Hello les amis. Ce n'est un secret pour personne, même avec un but décisif en 8e de finale aller de Ligue des Champions, même avec une dizaine de buts inscrits d'ici la fin de la saison, Edinson Cavani devrait quitter le PSG cet été. La Juventus Turin, Manchester United et Chelsea ne devraient pas trop tergiverser à l'idée de claquer 60 à 70 millions d'euros. Mais qui pour remplacer El Matador ? Sport Mediaset a sa petite idée. Selon le média italien, le board du PSG aurait un oeil - et même un peu plus - sur l'attaquant de l'Inter Milan, Mauro Icardi. Et le buteur argentin a plus d'un atout dans son sac pour débarquer la saison prochaine. On en a sélectionné cinq. Et franchement, Icardi à Paris, ça aurait de la gueule.

LES 5 ATOUTS DE MAURO ICARDI, SUCCESSEUR D'EDINSON CAVANI AU PSG !

1. Il représente l'avenir

 

Si vous demandez à un supporter du PSG quel est le meilleur coup réaliser sur le marché des transferts par les Qataris, beaucoup vous répondront Marco Verratti. Et à raison. Peu ou pas connu du grand public, cet espoir italien pose ses valises au PSG à l'été 2012 en provenance de Pescara. Il a alors à peine 19 ans et Paris n'a déboursé "que" 13 millions d'euros. Trois saisons et demi plus tard, Verratti, c'est plus de 150 matches sous la tunique parisienne et 15 sélections avec la Squadra Azzurra. Certains disent que le Barça s'en mord encore les doigts.

Cet exemple Verratti s'applique assez bien au cas Mauro Icardi. Au-delà du fait que les deux joueurs ont un prénom quasi-similaire, Icardi n'est pas encore un joueur reconnu sur la scène européenne. Et pourtant, le talent ne demande qu'à éclore aux yeux du grand public. Le Barça, encore lui, n'a pas su retenir son jeune talent offensif qu'elle a pourtant formé. Le club catalan le prête puis le vend assez vite à la Sampdoria de Gênes pour 400000 euros. Icardi n'a alors que 17 ans. (On reviendra sur sa jeunesse un peu plus loin dans ce papier). Lors de sa première saison, avec la Primavera, l'équipe de jeunes de la Samp', il inscrit 19 buts en 23 matchs. Pour son premier match pro, en Serie B, il marque le but de la victoire contre Juve Stabia (2-1). Enfin, saison 2012-2013, Icardi, tout juste 20 ans, se fait un nom en Serie A avec ses 10 buts en 31 matchs avec la Samp'. L'Inter Milan tombe sous son charme l'été suivant et débourse 13 millions d'euros pour s'attacher ses services.

Et il faut reconnaître le choix payant de l'Inter Milan, qui est à la recherche de son lustre du début de ses années 2010. La saison passée, Icardi a inscrit la bagatelle de 22 buts en 36 matchs de Serie A avec les Nerazzurri. Celui qui a privilégié la sélection argentine à italienne frappe à la porte, derrière les Higuain, Messi et autres Aguero. Cette année, le prodige précoce a participé à l'excellent début de saison de l'Internazionale (10 buts en 22 apparitions). Mais l'Inter n'est plus vraiment l'Inter et en cette mi-février, l'équipe de Roberto Mancini pointe à la 5e place de son championnat national, derrière l'AS Rome, à 12 points du leader turinois. Et si l'Inter était devenu trop petit pour Icardi ?

2. Il joue en Italie, un marché qu'affectionne Paris

 

Au-delà du seul cas Verratti, le PSG version Qsi réalise l'essentiel de ses recrutements en Italie. Pour preuve, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva (ex-Milan AC), Edinson Cavani (ex-Naples), Thiago Motta (ex-Inter Milan), Javier Pastore et Salvatore Sirigu (ex-Palerme) ou encore Marquinhos (ex-Roma). A la différence de la Liga ou de la Premier League, ou il est difficile d'arracher les talents à venir aux clubs les plus riches, la Serie A présente l'avantage de fournir de jeunes talents, à des prix relativement raisonnables. Car il ne faut pas oublier une chose : Paris veut construire sur la durée, et parier sur des joueurs en devenir. Qsi se rend bien compte qu'il n'est pas facile d'attirer des tops players tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Neymar ou encore Luis Suarez...

C'est la stratégie adoptait notamment par la Juventus Turin, dernier finaliste de la Ligue des champions. L'été dernier, le club turinois investit 32 millions d'euros sur un jeune attaquant argentin de 22 ans (tiens, tiens !) : Pablo Dybala. Ses qualités : fin dribbleur, auteur de 13 buts en 34 matchs de Serie A avec Palerme et une belle marge de progression. Quelques mois plus tard, tout le monde tire son chapeau à la Vieille Dame. Dybala en est déjà à 13 buts en 24 apparitions en Serie A et est régulièrement appelé en sélection argentine. Le rival d'Icardi a pris une longueur d'avance. 

