Salut les Fastfooters ! Quelle drôle de rumeur que celle relayée lundi par le journal L'Equipe : celle annonçant des discussions entre le président de l'OM, Vincent Labrune, et Sergio Conceiçao afin que ce dernier succède à Michel sur le banc la saison prochaine. Ancien joueur de l'Inter Milan et du FC Porto, Conceiçao est un jeune entraîneur. A 41 ans, il est aux commandes cette saison de la formation de Vitória Guimarães, actuelle 9e de la Liga NOS. Son CV et ses derniers résultats n'ont pas de quoi faire lever les foules à Marseille. Mais pourquoi donc le patron de l'OM l'a-t-il sondé ? Qui est-il et quelle est sa manière de manager ? TFF vous présente celui qui pourrait devenir le premier entraîneur lusitanien de l'Olympique de Marseille.

ANTI-MICHEL, DOYEN SPORTS, CV NUL... QUI ES-TU SERGIO CONCEICAO, FUTUR COACH DE L'OM ?

1. Sergio Conceiçao, le joueur 

 

Il est intéressant de s'intéresser au parcours et à la personnalité du joueur Sergio Conceicao. Natif de Coimbra (Portugal), il fait ses débuts professionnels à Penafiel lors de la saison 1993-1994. Il rejoint par la suite Leça, puis Felgueiras avant d'éclore au FC Porto. Nous sommes alors en 1996. Milieu offensif, pouvant aussi bien évoluer à gauche qu'à droite, il réalise deux saisons pleines lors de son premier passage (il en fera un autre en 2004) chez les Dragoes. A l'issue de l'exercice 1998-1999, il quitte son pays natal pour le championnat alors le plus en vogue, la Serie A et la Lazio Rome. Montant du transfert : 9,1 millions d'euros.

Il est alors à l'apogée de sa carrière. En 1999, il soulève la Coupe des Vainqueurs de coupes (C2). En 2000, il décroche le Scudetto avec la Lazio, le dernier en date du club romain. Les saisons suivantes, il file à Parme puis à l'Inter Milan. A la recherche d'un nouveau défi, il tente un retour à la Lazio, puis à Porto. En 2004, il rallie le Standard de Liège. En l'espace de quelques mois, il devient le chouchou du public liégeois et décroche même le titre de soulier d'or en 2005. Il évoluera trois saisons en Jupiter League, avant de tenter l'aventure au Qatar puis de terminer sa carrière chez les Grecs du PAOK Salonique, en 2012. 

En sélection, Sergio Conceiçao a laissé son nom dans les annales de la grande histoire des championnats d'Europe des Nations. En 2000, avec le Portugal, c'est lui qui inscrit les trois buts de son pays face à l'Allemagne en phase de poules. Souvenez-vous :

Rapide et technique, Sergio Conceiçao était un véritable feu-follet sur son côté. Doté d'une bonne frappe et d'un excellent sens du jeu, le Portugais n'en était pas moins un joueur sanguin (8 cartons rouges et 40 cartons jaunes répertoriés dans sa carrière, sur 478 matchs disputés). Certains se souviennent de son crachat à l'encontre d'un joueur de Zulte-Waregem et de son jet de maillot envers l'arbitre lorsqu'il jouait au Standard Liège, en 2006. Un geste qui lui a valu une suspension de quatre mois.

Preuves que Sergio Conceiçao avait le sang chaud sur et en-dehors des terrains :

2. Un coach qui monte au Portugal

 

En 2011, Sergio raccroche définitivement les crampons et entame une carrière d'entraîneur. Il fait ses grands débuts sur le banc du petit club portugais d'Olhanense, évoluant alors en première division. Lors de la première saison, il le place à une honorable 8e place. La saison suivante (2012-2013), il est remercié en cours d'exercice et le club se maintiendra d'extrême justesse dans l'Elite. Qu'à cela ne tienne, Sergio Conceiçao retrouve un banc, celui de sa ville natale, l'Académica. Arrivé cinq matchs avant la fin de l'exercice 2012-2013, il conduit la saison suivante l'équipe de Coimbra à la 8e place. Mais le spectacle, sur le volet offensif, n'est pas vraiment à la hauteur (25 buts en 30 matchs joués). Il fait avec les moyens du bord, et ça va devenir sa marque de fabrique.

La saison 2014-2015 est celle de la révélation pour Conceiçao l'entraîneur. A la tête du Sporting Braga, il conduit cette équipe du milieu de tableau (9e en 2013-2014) à la 4e place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa. Mais au lendemain d'une finale de coupe du Portugal perdue contre le Sporting, Sergio Conceiçao est viré par sa direction... Et dire qu'aujourd'hui, Braga est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue Europa après avoir notamment croisé la route de l'OM en phase de poules.

Les graves faits qui se sont déroulés après la finale de la Coupe du Portugal qui relèvent d’un inadmissible manque de loyauté et de respect de la part de l’entraîneur vis-à-vis du SCB et ses valeurs, de sa structure directive et de son président."

