Hello les Fastfooters ! En cette fin de mois d'octobre, votre site vous emmène en Turquie, où se dispute une Süper Lig passionnante. Onzième au classement de l'indice UEFA, la Turquie n'a pourtant rien à envier à la France (6e) en terme de championnat. Pour vour convaincre, TFF vous propose d'évaluer, chaque fin de mois, onze joueurs étrangers dont les noms vous disent forcément quelque chose. Pour cet épisode 1, nous faisons les présentations. Fans de Basiktas, Fenerbahçe, Galatasaray et les autres, n'hésitez pas à partager cette page sur les réseaux sociaux.

SÜPER LIG TURQUE : FOCUS SUR LE XI D'OCTOBRE

1. Gardien : Rais M'Bolhi (29 ans, Antalyaspor) 

 

Souvenez-vous ! M'Bolhi s'est révélé aux yeux du grand public lors de la dernière Coupe du monde au Brésil avec la sélection algérienne. Un héros qui a été débarqué par la Major League Soccer (Philadelphie) quelques semaines plus tard. Le Parisien de naissance, âgé de 29 ans, joue depuis le début de la saison les doublures du  portier slovène Saso Fornezzi. M'Bohli, qui compte 41 sélections avec les Fennecs, a disputé son premier match avec sa nouvelle équipe le mois dernier, en coupe de Turquie, face à Çorum Belediyespor (équipe de 4e division). Le deuxième, disputé ce lundi face au Besiktas (défaite : 5-1), a été un véritable calvaire pour M'Bolhi. Et l'ancien goal du Gazélec Ajaccio (oui, oui c'était en 2012-2013 !) risque bien de trouver la saison longue sur le banc de la formation emmenée par Samuel Eto'o. Mais qui sait... 

 

Deux autres gardiens à suivre : Fernando Muslera (Galatasaray, international argentin) et Andreas Isaksson (Kasimpasa, international suédois)

SÜPER LIG TURQUE : FOCUS SUR LE XI D'OCTOBRE

2. Défenseur - latéral droit : José Bosingwa (33 ans, Trabzonspor)

 

A l'instar de M'Bolhi, Bosingwa connaît un début de saison délicat. A tout juste 33 ans, l'international portugais (23 sélections) entame sa troisième saison à Trabzon, blessé, puis sur le banc. Sur la phase descendante de sa carrière depuis son départ de Chelsea, Bosingwa a disputé tout de même 24 matchs la saison passée avec le club qui tente de faire la niaque aux trois écuries d'Istanbul. Pour mémoire, l'homme aux sourcils bien fournis a deux Ligues des champions, trois coupes d'Angleterre ou encore une Premier League à son actif. Est-il bon pour la casse ? Rien n'est moins sûr.

3. Défenseur central : Jason Denayer (20 ans, Galatasaray)

 

Tiens, tiens, comme on se retrouve ! Jason Denayer a vu son nom revenir avec insistance du côté de Marseille cet été. L'international belge (3 capes) de Manchester City avait le choix entre l'OM et Galatasaray. L'espoir de 20 ans a opté pour la formation stambouliote, sous la forme d'un prêt. Bien lui en a pris ? Depuis le début du championnat turc, le défenseur aux dreadlocks a disputé trois rencontres. Deux en Ligue des Champions. Positionné comme arrière droit par son sélectionneur, il s'impose en défense central, aux côtés de l'ex-Lillois Chedjou. Touché au genou, il était absent du dernier choc face à Fenerbahçe le week-end dernier. Mais le "nouveau Kompany" gagne progressivement ses galons en vue du prochain Euro 2016... Rendez-vous le mois prochain.

4. Défenseur central : Simon Kjaer (26 ans, Fenerbahçe) 

 

L'ancien pensionnaire de la Ligue 1, qui a laissé un grand vide au LOSC, est déjà un pion essentiel de sa nouvelle équipe en Super Lig, Fenerbahçe : six matches disputés en championnat, cinq en coupes d'Europe. Le colosse danois (1,89m) Simon Kjaer a cependant vécu un match délicat face à un rival au titre, le Besiktas, en inscrivant un but contre son camp il y a quelques semaines. Il devrait connaître une saison bien pleine et, qui sait, inscrire ses premières lignes sur son CV après des années infructueuses à Lille, Wolfsburg et l'AS Rome. 

5. Latéral gauche : Lionel Carole (24 ans, Galatasaray)

 

Cocorico ! Voilà un joueur sorti de la banlieue parisienne et passé par la formation nantaise. Evoluant par Sedan, Benfica et Troyes lors des deux dernières saisons, Lionel Carole est l'un des Français de Turquie qui s'éclate avec les Lions. Aligné à déjà 10 reprises cette saison par son entraîneur, Hamza Hamzaoglu, le natif de Montreuil (93) tient son côté gauche, avec un pied droit qui n'est pas forcément son point fort. Carole a été l'un des grands artisans de la montée de l'ESTAC la saison passée en L1, qu'il a quitté l'Aube pour la Turquie contre 1,5 millions d'euros. Lille pensait à lui pour succéder à Béria. Décidément, Lille...

 

Les autres défenseurs à suivre : John Boye, Cicinho (Sivasspor), Dany Nounkeu (Bursaspor), Luis Pedro Cavanda (Trabzonspor), Olivier Veigneau (Kasimpasa), Bruno Alves (Fenerbahçe), Andreas Beck (Besiktas).

