Holà les Fastfooters ! Depuis le revers concédé par son Real lors du derby madrilène face à l'Atlético samedi (0-1), Zinédine Zidane n'est plus en odeur de sainteté. Et dire que le Ballon d'Or 1998 est arrivé sur le banc du Real Madrid pour succéder à Rafael Benitez le 4 novembre. Moins de deux mois plus tard, de nombreux observateurs annoncent déjà un départ prochain du technicien français. Et des noms circulent déjà du côté du Bernabeu. Des candidats sont même prêts à endosser le costume. Tour d'horizon des potentiels successeurs de Zizou.

REAL MADRID : LES 5 SUCCESSEURS DE ZINEDINE ZIDANE !

1. Ernesto Valverde, la belle côte

 

Arrivé sur le banc de l'Athlétic Bilbao en 2013, Ernesto Valverde affiche de très bons résultats. En début de saison, les Basques ont infligé un sévère 4-0 au Barça, s'offrant la Supercoupe. Qualifié en 8e de finale de la Ligue Europa, le club basque est toujours en lice pour décrocher une place européenne la saison prochaine. Son profil retiendrait l'attention du président du Real Madrid à en croire le média pro-barcelonais Sport.

2. Mauricio Pochettino, la hype 

 

A l'instar de Diego Simeone (Atletico Madrid), Mauricio Pochettino est l'un des entraîneurs d'avenir. Agé de seulement 43 ans, l'ancien coach de l'Espanyol Barcelone et de Southampton ralise de belles choses avec Tottenham. Cette saison, l'ancien défenseur central du PSG tire le meilleur de son effectif. Engagés en C3, les Spurs fondent de grands espoirs pour décrocher un titre de champion d'Angleterre, qui leur échappent depuis 55 ans.

Au-delà des lacunes de certaines grosses écuries en Premier League, Tottenham enregistre les succès avec un jeu estampillé Pochettino, très solide défensivement (meilleure défense d'Angleterre avec 21 buts encaissés) et une grande créativité et complicité sur le front de l'attaque. Outre ses qualités de technicien, à la fois travailleur et affectif, Pochettino pourrait venir avec Harry Kane dans ses bagages. Il deviendrait le quatrième entraîneur argentin de la Casa Blanca, vingt ans après l'ère Jorge Valdano (1994-1996). Seul hic pour le bon président Pérez ? Des relations tendues avec le board des Spurs depuis le transfert tumultueux de Gareth Bale...

3. Michel, une question de réciprocité

 

Alors qu'il n'a pas terminé une saison à la tête de l'OM, Michel a déjà des envies d'ailleurs. L'ex-entraîneur de Séville et de Getafe connaît toutes les peines du monde en Ligue 1, avec une décevante 13e place, et une élimination en 16e de finale de la Ligue Europa. De plus, l'avenir du club phocéen est on ne peut plus trouble.  

Dès lors, l'emblématique milieu de terrain du Real Madrid (1986-1996) tente sa chance en lançant un appel du pied au club de son coeur. A regarder ses résultats actuels avec l'OM, dur d'imaginer que sa candidature soit recevable. Mais au vue de son passé au sein de la Casa Blanca (6 Liga, 2 Coupe de l'UEFA, 3 Supercoupe, 2 Coupes d'Espagne), Michel peut prétendre à une place sur le banc...

4. Joachim Löw, inaccessible ?

 

Depuis plusieurs années déjà, Joachim Löw, partisan du beau jeu, constitue un doux rêve pour nombre de grands clubs en Europe, et notamment le Real Madrid. Son nom revenait au moment de l'éviction de Rafael Benitez. Et à deux reprises par le passé, Löw a décliné des offres du club madrilène. Mais honnêtement, on voit mal le sélectionneur de la Mannschaft, championne du monde en titre, rompre son contrat avant sa date de fin, fixée en 2018. Une rumeur, est rien d'autre pour le moment. A moins que Toni Kroos, seul joueur allemand de l'effectif merengue, ne parvienne à le convaincre... 

5. José Mourinho, le court-circuit 

 

Pour changer d'entraîneur en vue de la saison prochaine, il faut faire vite. Nombre de postes sont déjà pourvus : Carlo Ancelotti au Bayern Munich, Pep Guardiola à Manchester City, Antonio Conte proche de Chelsea... Mais le Real Madrid pourrait joueur les trouble-fêtes et devancer Manchester United pour rapatrier José Mourinho. 

Certes, le Special One a échoué à trois reprises en demi-finale de la Ligue des Champions lors de son passage. Mais le Portugais pourrait être intéressé par un retour, en cas de départ de certains joueurs, dont Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo. Ce qui paraît compliqué tant les deux joueurs ont de l'influence dans le vestiaire. Puis tout le monde le sait, Mourinho entretient le doux rêve depuis le début de sa carrière de prendre un jour les rênes de ManU...

Retour à l'accueil