Salut les Fastfooters. Ce vendredi, le PSG est en déplacement à Nice (20h30) à l'occasion de la 17e journée de Ligue 1. Alors que le mercato hivernal ouvrira ses portes dans moins d'un mois (précisément le 2 janvier 2016), celui du club de la capitale devrait être assez calme (départs de Lavezzi, Sirigu et Van der Wiel ?). Mais l'été prochain, l'atmosphère sera tout autre. Et l'un des dossiers brûlants qui attendra sur le bureau du président Nasser Al-Khelaïfi, sera celui de l'avenir de sa star de numéro 10, Zlatan Ibrahimovic. A 34 ans, le Suédois doit réfléchir à sa fin de carrière. Et les propositions commencent à arriver. Pour vous, quelle est la meilleure destination pour le buteur du PSG ? On attend vos réponses dans la partie "commentaires" ?

MERCATO : MAIS OU VA ATTERRIR ZLATAN IBRAHIMOVIC EN 2016-2017 ?

1. Une saison de plus au PSG ?

 

Où en est contractuellement Zlatan ? L'ex avant-centre du Milan AC, âgé de 34 ans, arrive en fin de contrat avec le PSG à l'issue de cette saison. A Paris, le Suédois dispose d'un salaire extrêmement confortable au regard de son âge (14 millionns d'euros annuels). Il y a quelques jours, le quotidien transalpin La Gazzetta dello Sport révélait que le board parisien ne serait pas contre l'idée de prolonger sa star pour une année supplémentaire, et ce malgré les rumeurs persistantes annonçant l'arrivée de Cristiano Ronaldo dans la capitale. 

 

Performant en Ligue 1, Zlatan est régulièrement critiqué sur la scène européenne : rendement plus faible, efficacité en berne. Malgré tout, le joueur bénéficie d'un aura incroyable au sein et autour du club. Il a été l'un des grands artisans de la reconnaissance mondiale du PSG made in Qatar. Ces dernières semaines, il est même devenu le meilleur buteur de l'histoire du club. Question business, le nom Ibrahimovic fait toujours vendre. Conscient de ses différents facteurs, il n'est vraiment pas impossible de voir Zlatan rempiler une saison de plus. 

 

Enfin, les attaquants de classe mondiale, ça ne court pas les rues à travers l'Europe. Les noms de Neymar, de Sergio Aguero ou encore de Gonzalo Higuain reviennent régulièrement du côté du Paris Saint-Germain mais ces derniers, adulés dans leur club, ne sont peut-être pas prêts à franchir le pas pour succéder à Zlatan Ibrahimovic. Et pour s'attacher les services de ses joueurs de renom, le PSG devra composer avec le fair-play financier et dès lors vendre certains de ses éléments mais aussi avec la concurrence féroce de la manne financière des clubs de Premier League. Ne vaut-il pas mieux jouer la montre dans ce secteur de jeu ?

2. Répondre à l'appel de l'Empire du milieu 

 

200 millions d'euros ! Voici le montant de l'enveloppe dont disposerait le club chinois de Jiangsu Guoxin Sainty pour recruter des joueurs de renom. Parmi ceux-ci, celui d'Ibrahimovic figure en première place. Avec un objectif pour le dernier vainqueur de la Coupe de Chine : "rêver plus grand" et remporter la Ligue des champions asiatique. Un projet ambitieux donc pour une formation aux ambitions sans limite.

J’ai parlé à quelques grands joueurs, mais l’état-major souhaite recruter Ibrahimovic. Je ne sais pas s’il aurait envie de venir en Chine, si cette idée l’intéresse, mais ce serait super pour nous."

Dan Petrescu, entraîneur du Jiangsu Guoxin Sainty

Mais pas sûr que le technicien roumain ne puisse coacher la star suédoise. En effet, le club du Nankin aurait un tout autre projet et espérerait, en plus d'Ibra, convaincre Pep Guardiola de le rejoindre la saison prochaine. Un duo Ibra-Pep, en voilà une première qui offrirait Jiangsu Guoxin Sainty une exposition planétaire.

Ce n'est pas la première fois que des clubs chinois approchent des grands noms du football mondial. Au début des années 2010, une formation s'est distinguée à coups de millions : Guangzhou Evergrande. Disposant d'importants fonds depuis 2009, l'équipe de Guangzhou a attiré des joueurs tels que Lucas Barrios et le technicien italien, Marcello Lippi. Le pari est payant puisque Guangzhou Evergrande devient la première formation chinoise a remporté deux fois de suite le championnat national et le premier a soulevé la nouvelle formule de la Ligue des champions de l'AFC (depuis 2002). En 2015, le club désormais coaché par Luiz Felipe Scolari, et qui a recruté Paulinho pour 14 millions d'euros, a remporté une nouvelle fois le championnat et a atteint la finale de la Ligue des champions. Sur ces cinq derniers années, le puissant Guangzhou a remporté 5 championnats consécutifs et a atteint deux fois en trois ans la finale de la Ligue des champions, pour une victoire. Des investissements massifs et plus que rentables...

