Holà les Fasfooters ! De prime abord, il paraît bien difficile de zapper un Real Madrid - FC Barcelone dans le calendrier d'une saison, tant cette affiche semble alléchante. Et pourtant. A Thefastfoot, on décide de braver les interdits, non sans jouer les rabat-joies, en boycottant le dernier Clasico de l'année, qui se disputera ce samedi (18h15) à Bernabeu. Mais sans être à court d'arguments. Embarquez dans ce papier à contre-courant et n'hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux, quitte à faire grincer quelques dents.

REAL-BARCA : LES 10 BONNES RAISONS DE BOYCOTTER CE CLASICO !

1. Parce que Messi ne sera pas à 100%...

 

Ces dernières années, quand on se décide à mater un Clasico, on le fait aussi pour eux. Eux, ce sont Cristiano Ronaldo, triple ballon d'or et star du Real Madrid, et Lionel Messi, quadruple ballon d'or et icône du FC Barcelone. Oui mais voilà, alors que le premier est en bonne forme, le second revient tout juste de blessure. Touché à un ligament du genou gauche contre Las Palmas le 26 septembre dernier, la "Pulga" a fait l'impasse sur la quinzaine internationale pour ce Clasico. Ce vendredi, l'Argentin a été ménagé à l'entraînement. Inquiétant ? Un peu quand même quand on sait que Messi est le meilleur buteur de l'histoire des Real-Barça avec 21 réalisations. Il est incertain comme titulaire.

Depuis qu'il a réintégré le groupe, les sensations sont positives. Il est rétabli et a retrouvé la dynamique du groupe. A partir de là, il manque l'entraînement d'aujourd'hui (vendredi) et qu'on puisse discuter et voir dans quel état il se sent.»

Luis Enrique, entraîneur du Barça

Leo sera peut-être le seul grand absent de ce Clasico. Du côté du Barça, tout le monde sera présent à l'exception de Rafinha, Douglas (blessés), Masip et Bartra (non retenus). Du classique. Normal pour un Clasico.

REAL-BARCA : LES 10 BONNES RAISONS DE BOYCOTTER CE CLASICO !

Après, à 18h15, un samedi, Marc Bartra a mieux à faire...

Dans les rangs du Real, le sourire est de mise. Rafa Benitez pourra compter sur les retours de James Rodriguez (pour nettoyer la lulu), de Dani Carvajal (sait-on jamais), de Gareth Bale (gare à l'excès de vitesse !), de Pepe (précieux dans les bastons), Ramos (le meilleur défenseur du monde, ça peut servir) et Keylor Navas (le meilleur après Neuer).

REAL-BARCA : LES 10 BONNES RAISONS DE BOYCOTTER CE CLASICO !

2. Parce que "tu as vu l'heure, sérieux" 

Avec les Clasicos les amis, niveau horaire, on a tout connu. A midi pour l'Asie, le 22h traditionnel en Espagne, 21h... mais ce coup-ci, ce sera 18h15. Oui 18h15, autant continuer à regarder Lorient-PSG sur Canal+ ! 18h15, c'est tout juste pour l'apéro. Entre les courses au centre commercial, le repassage, l'expo Scorsese à la cinémathèque, le défi de Bruce Grannec au Auchan de Saint-Nazaire... on est ric-rac.

Bon, l'explication du "18h15" est digne d'une dissertation mais elle vaut le coup d'être connue.  

Ainsi, le coup d’envoi sera donné à 18h15 en Espagne et en France, à 11h15 au Mexique et en Colombie, 12h15 aux États-Unis, 13h15 en Argentine, 14h15 en Uruguay et 23h15 en Thaïlande. Toutefois, la LFP ne peut pas satisfaire tout le monde comme les pays d’Asie et d’Océanie car il sera 1h15 en Chine, 2h15 au Japon et 4h15 en Australie. 

