Salut les Fastfooters ! Chaque semaine, des informations plus ou moins fondées révèlent qu'un joueur aurait pu signer dans tel club, mais que finalement, l'opération ne s'est pas fait, et ce pour x raisons. A Thefastfoot, on s'est focalisé sur les internationaux français mais qui auraient pu évoluer sous d'autres couleurs en club. Et connaître peut-être une toute autre carrière. Certains auraient pu faire une bonne affaire, d'autres peuvent remercier le ciel - ou leur agent - d'avoir choisi une autre voie. Parfois, un Euro, ça tient à peu de choses. Allez, faisons comme si... Avec, au final, un grand perdant : la Ligue 1. 

CES 5 JOUEURS TRICOLORES QUI AURAIENT PU JOUER POUR UN AUTRE CLUB, MAIS...

1. Kingsley Coman... à Monaco !

 

Ah, sacré Kingsley ! Un vrai bourreau des coeurs. Parti du PSG, prêté par la Juventus Turin, Kingsley Coman fait le bonheur du Bayern Munich et de l'équipe de France à chacune de ses apparitions. Mais un autre club aurait pu bénéficier des qualités du milieu offensif français...

Dans son édition de mercredi, L'Equipe révèle que l'AS Monaco, fidèle à sa politique de mise en valeur de jeunes talents, avait essayé de recruter Kingsley Coman à l'été 2014. Les dirigeants du club du Rocher avaient approché ce dernier après son refus de signer son premier contrat pro en faveur du PSG. Le joueur a finalement préféré répondre aux sirènes de la Juventus Turin. Nul doute que l'ASM, qui dispose de belles pépites offensives cette saison, aurait bien aimé s'appuyer sur la vitesse et les qualités de buteur du parisien de naissance.

2. Ngolo Kanté... à l'OM ! 

 

En l'espace de deux matchs amicaux, Ngolo Kanté a peut-être bien gagné sa place à l'Euro. Auteur d'une saison des plus convaincantes la saison passée avec Caen en Ligue 1, Kanté, 20 ans, décide de s'engager en faveur de Leicester, formation tout juste promue en Premier League.

Pourtant, le joueur aurait pu poursuivre l'aventure en Ligue 1. En effet, un accord de principe aurait été trouvé entre les présidents de Caen et de l'OM pour un transfert lors du dernier mercato estival d'un montant de 5,5 millions d'euros. Le joueur semblait enthousiaste à l'idée de rallier Marseille. Mais devant les tergiversations, et notamment celle de Marcelo Bielsa, alors entraîneur du club phocéen, c'est Leicester qui recrute le jeune milieu de terrain pour 9 millions d'euros. Quelques mois plus tard, l'OM est moribond en Ligue 1 et Leicester est en passe de devenir champion d'Angleterre. Pas de doutes, le parisien de naissance n'a pas de regrets à nourrir. Au contraire.

L'été dernier, j'étais en contact avec l'OM. J'avais parlé avec les dirigeants. Aujourd'hui je me dis que j'ai fait le bon choix."

Ngolo Kanté au Parisien, mars 2016

3. Antoine Griezmann... à Saint-Etienne

 

Il est devenu en l'espace de quelques mois un élément incontournable en équipe de France. Mais la carrière d'Antoine Griezmann n'a rien de conventionnelle. C'est en Espagne que le Macônnais s'est révélé, à la Real Sociedad d'abord, puis à l'Atlético Madrid ensuite. Et pourtant, c'est bien dans le Forez que Griezmann aurait pu exploser - ou pas - aux yeux du grand public.

Ainsi, en mars 2014, un reportage du magazine Téléfoot assure qu'Antoine Griezmann s'était rendu du côté de Saint-Etienne lors de sa formation pour y effectuer des essais. Mais les dirigeants des Verts n'auraient pas donné sa chance au jeune joueur du fait de sa corpulence. Le milieu offensif, déjà doué techniquement, était jugé trop frêle. On connaît la suite.

4. Raphaël Varane... au PSG ! 

 

A 22 ans, Raphaël Varane est un titulaire de la charnière de l'équipe de France. En club, Varane joue encore des coudes avec le Portugais Pepe pour évoluer régulièrement au côté de Sergio Ramos au Real Madrid. Mais l'ancien Lensois aurait pu se retrouver associé à Thiago Silva au Paris Saint-Germain.

Nous sommes un soir de février 2011. Varane est en déplacement avec son équipe, le RC Lens, au Parc des Princes pour y affronter le PSG. A l'époque, Paris n'est pas encore la propriété de QSi. Impressionné par ce défenseur central au talent précoce, le responsable de la cellule de recrutement du PSG, Alain Roche, a essayé de convaincre le joueur de rejoindre le club de la capitale. Mais le Real Madrid et Zinédine Zidane, alors ambassadeur du club madrilène, sont passés par là...

Avec Robin Leproux (alors président du PSG), on avait pris contact avec son agent. Il était intéressé, mais le souci c’est qu’il y avait un flou autour de l’arrivée des Qataris. Et quand vous avez en face le Real Madrid, et que Zinédine Zidane vous parle au téléphone, c’est assez convaincant (...). Je ne suis pas persuadé que Leonardo (alors directeur sportif du PSG) l’aurait recruté. Il avait déjà fait un gros effort pour Gameiro, donc lâcher 10 millions supplémentaires pour Varane…""

Alain Roche (PSG)

Je n’arrivais pas à me projeter, car je ne savais pas comment le PSG allait évoluer. Ce n’était pas le club qui me correspondait à cette période."

Raphaël Varane au Parisien

5. Lassana Diarra... au PSG !

 

Au début de la saison, l'OM prend un risque en rapatriant en France Lassana Diarra, qui sortait de quinze mois sans jouer, après une dernière expérience au Lokomotiv Moscou. Un pari qui s'avère payant aujourd'hui. Et pourtant, avant même de quitter le Real Madrid pour rallier la Russie en 2011, l'international français aurait pu revenir en Ligue 1. Il était dans les plans du PSG et de Leonardo.

 

Tout juste arrivé au poste de directeur sportif du PSG, Leonardo entre en contact avec le joueur madrilène. Mais ce dernier ne donnera pas suite, préférant répondre favorablement aux sirènes de l'Anzhi Makhachkala, qui dispose alors d'une manne financière considérable. Le PSG se tournera finalement vers un jeune gamin de Pescara, Marco Verratti. Cinq ans plus tard, Lassana Diarra, dont les prestations sont saluées aussi bien avec l'OM qu'en équipe de France, est toujours sur les tablettes du club de la capitale. Mais un retour un Premier League de Lass' pourrait être privilégié l'été prochain...

Retour à l'accueil