Pour moi, c’est le meilleur latéral de Ligue 2. Depuis Sedan, il monte plus pour apporter. Dans l’aspect défensif, tactique et technique, il fait moins d’erreurs. Il a gagné en expérience."

Yoann Court, son ancien partenaire à Troyes (France Football)

6. Milieu de terrain : Kévin Grosskreutz (27 ans, Galatasaray)

 

Qui aurait pu citer, avant de lire ce papier, le nouveau club de l'ancien milieu du Borussia Dortmund, Kévin Grosskreutz ? Champion du monde, Grosskreuzt, qui n'affiche que 27 années au compteur, a décidé de s'engager l'été dernier, pour trois ans, avec les Lions. Oui mais voilà, la Fifa n'a pas validé le transfert du milieu polyvalent de la Mannschaft pour un problème de réglement de la part du club turc. Du coup, ce dernier ne pourra pas disputer le moindre match officiel avec la formation stambouliote avant le 1er janvier 2016. Ca valait le coup de le rappeler. Promis, on n'en parlera pas le mois prochain. 

SÜPER LIG TURQUE : FOCUS SUR LE XI D'OCTOBRE

7. Milieu de terrain : Kévin Constant (Trabzonspor, 28 ans) 

 

Surprise toujours. Après deux saisons mitigées passées au Milan AC, le milieu défensif guinéen Kévin Constant s'engage, à l'été 2014, avec les Bleus et Grenats. Après une première saison timorée (14 matchs de championnat disputés), le natif de Fréjus, passé par Toulouse et Châteauroux, débute cette saison à plein régime (6 matchs de Super Lig, 3 matchs en Ligue Europa). Une carrière atypique à suivre, vraiment.

8. Meneur de jeu : Wesley Sneijder (31 ans, Galatasaray) 

 

Allez, petit focus sur l'une des grandes stars du championnat turc depuis trois saisons déjà : Wesley Sneijder. Le n°10 de Galatasaray a été l'un des artisans du triplé championnat-coupe-supercoupe de son équipe l'an passé avec 14 buts marqués toutes compétitions confondues. Surtout, Sneijder, c'est une combativité à toute épreuve, et plus de 50 matches dans les jambes assurés chaque saison. Celui qui aurait pu (dû ?) être le Ballon d'Or de l'année 2010 s'est remis de sa désillusion en devenant une idole à Istanbul. Puis ce n'est jamais désagréable d'évoquer l'international oranje (119 sélections) pour son épouse, la plantureuse Yolanthe.

 

Les autres milieux à suivre : Ricardo Faty (Bursaspor), Marko Marin, Stéphane M'Bia (Trabzonspor), Landry N'Guemo (Akhisar Belediye), Diego, Raul Meireles (Fenerbahçe), Jean II Makoun (Antalyaspor).

SÜPER LIG TURQUE : FOCUS SUR LE XI D'OCTOBRE

9. Attaquant droit : Lazar Markovic (21 ans, Fenerbahçe) 

 

C'est l'une des attractions de cette nouvelle saison en Turquie ! L'ancienne promesse de Benfica, véritable flop la saison passée à Liverpool, Lazar Markovic a posé ses valises cet été du côté d'Istanbul. Prêté par les Reds, l'international serbe (21 sélections). Rapide, technique, Markovic s'adapte petit à petit au football turc, mais n'a pas encore trouvé le chemin des filets. Placé dans le couloir droit à Fenerbahçe, celui que Jurgen Klopp, le nouveau technicien de Liverpool, aimerait voir revenir cet hiver du côté de la Mersey, apporte beaucoup pour faciliter le jeu de ses deux partenaires stars d'attaque : Nani et Van Persie. Une évolution à suivre.

10. Attaquant gauche : Balazs Dzsudzsak (28 ans, Bursaspor) 

 

Voilà un nom imprononçable qui s'était fait un début de nom ! Dzsudzsak, un temps pisté par une bonne demi-douzaine de grands clubs européens, a succombé aux millions (15) de l'Anzhi avant de partir, six mois plus tard au Dinamo Moscou (pour 19 millions). Après trois saisons loin des yeux loin du coeur, l'international hongrois (73 sélections) rallie en catimini Bursaspor pour 1,5 millions d'euros. Depuis le début de la saison, il anime le front gauche de l'attaque de son équipe. Un nom à suivre (et à copier dix fois).

11. Oscar Cardozo (32 ans, Trabzonspor)

 

Parce que c'était trop évident de parler des deux meilleurs avant-centres du championnat turc : Samuel Eto'o (7 buts) et Mario Gomez (7 buts). Derrière ses deux montres, un joueur, qui s'est fait un peu oublier ces derniers mois, est pourtant bien là : Oscar Cardozo. Le Paraguayen, qui a fait les belles heures du Benfica Lisbonne, a ramené sa grande cardasse (1,93 m) du côté de Trabzon. Auteur de 3 buts en 7 matchs, nul doute que le "Tacuara" aura à coeur de faire de l'ombre aux attaquants plus techniques. L'anti-star Oscar pourrait devenir star sur le tard. Bref, à suivre.

 

Les autres attaquants à observer cette saison : John Utaka (Sivasspor), Pierre Webo (Osmanlispor), Isaac Cuenca (Bursaspor), Nani, Robin Van Persie (Fenerbahçe), Lukas Podolski, Burak Yilmaz (Galatasaray).

Retour à l'accueil