De plus, cette saison, la LFP a décalé le coup d’envoi des rencontres du samedi de 18h à 18h15 pour permettre la diffusion du match en Angleterre. En effet, entre 16h et 18h15 (15h et 17h15 heure locale), aucun match de football n’est diffusé en direct à la télévision pour inciter les anglais à se rendre dans les stades pour les matchs anglais de 15h. 

Mais bon, le Clasico, c'est du football, certes, mais c'est aussi du business. Avec ce dispositif compréhensifs que par les plus grands mathématiciens, la Ligue espagnole cible 500 millions de téléspectateurs et 1 milliard d'euros de droits TV dès la saison prochaine. Tremble Premier League ! 

3. Parce qu'on est plus intéressé par la pseudo sextape de Piqué et Shakira 

Depuis quelques jours, une info "so caliente" et "so graveleuse" est sortie, par l'intermédiaire du quotidien Diario Vasco. Dans la lignée de l'affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena, un ancien employé de l'un des couples les plus sexys de la planète, Gérard Piqué et Shakira, menace de révéler au grand public une vidéo privée de leurs ébats. Le bougre demande une importante somme d'argent pour ne pas passer l'acte. D'autres seraient sans doute prêts à verser quelques euros pour jeter un coup d'oeil sur ce film. Et si il dure 1h30, c'est niquel. 

REAL-BARCA : LES 10 BONNES RAISONS DE BOYCOTTER CE CLASICO !

4. Parce que le Clasico, c'est plus excluant qu'un PSG-OM

Oui, le Classico est bien plus attirant que le Clasico ! Car le classique français, lui, a des arguments pour attirer le public espagnol. Alors que le Real et le Barça ne proposent que trois Frenchies, Karim Benzema, Raphaël Varane et Jérémy Mathieu...

Pour preuve, le PSG aligne d'anciens joueurs du Real Madrid (Angel Di Maria) et d'anciens joueurs du Barça (Thiago Motta, Maxwell, Zlatan Ibrahimovic). Le Real et le Barça, non. L'OM tient dans ses rangs un joueur prêté par le Real (Lucas Silva). Le Real Madrid, non. Mieux encore, pour se faire suivre par les spectateurs madrilènes, la formation marseillaise est conduite par l'un de ses ex-joueurs de légende, Michel. Pas assez convaincant ? Eh bah, le PSG, qui a un entraîneur qui a joué une saison dans la défense centrale du FCB : Laurent Blanc. A ce que je sache, le Real et le Barça n'ont pas d'entraîneurs qui ont des liens avec le Classico français.

5. Parce que le Real de Benitez, c'est chiant 

Honnêtement, qui est resté sans voix devant la double prestation du Real Madrid face au PSG en Ligue des champions ? Pas de doutes, les Parisiens peuvent nourrir des regrets tant la formation coachée par Rafa Benitez a été chiante. A domicile, cette saison, le Real est efficace, à défaut d'être spectaculaire avec seulement 12 buts marqués après 5 matchs disputés à Bernabéu en Liga. Le Barça en affiche 18 au compteur dans son stade après 6 matchs. En 19 rencontres sur le banc du Real, Rafa Benitez n'a vu que 3 larges victoires de sa team : contre le Shakthar (4-0), l'Espanyol (6-0), le Betis (5-0). 

Pour de nombreux observateurs, le coach espagnol passe un vrai test avec ce match au sommet, lui qui est décrié pour son jeu défensif. Mais est-ce qu'un Clasico, c'est l'occasion de faire des tests ? Bon d'un autre côté, si le Real prend une rouste, les dirigeants pourraient faire appel à Zinédine Zidane croit savoir El Mundo Deportivo. Et avec l'arrivée d'un Français sur le banc, ce serait déjà moins excluant. Allez, on se donne rdv pour le prochain clasico, le 3 avril 2016 au Camp Nou.