Reste à savoir qu'est ce qui se cache derrière le dossier Icardi ? Jeune certes, dans un club, l'Inter Milan, qui n'est pas encore assuré de disputer la C1 la saison prochaine et un joueur qui laisse plus ou moins la porte ouverte. Car pour Mauro, la Ligue des champions est un argument de poids. Il n'en faut pas plus pour que le PSG se positionne. En ce mois de février, la direction du club francilien observe. Mais attention, la concurrence sur le dossier Icardi pointe déjà le bout de son nez. Et le joueur semble avoir les idées bien arrêtées. Pour autant, le transfert de l'Argentin pourrait se régler autour des 35-40 millions d'euros. C'est toujours plus raisonnable qu'un Aguero ou un Lewandowski, à l'heure où le fair-play financier régie, en partie, les marchés des transferts.

Le Real Madrid a essayé de me faire signer, mais je suis heureux d'avoir signé un nouveau contrat avec l'Inter. Nous voulons retrouver la Ligue des champions dès la saison prochaine"

Icardi, le 27/07/2015

Manchester United ? Je le refuserais, l'Inter a un beau projet et je veux absolument donner un coup de main pour ça. Ils disent que je vaux 40 millions d'euros mais je dois le prouver. Je suis très lié à cette équipe et je suis fier d'en faire partie."

Icardi, le 12/02/2016

3. Il est polyvalent et efficace

 

Au contact de Roberto Mancini, Mauro Icardi a considérablement augmenté ses prédispositions en attaque. Pour preuve, l'Argentin est efficace de loin, sur des tirs puissants en-dehors de la surface et participe activement à la construction des actions offensives. Excellent finisseur, puissant et technique, Icardi est présent lors des grands rendez-vous. La saison passée, il a marqué en championnat contre la Lazio, la Fiorentina, la Roma, Naples et deux fois contre la Juventus. Pas mal.

Pas spécialiste des pénaltys, Mauro a plus d'un tour dans son sac. Il a fini la saison dernière avec le titre de Capocannoniere (meilleur buteur du championnat italien), à égalité avec Luca Toni (22 buts). Titre qu'avait glané Edinson Cavani lors de la saison 2012-2013 avec le SSC Napoli, juste avant de rejoindre Paris... Icardi devant les buts, ça donne ça :

4. Il pourrait ne pas être retenu cet été

 

Renvoyant le Real Madrid et Manchester United a leurs études, on a hâte de connaître le sentiment de Mauro Icardi sur le PSG. Pour prendre la température, le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, avait convié mardi dans les loges du Parc des Princes ses homologues de l'Inter Milan, et notamment le boss des Nerazzurri, Erick Thohir. Ont-il parlé de Mauro Icardi ? Telle est la question. Mais la stratégie de QSi est assez simple. A l'heure où Cavani devrait quitter le club cet été et l'incertitude plane sur une prolongation ou non d'Ibrahimovic, le PSG prend les devants. Car comme pour bon nombre d'autres clubs, le leader de la Ligue 1 doit composer avec peu d'offres pour une forte demande.

5. Il a une business-wag de feu

 

Icardi est un garçon sûr de lui, et sûr de son charme. Pour preuve, l'Argentin de 22 ans s'est marié récemment avec l'ex de l'un de ses coéquipiers Maxi Lopez, Wanda Nara, 29 ans. Mère de 3 enfants, Icardi les a pris sous sa coupe et a même fait un enfant avec sa belle. Avce quatre enfants régulièrement à la maison, Mauro n'a pas le temps de chaumer. Mais attention, si Mauro a du poids à la maison et au boulot, c'est aussi le cas de madame. L'an passé, le joueur décide de se séparer de son agent, Arian Moreno, qu'il remplace... par sa femme. C'est avec elle que Nasser Al-Khelaïfi devra négocier. 

LES 5 ATOUTS DE MAURO ICARDI, SUCCESSEUR D'EDINSON CAVANI AU PSG !

Nul doute que la pulpeuse blonde ferait de l'ombre aux nombreuses belles wag's des joueurs du PSG. Autre belle histoire, qui n'est pas sans rappeler celles de Lucas ou encore d'Angel Di Maria, réside dans le début de carrière précoce, et périlleux, de Mauro Icardi. En 2002, les parents de Mauro, alors âgé de 9 ans, fuient l'Argentine pour échapper à la crise. Toute la petite famille débarque aux Canaries. Sur l'île, il enquille les buts avec le club de l'UD Vecindario. Sur son site officiel, on parle tout de même de 384 buts ! Arsenal et Liverpool viennent aux renseignements dès 2008 mais c'est finalement le Barça qui sera le convaincre. On ne connait que le début de la suite...

Quand je l’ai vu, je me suis tout de suite demandé jusqu’où il serait capable d’aller. Il avait des qualités incroyables !"

Rodolfo Borrell, scout du Barça

Retour à l'accueil