Communiqué du Sporting Braga, 08.06.2015

Après cette mésaventure, Sergio Conceiçao voit son nom associé à celui du FC Metz, alors tout juste relégué en Ligue 2. Un rumeur qui faisait suite à la nomination au poste de directeur sportif de Carlos Freitas. Finalement, Conceiçao n'a pas rejoint la Lorraine et a préféré rester au Portugal où le grand FC Porto lui fait les yeux doux.

Sergio Conceiçao signe un pré-contrat avec les Dragoes mais au dernier moment, l'affaire ne se conclut pas. Jamais à court de solutions, l'ancien de la Lazio débarque à la tête d'un nouveau club portugais, son quatrième en cinq ans : le Vitória Guimarães. L'équipe stagne au milieu de tableau (9e place) et reste ces dernières semaines sur 7 matchs sans victoire (4 nuls et 3 défaites). Il n'est pas sûr qu'avec ce bilan, Conceiçao soit reconduit sur le banc la saison prochaine. Pour rappel, lors de l'exercice 2014-2015, Guimaraes s'était qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue Europa...

3. Sergio Conceiçao, l'homme de réseau

 

Avec un CV nul sur un banc de touche, il est difficile de comprendre l'attrait de Vincent Labrune pour ce jeune technicien étranger. Certes, Sergio Conceiçao a des atouts appréciés par le président olympien : il n'est pas français mais le parle. Rapidement, la rumeur a gonflé sur les réseaux sociaux. Et si Conceiçao, à l'instar de Michel, était un coach estampillé du fond d'investissements "Doyen Sports"...?

A nos confrères de Footballclubdemarseille.fr, le journaliste Nicolas Vilas (RMC, W9, Ma Chaîne Sport), spécialiste du football portugais, a tenu à nuancer cet état de fait et a défini avec précision les liens existants entre l'OM et Conceiçao, niant une pleine implication de Doyen Sports dans ce rapprochement.

Sergio Conceição, son agent c’est Luciano D’Onofrio. C’est l‘homme qui avait facilité l’arrivée de RLD au Standard, mais aussi de Sergio Conceição comme joueur. Luciano D’Onofrio est un proche de RDL mais aussi de Bernard Tapie. Il est proche Nelio Lucas, le DG de Doyen Sports, surtout depuis le rachat de Mangala et Defour. Même si la connexion existe, il ne faut donner plus d’importance à Doyen Sport qu’ils en ont. Doyen est surement dans le deal, mais Sergio Conceição n’est pas un homme de Doyen Sports, c’est un proche de Luciano D’Onofrio."

Nicolas Vilas

Pour en savoir plus sur Luciano D'Onofrio, je vous conseille l'article de So Foot sur ce "Mendes 1.0". En quelques mots, D'Onofrio est un ancien agent très influent, qui a été rattrapé par la justice, notamment dans l'"Affaire Tapie" des transferts de 1987 à 1992, puis de 1997 à 1999. Il a par la suite était inculpé de blanchiment d'argent en 2011, notamment lors de tranferts de joueurs entre l'OM et le Standard en 2008. On ne se refait pas. En 2003, il a même utilisé une société écran pour le transfert de... Sergio Conceiçao, de l'Inter Milan à la Lazio.

Chose que ne stipule pas l'article de So Foot, D'Onofrio était l'entraîneur adjoint du Standard Liège lors de la première saison professionnelle d'un certain Michy Batshuayi. Que le monde est petit. Pour en revenir à Sergio Conceiçao, le journaliste Nicolas Vilas, à l'instar de Valdo, louent ses nombreuses qualités : meneur d'homme, intelligent, qui sait travailler avec de petits moyens, forte tête et grande gueule. C'est déjà ça.

Voici pourquoi Nicolas Vilas croit en une arrivée de Conceiçao à l'OM :

4. Un profil à la Jardim 

 

Bref, Conçeicao a des qualités de meneur d'hommes. Soit. Mais ce qui intéresse principalement Vincent Labrune, au-delà du fait que le Portugais soit parfaitement biligue, est que ce dernier ne se montre pas gourmand sur le marché des transferts et qu'il peut bosser avec peu, et bien bricoler. Un peu comme son homologue à Monaco, Leonardo Jardim. Difficile de définir dans ce cas avec précision le style de jeu défendu par Sergio Conceiçao, qui prône cependant un jeu résolumet offensif.

 

Cependant, la piste Conceiçao à l'OM ne date pas d'hier. La dernière prise de contact entre Labrune et Conceiçao date de plusieurs semaines mais son CV était déjà sur le bureau du président de l'OM lors du départ de Marcelo Bielsa en août 2015. 

C'est un nom qui a effectivement circulé en août dernier auprès de Vincent Labrune. On lui a proposé le profil tout terrain de cet entraîneur. On a estimé qu'il avait réalisé du bon boulot au Portugal, et notamment avec Braga. Il peut bien faire avec peu, un peu à la Jardim."

Une source proche du dossier à France Football, le 21.03.2016

Mais cette fois-ci, Sergio Conceiçao se serait mis d'accord avec les dirigeants marseillais pour tenter de donner un second souffle à l'Olympique de Marseille. Mais avec lui, rien n'est jamais définitif. Sceptique, comme peuvent l'être certains supporters de l'OM, Thefastfoot a d'autres noms de meneurs d'hommes à proposer à Vincent Labrune :

Retour à l'accueil