6. Parce que de la violence, on en a assez eu ces derniers temps

 

Un Real-Barça, ce n'est que rarement gage de "juego bonito". En général, c'est plutôt castagnes et cartons rouges à foison. Ainsi, le dernier en date, le 22 mars dernier, remporté par le FC Barcelone (2-1), s'est ponctué par pas moins de 11 cartons jaunes. Et les maîtres des coups bas et du kung-fu seront bien là : Piqué, Pepe, Dani Alves, Ramos... Le gratin des rings. Souvenez-vous, car ça risque de se fighter encore !

7. Parce qu'il n'y a pas d'enjeux

 

La beauté et l'intensité d'un Clasico se mesurent aussi au calendrier, aux enjeux. Ce 231e Clasico se disputera pour le compte de la 12e journée du championnat. Autant dire, au tout début de la saison. Avec les très nombreux retours de blessure, les deux équipes sont certes en tête du championnat (le FC Barcelone est 1er avec 27 points, le Real Madrid est 2e avec 24 points). Même en cas de défaite, le Real serait relégué qu'à 6 points. Et le premier Clasico d'une saison ne présage en rien du titre. Pour preuve, la saison passée, le Real l'avait emporté un 25 octobre (3-1) avant de perdre le titre quelques mois plus tard pour deux petits points. Alors, à quoi bon...

8. Parce que trop près de la nomination du Ballon d'Or 

 

Le 11 janvier prochain sera connu le Ballon d'Or 2015. Soit six petites semaines après ce Clasico. Alors que le Real Madrid et le FC Barcelone sont déjà assurés de retrouver la Ligue des champions au printemps prochain et que les matchs internationaux sont passés, il ne reste que très peu d'occasions pour les deux prétendants au graal de briller. Si on se refère au palmarès sur l'année écoulée, Lionel Messi a une sacrée longueur d'avance sur CR7 avec une Ligue des champions et une Liga en poche. Si on se rapporte aux stats, les deux joueurs se tirent gentiment la bourre. 

Conscient d'être quelques peu en retard sur son grand rival, Cristiano Ronaldo va vouloir être au four et au moulin. Courir à gauche, à droite, se retrouver en pointe si Benzema n'est pas titulaire - poste qu'il n'affectionne pas vraiment - le Portugais va certainement tirer la couverture à lui. Le perso ! Et ce qu'on veut dans ce genre de match, c'est du collectif. Si c'est pour voir un joueur bouffer la feuille, mieux vaut raller sur Ibrahimovic au Moustoir sur Canal+...

9. Parce que Omar Da Fonseca

 

Sur les réseaux sociaux, il y a les pro et les anti-Omar da Fonseca. Ce fan non-dissimulé du "Petit", Lionel Messi, sera aux commentaires, samedi sur BeINSport 2. Avec l'Argentin, ce sont des phrases de trois minutes sans verbe garanties, des noms écorchés et il faut sortir le même décodeur que pour Luis Fernandez. Un régal ? Euh... pendant une heure et demie, ça en deviendrait presque aussi soulant qu'un Christian Jean-Pierre qui répète tout deux fois. A chacun ses goûts. Mais une chose est sûr, avec Omar da Fonseca, on ne peut pas jouir tranquille.

10. Parce qu'il risque de ne pas y avoir de vrais n°9

 

Victime d'une lésion au biceps fémoral de la jambe gauche, Karim Benzema devrait, à l'instar de Lionel Messi, être un peu juste physiquement pour ce Clasico. Pour autant, l'attaquant français a bien été retenu dans le groupe madrilène par Rafa Benitez. Mais il n'est pas sûr d'être titulaire. Et pourtant, diable que ce Clasico manque de vrais n°9 ! Elle est loin l'époque des Rivaldo, Raul, Ronaldo, Eto'o, Van Nistelrooy, Henry ou encore Higuain. Dès lors, si c'est pour se farcir de la passe à dix ou de l'excès d'individualisme, autant changer de chaîne ou faire autre chose. A vous de voir.

Retour à l'accueil