Pour mettre à mal l'hégémonie de Guangzhou, Jiangsu Guoxin Sainty est disposée à dépenser sans compter et à se faire un nom en Asie. Après avoir été l'une des premières pierres de l'édifice du PSG de Qsi, Ibrahimovic sera-t-il prêt à endosser le costume d'ambassadeur du foot chinois ? Un sacré pari à relever.

3. Vivre le rêve américain 

 

Depuis plusieurs mois déjà, Ibra voit son nom associé à celui de la Major League Soccer. Outre-Atlantique, une franchise est prête à l'accueillir, en proposant un salaire confortable : celle de Miami, détenue par un certain David Beckham. Un duo qui se retrouverait après quelques mois passés ensemble sous le maillot du PSG. Souvenez-vous :

La MLS est favorite pour accueillir le Suédois. L'Amérique est redevenue, depuis quelques années, "the place to be" pour les trentenaires en fin de carrière. Raul, Pirlo, Lampard, Gerrard, Villa ont franchi le pas dernièrement. Zlatan, une star parmi les stars ? C'est encore mes confrères de 20 Minutes qui en parlent le mieux :

4. Naples plutôt que le Milan AC ? 

 

Ces dernières heures, une drôle d'information a été révélée par la presse : Zlatan Ibrahimovic souhaiterait terminer sa carrière au Napoli. Lui qui s'est illustré à la Juventus Turin, à l'Inter Milan et au Milan AC aimerait rejoindre le club napolitain, qui joue les premiers rôles en championnat cette année. A la différence de la France notamment, les attaquants à la trentaine bien entamée gardent une belle côte au-delà des Alpes : Di Natale, Klose, Totti, Gilardino... Dès lors, Ibra aurait mandaté son agent pour approcher l'équipe de l'idole, Diego Maradona. En vain.

Ibrahimovic voulait terminer sa carrière à Naples mais il n’entre pas dans les projets de De Laurentiis (le président du club)."

Mino Raiola, l'agent d'Ibrahimovic

Naples n'est pas un choix si surprenant que cela de la part de Zlatan. Le Suédois au caractère bien trempé est à l'image du club et de son président, Aurélio de Laurentiis. De plus, l'attaquant n'est pas sans savoir qu'il devrait y avoir du mouvement l'été prochain sur le front de l'attaque des Partenopei. Gonzalo Higuain est notamment très sollicité (Arsenal, PSG). Le jeu pratiqué en Italie, moins rapide que d'autres championnats mais techniques, pourrait correspondre davantage au Ibra d'aujourd'hui. Et une question : en revenant en Italie, Ibra ne deviendrait-il pas la star n°1 d'un Calcio en perte de vitesse ?

Cependant, à la différence du PSG, de la Chine, ou encore de la MLS, ni Naples, ni le Milan AC, dont bon nombre de supporters rêvent du retour de joueur, ne pourraient s'offrir la star suédoise. Ainsi, à Napoli, Gonzalo Higuain perçoit 5,5 millions d'euros par an, soit près de trois fois moins qu'Ibra à Paris. Le joueur le mieux payé du championnat italien est Daniele de Rossi, avec 6,5 M€... A moins qu'Ibraimovic himself accepte de revoir son salaire à la baisse, on imagine mal un retour de l'attaquant en Serie A de suite.

5. Mais que font les clubs anglais ? 

 

Zlatan a tout connu dans sa carrière, ou presque. Les rumeurs l'envoyant en Premier League sont pourtant rares. Il faut dire que bon nombre de clubs anglais, qui disposent de véritables pactoles, misent sur les jeunes talents de demain : Sterling, De Bruyne, Martial, Thauvin... Un trentenaire sur le retour, ce n'est pas vraiment tendance. Et pourtant, nombre de formations pourraient s'offrir les services du très gourmand attaquant du PSG. Mais pour Ibra, la Perfide Albion ne semble pas être une priorité.

Dernièrement, c'est Arsenal qui aurait tenté d'approcher Zlatan, L'international suédois (111 sélections) n'aurait pas donné de suite favorable à la formation entraînée par Arsène Wenger. Pour Zlatan, la Premier League, se "serait trop tard". Mais nul doute que d'ici la fin de son contrat, un magnat sera prêt à mettre quelqus dizaines de millions d'euros pour le convaincre. 

 

A moins que Zlatan, qui avait affiché un large sourire en Ligue des Champions face à Malmö (5-0), ne vienne boucler la boucle dans le club de ses débuts. Apothéose.

Le mot de la fin revient à son entraîneur au PSG, Laurent Blanc, qui a répondu ces dernières heures dans les colonnes du Parisien à la question de l'avenir de Zlatan Ibrahimovic.

Il faudrait savoir s'il a envie de continuer l'aventure et si le club est en mesure de lui proposer une prolongation. La question se posera. Il y a une évaluation à faire, parce qu'Ibra a un certain âge, mais il est en train de démontrer qu'à 34 ans, il est encore très dominateur dans le jeu. C'est un élément moteur et un leader."

Laurent Blanc au Parisien

Retour à l'accueil