Salut les Fastfooters. Après les demi-finales de la Coupe de France de la semaine passée, place ce samedi à la finale de la Coupe de la Ligue (21h, stade de France). Celle-ci opposera le Paris Saint-Germain, double tenant du titre et champion de France, à Lille, actuel sixième de L1. Des Lillois qui pourraient bien jouer un mauvais coup aux Parisiens dans leur nouvelle quête historique de triplé (Ligue 1 - coupe de France - coupe de la Ligue). Les joueurs de Frédéric Antonetti ont pour cela plus d'un atout à faire valoir afin d'offrir au club nordiste son premier succès dans cette compétition. Thefastfoot a listé pas moins de dix vraies bonnes raisons de croire aux chances du LOSC. N'hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager cet article sur les réseaux sociaux.

COUPE DE LA LIGUE 2016 : LES 10 BONNES RAISONS DE CROIRE AU SACRE DU LOSC

1 - Parce que Lille peut soulever un titre, et battre (encore) le PSG en finale

 

Si il y a bien un club qui ne craint pas le PSG, c'est bien le LOSC. Cette saison, en championnat, les Lillois se sont certes inclinés sur le plus petit des écarts à domicile lors de la première journée le 7 août (0-1) avant de ramener un point du Parc des Princes le 13 février dernier (0-0). 

Dans son histoire récente, Lille garde un bon souvenir du PSG. En effet, la formation nordiste n'a jamais perdu en finale contre le club de Paris. Et pour cause. Les Dogues n'ont eu à l'affronter qu'à une seule reprise à ce stade d'une compétition. C'était en 2011, année du doublé coupe de France - championnat, et le PSG n'avait pas encore été racheté par Qsi. Tout le peuple du Nord se souvient de Ludovic Obraniak, entré à la 79e minute de jeu et unique buteur de cette finale de coupe de France, dix minutes plus tard sur un incroyable coup-franc...

2 - Parce que Lille, c'est trois buts par match minimum

 

Bon, depuis ce doublé Coupe-championnat en 2011, le LOSC n'a pas rempli sa vitrine à trophée. Cette saison, Lille alterne le bon et le moins bons. Après un début d'exercice 2015-2016 compliqué avec Hervé Renard aux manettes, l'équipe nordiste est l'équipe qui affole les stats depuis près de deux mois. Avec Frédéric Antonetti, les Dogues restent sur une impressionnante série de 6 victoires consécutives en Ligue 1. C'est clairement la team à ne pas rencontrer en ce moment.

Mieux, sur ces trois dernières rencontres de championnat, le LOSC reste sur de larges victoires : contre le Gazélec Ajaccio (4-2), contre Monaco (4-1) et contre Nantes (3-0). Un lien avec la saison 2010-2011 ? Oui. Avant de défier le PSG en finale de Coupe de France, Lille restait sur trois succès de rang : contre Saint-Etienne (2-1), contre Nancy (1-0) et contre Arles-Avignon (5-0). De bon augure ?

3 - Parce que Lille sait faire la fête, et que la bière va couler à flot sur la Grand' Place

 

Eh ouais les gars, pour ceux qui assisteront à la finale au Stade de France, il sera impossible de boire de la bière alcoolisée à l'intérieure de l'enceinte sportive. Cette décision a été prise par la mairie de Saint-Denis qui craint les débordements liés à l'alcool. Un choix qui a immédiatement été pointé du doigt par la Ligue de football professionnelle (LFP). Qu'à cela ne tienne, la troisième mi-temps aura bien lieu et nul doute que la boisson coulera à flot sur la Grand'Place de Lille et dans les artères environnantes. Ne serait-il pas mieux de voir des milliers de Lillois festoyer dans le Nord qu'une indifférence quasi-générale des supporters parisiens ?

4 - Parce que ce sera la seule finale de Boufal avec Lille

 

Le maître (ni Gims, qui animera l'avant-match, ni Kanter, qui animera l'après-match) à Lille se nomme Sofiane Boufal. L'international marocain (2 sélections) a marqué 10 buts et délivré 5 passes décisives en 32 matchs disputés toutes compétitions confondues avec le LOSC cette saison. Mieux, l'ancien joueur du SCO d'Angers reste sur un triplé retentissant lors de la dernière rencontre des Dogues en L1, contre le Gaz' (4-2). Devant le but, il est d'une efficacité redoutable.

Pour couronner une saison et demie, quoi de mieux que d'inscrire une première ligne à son palmarès ? Car Boufal, 22 ans, ne devrait plus être lillois la saison prochaine. A en croire les dires de son président, Michel Seydoux, il devrait prendre le chemin de la Premier League. Et selon les dernières rumeurs, Tottenham, actuel 2e du championnat anglais, serait prêt à faire un chèque de 20 millions d'euros. Et si l'histoire d'amour se finissait bien...

5 - Parce que quitte à pourrir la fin de saison du PSG, autant le faire vraiment

 

Pas de doutes, la Coupe de la Ligue relève d'une toute autre importance dans les rangs lillois que dans les rangs parisiens. Certes, le PSG se verrait bien réaliser un deuxième triplé de suite (L1-coupe de France-coupe de la Ligue), mais en ses joueurs en ont-ils vraiment l'envie et les jambes ? Au-delà de leur dernière victoire en championnat contre Caen (6-0), les Parisiens sont encore marqués par leur élimination en Ligue des champions.

