneur de l'équipe A espagnole, Vicente del Bosque, le sélectionne suite au forfait de Diego Costa (Chelsea). Il entre à un peu moins d'un quart d'heures avant la fin du match contre la Macédoine, facilement remporté par le Roja (5-1). Durant les jours précédant cette rencontre, un débat, tendu, s'articule autour du choix de sélection du jeune joueur né à San Lorenzo de El Escorial, près de Madrid. En le faisant entré contre la Macédoine, Del Bosque a mis fin aux espoirs du Maroc, pays de son père, réalisant le rêve de Munir : « Je suis né en Espagne et je voulais y jouer depuis tout petit. C’est ma décision. J’ai parlé avec les responsables marocains et je leur ai dit que je souhaitais jouer pour la Roja. » 

 

Munir sera t-il passer les saisons ? Lors du dernier large succès du Barça, à Levante (5-0), le néo-international espagnol est resté sur le banc, assistant à la démonstration offensive de ses partenaires, parmi lesquels Neymar, Messi et Pedro. Ne ressentira-t-il pas, d'ici l'hiver, un manque de temps de jeu ? Selon différentes sources, le Paris-SG et le Bayern Munich seraient sur les rangs pour accueillir le phénomène. Pour l'heure, le chiffre de 12 millions d'euros est avancé. Un prêt n'est pas à exclure. Affaire à suivre.

Simone Zaza (23 ans, Sassuolo)

 

Cela fait plus d'une saison que le nom de Zaza est sorti de l'anonymat. Après une saison (2012-2013) plus que convaincante avec Ascoli en Serie B (19 buts en 35 matches), l'athlétique attaquant italien (1,87 m) file à la Juventus Turin, qui le prête à la modeste formation de Sassuolo, promu dans l'Elite. Le natif de Policoro est alors en co-propriété entre la Juve et le club d'Emilie-Romagne. A l'issue de l'exercice 2013-2014, il inscrit 9 buts. Pas mal pour une première saison dans l'Elite. 

 

Mais depuis la reprise du Calcio à la fin du mois d'août, Zaza est devenu un phénomène en Italie. Entamant à peine sa deuxième saison avec Sassuolo, le jeune attaquant, âgé de 23 ans, est appelé en sélection par Antonio Conte, à l'occasion d'un match amical contre les Pays-Bas. Elu homme du match par le quotidien national La Gazzetta dello Sport, Zaza a été omniprésent, provoquant même un pénalty pour son équipe transformé par Daniele de Rossi. Il n'en fallait pas plus pour que Zaza entre en concurrence avec les nombreux avant-centres que comptent la Squadra Azzurra, de Mario Balotelli à Ciro Immobile en passant par Stephan El-Shaarawi, Giuseppe Rossi, Sebastian Giovinco...

 

Mais en bonne gestionnaire, la Vieille Dame s'est assurée, cet été, un droit de rachat à auteur de 14 millions d'euros à l'été 2015 et à 18 millions d'euros à l'été 2016. Reste à savoir ce que fera Zaza avec les Verdeneri cette saison. Pour l'heure, Zaza n'a trouvé qu'à une seule reprise le chemin des filets en 3 matches de Serie A. 

Karim Bellarabi (24 ans, Bayer Leverkusen)

 

Bellarabi exprime tout son talent depuis le début de cet exercice en Bundesliga. Prêté la saison dernière à Brunswick (3 buts et 6 passes décisives en 26 matches), son club, le Bayer Leverkusen, a décidé de le conserver cette saison. Et bien en a pris aux dirigeants du Bayer. Car il n'aura fallu que 9 secondes au jeune prodige allemand pour se distinguer. En effet, lors de la première journée, Bellarabi inscrit un but au Borussia Dortmund himself au bout de seulement 9 secondes de jeu. Ce dernier laisse ainsi son patronyme sur les tablettes de la Bundesliga comme étant le joueur à avoir marqué le but le plus rapide. Pas mal. Ce jour-là, Bellarabi a fait vivre un vrai cauchemar au BVB, offrant une passe décisive à son partenaire d'attaque, Stephan Kiessling.