 

 

Pour Paris, la coupe de la Ligue représenterait un tout petit lot de consolation. Mais que ce serait bon, d'un point de vue lillois, que d'enfoncer un peu plus l'ogre parisien ! Lille pourrait, en cas de succès samedi, casser la dynamique du club de la capitale en coupe de la Ligue, qui n'égalerait pas le record de son ennemi juré, l'OM (trois succès consécutifs dans cette compétition). Puis ce serait pas mal de faire la gnaque deux fois de suite en finale... Pas sûr que Qsi apprécierait ce nouvel impair de la formation de Laurent Blanc. Alors le Losc, bourreau de Paris ?

6 - Parce que le PSG a certes Cavani, mais Lille a Eder

 

Certains attaquants se sont fait une spécialité de claquer des buts, beaucoup de buts, en coupe de la Ligue. Il y a eu Brandao mais, désormais, la référence se nomme Edinson Cavani. L'attaquant parisien a inscrit la bagatelle de huit buts en neuf matchs dans cette compétition (dont trois où il n’était même pas titulaire). Et si Eder venait concurrencer El Matador ?

L'international portugais (23 sélections) affiche de belles stats depuis son arrivée à Lille cet hiver. Le joueur prêté par Swansea a ainsi marqué 5 buts et délivré 3 passes décisives en 9 matchs. Mieux, sur les 6 derniers succès de rang du Losc en championnat, Eder a inscrit 5 buts pour 4 passes décisives. Avec son efficacité actuelle, Eder, 28 ans, pourrait bien débloquer son compteur en coupe de la Ligue.

Et peut-être bien que l'idylle entre le Losc et Eder ne fait que commencer...

7 - Parce qu'Antonetti doit mettre fin à sa malédiction en coupe de la Ligue

 

Une compétition se refuse encore et toujours à Frédéric Antonetti. Le technicien, arrivé à Lille à la fin de l'année 2015, apprécie la Coupe de la Ligue mais reste sur trois revers en autant de finales. En 1995, il essuie un revers face au... PSG (0-2) avec Bastia. En 2006, Nancy prend le meilleur sur son équipe d'alors, l'OGC Nice (2-1). Enfin, en 2013, nouveau couac avec Rennes, contre Saint-Etienne (1-0). Antonetti a donc deux objectifs personnels pour cette nouvelle finale : effacer l'affront de 1995 contre Paris et mettre fin à cette terrible série.

J'ai une affection pour la Coupe de la Ligue, même si elle se refuse à moi (...). On dit jamais deux sans trois. Au moins, c'est fait ! Les statistiques sont là pour être bousculées."

Frédéric Antonetti au Parisien

Après, perdre 4 finales d'une même compétition avec 4 clubs différents, ce pourrait être une grande première... dont le nouvel homme fort du Losc se passerait bien.

8 - Parce que derrière le PSG, Lille est la meilleure défense de L1 cette saison

 

Cette finale 2016 de la coupe de la Ligue sera-t-elle pauvre en spectacle ? Possible. Cette saison, en championnat, le Losc s'est incliné d'une courte tête à domicile contre Paris (0-1), avant de ramener un point du Parc (0-0). Bilan : aucun but marqué pour les Lillois... mais un seul encaissé. Deux résultats qui sont à l'image du beau parcours du club en Ligue 1. Plus que jamais candidat à une place européenne en fin de saison, le Losc, 6e au classement, est la deuxième meilleure défense du championnat (27 buts concédés en 34 matchs) mais seulement la 14e attaque (37 buts marqués). En Coupe de la Ligue, Lille n'a encaissé qu'un but en trois matchs disputés. A noter cependant que Frédéric Antonetti devra composer sans Renato Civelli (suspendu) en défense.

Pas de quoi cependant inquiéter les supporters lillois...

9 - Parce que Lille a Enyeama dans les buts

 

Les fans du Losc ont de quoi être tranquille derrière. Et pour cause. Le club nordiste peut compter sur Vincent Enyeama. A 33 ans, l'un des meilleurs gardiens de l'Hexagone est extrêmement rassurant pour sa défense. Pour preuve, cette saison, il a gardé sa cage inviolée à 14 reprises en 34 matchs de L1 et 2 fois en 3 matchs de coupe de la Ligue. Mieux, l'international nigérian (101 sélections) avait, après 31 journées de championnat, réalisé 66 arrêts, soit autant que le Monégasque Danijel Subasic. 

"J'espère qu'on aura un grand Vincent pour la finale car on sait que Paris aura des occasions et on aura besoin de lui."

Rio Mavuba à BeInSport

"C'est le meilleur gardien avec qui j'aie jamais joué. On est la deuxième meilleure défense de L1 et c'est en grande partie grâce à lui. C'est très rassurant de l'avoir derrière nous car il sort des arrêts exceptionnels qui nous permettent de rester dans les matchs."

Sébastien Corchia à BeInSport

10 - Parce que le PSG n'aurait pas dû oublier Corchia

 

Depuis plusieurs saisons déjà, le nom de Sébastien Corchia est associé au PSG dans les périodes des marchés des transferts. Mais à ce jour, le latéral droit français continue à faire les beaux jours du Losc. Le natif de Noisy-le-Sec, âgé de 25 ans, a tenu sa place à 35 reprises toutes compétitions confondues cette saison avec le maillot des Dogues. Il pourrait s'illustrer une nouvelle fois samedi et peut-être, qui sait, réellement taper dans l'oeil des recruteurs parisiens.

Retour à l'accueil