 

Lors du match suivant, le natif de Berlin s'était illustré en inscrivant un but sur une somptueuse reprise de volée contre... le Hertha Berlin (4-1). Rapide et technique, Bellarabi n'est pas du genre à s'économiser en ce début de saison, parcourant pas moins de 12 kilomètres en moyenne par match. Lors du dernier match, Bellarabi a délivré une passe décisive à Drmic, autre recrue estivale du Bayer, mais n'a pu empêcher la lourde défaite des siens sur le pré de Wolfsburg (1-4).

 

Mais son talent suscite des convoitises bien au-delà de la Rhur. Ainsi, Bellarabi est actuellement en pleine réflexion quant à son avenir en sélection. En effet, l'ancien joueur de Oberneuland peut prétendre à trois sélections : Allemagne (où il est né), le Ghana (pays de son beau-père) et le Maroc (pays de son père). Ces derniers jours, le joueur aurait rencontré le sélectionneur marocain, Baddou Zaki, qui espère bien ne pas être de nouveau contrarié après le dossier Munir El-Haddadi. Ce dernier l'a même préconvoqué. 

Leonardo Ulloa (Leicester City, 28 ans)

 

Une équipe se distingue en ce début de saison outre-Manche : Leicester City. Dernier exploit en date ? Avoir infligé un sévère 5-3 à l'une des équipes en plein rodage, Manchester United, la semaine passée. Et un joueur incarne la dynamique insolente de ce club promu en Premier League : Leonardo Ulloa. Agé de 28 ans, l'attaquant argentin était THE recrue de poids de la petite formation des Midlands. Auteur de 14 buts en 33 matches de Championship la saison passée avec Brighton, l'ancien goleador d'Almeria, courtisé l'été passée, a franchi le pas de l'Elite du football anglais pour un peu moinsde 10 millions d'euros. 

 

Et depuis, Ulloa est devenue la coqueluche des supporters des Foxes. Renard des surfaces, le natif de General Roca s'est joué de sa puissance physique (1,90m) mais aussi de sa force de frappe. Contre Manchester United justement, Ulloa a remis son équipe dans le droit chemin (1-2, 17e) avant de sceller, sur pénalty cette fois, le sort d'une rencontre complètement découssue (5-3, 83e). Muet ce week-end contre Crystal Palace, le grand avant-centre aura l'occasion de soigner ses stats contre une autre formation promue, Burnley, lors de la prochaine journée. Avec 5 buts en 6 rencontres disputées dans cet exercice 2014-2015 de la PL, Ulloa est, tout simplement, le 2e meilleur buteur de la Ligue derrière... Diego Costa. Intéressant.

Memphis Depay (PSV Eindhoven, 20 ans)

 

Depuis la saison dernière, Memphis Depay est le jeune talent à surveiller en Europe. Agé de seulement 20 ans, Depay a commencé à faire parler de lui à l'échelle des Pays-Bas en inscrivant la bagatelle de 14 buts en 43 matches disputés toutes compétitions confondues avec le PSV. Mais la véritable éclosion de ce milieu offensif technique et doté d'une bonne frappe de balle est inttervenue lors de la Coupe du Monde au Brésil. Avec les Oranje, il s'est offert un but décisif contre l'Australie (3-2) d'une somptueuse frappe de loin puis le second but contre le Chili (2-0).

 

A l'instar de son compatriote, Arjen Robben, Memphis Depay use d'une même ruse : repiquer dans l'axe avant d'enchaîner d'une frappe puissante. Et en ce début de saison, Depay a la mire bien réglé. Pour preuve, en championnat, Depay compte déjà 5 buts en 5 matches disputés sous le maillot du PSV. Toutes compétitions confondues, il porte son compteur à 8 unités en... 8 matches disputés. De quoi susciter les convoitises des plus grandes formations européennes, telles que la Juventus Turin, et une très belle fiche technique sur Fifa 15...

Retour à l'accueil