Salut les Fastfooters ! C'est désormais officiel, Hatem Ben Arfa évoluera en Ligue 1 la saison prochaine. A 29 ans, celui qui est passé par Lyon, Marseille ou encore Nice a décidé de poursuivre sa carrière en France, en s'engageant au Paris Saint-Germain. Un choix à la fois audacieux et risqué qui fait le bonheur des supporters parisiens qui se réjouissent déjà des dribbles et des accélérations de l'international tricolore. Pour marquer cet événement, Thefastfoot.fr a décidé de lister, pour vous, les 10 choses essentielles à retenir de ce qui devrait être l'un des transferts les plus retentissants de l'été. N'hésitez pas à partager cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

BEN ARFA AU PSG : LES 10 CHOSES A SAVOIR SUR L'ARRIVEE D'HATEM

1. La durée de son contrat 

 

Deux ans ? trois ans ? Différentes infos ont circulé ces dernières heures sur la durée du contrat d'Hatem Ben Arfa au Paris Saint-Germain. Finalement, HBA, qui reste sur une saison remarquable avec l'OGC Nice (17 buts et 6 passes décisives en 34 matchs de Ligue 1), s'est engagé pour deux ans avec le club de la capitale, soit jusqu'au 30 juin 2018. A noter que le milieu offensif était libre de tout contrat.

2. Le numéro de son maillot

 

Exit le numéro 4 qu'il portait à Nice, Hatem Ben Arfa portera le numéro 21 dans son dos du côté du PSG. Beaucoup le voyait pourtant prendre le numéro 10 laissé vacant par Zlatan Ibrahimovic. Mais le joueur a décidé personnellement d'opter pour le 21. Un numéro qui appartenait à Lucas Digne. Nul doute que le futur du défenseur français, actuellement à l'Euro avec les Bleus, s'inscrit loin du Parc des Princes...

Pour les fans d'Hatem Ben Arfa, sachez que son maillot est déjà en vente sur la boutique online du Paris Saint-Germain.

BEN ARFA AU PSG : LES 10 CHOSES A SAVOIR SUR L'ARRIVEE D'HATEM

3. Sa présentation officielle

 

La présentation officielle du nouveau n°21 du PSG aura lieu lundi 4 juillet, à 15h00, dans l'auditorium du Parc des Princes avec la présence du président Nasser Al-Khelaïfi. A noter qu'elle se fera en même temps que la présentation officielle du nouvel entraîneur parisien, Unai Emery.

4. Son rêve de gosse

 

Hatem Ben Arfa ne l'a jamais caché, son rêve de gosse, c'était le PSG. Il est désormais exaucé. Et pourtant, le natif de Clamart a bien failli ne pas rallier le club de la capitale cet été. Le FC Séville et son nouvel entraîneur, José Sampaoli, comptait encore sur lui la semaine dernière. En début de mercato, c'est l'OL qui semblait avoir une longueur d'avance sur le dossier...

Le Paris Saint-Germain a toujours occupé une place très particulière dans mon cœur et porter ce maillot au Parc des Princes est un rêve que je poursuis depuis l’enfance. Je suis très honoré que le club m’offre aujourd’hui la possibilité de réaliser ce rêve."

Ben Arfa sur le site officiel du PSG

5. Son apport selon son président

 

Toujours sur le site Internet du Paris Saint-Germain, le président Nasser Al-Khelaïfi a justifié le transfert (gratuit) d'Hatem Ben Arfa. Pour lui, le joueur représente un véritable atout pour le spectacle. Mais pas que.

Je suis heureux d’accueillir dans notre club un joueur aussi talentueux qu’Hatem Ben Arfa. Depuis plusieurs années, Hatem est un joueur majeur du football français et il a été l’un des joueurs de Ligue 1 les plus brillants la saison dernière (...) Avec l’arrivée d'Hatem, le PSG confirme son attachement à une identité de jeu tournée vers le spectacle."

Al-Khelaïfi sur le site du PSG

6. Son choix, mais aussi celui d'Emery

 

Le PSG est depuis de longues semaines sur le dossier Ben Arfa. Le club francilien avait certes les faveurs de l'international tricolore, mais le board attendait très certainement l'officialisation de l'arrivée d'Unai Emery pour formuler une offre au natif des Hauts-de-Seine. Et comme l'a révélé L'Equipe, c'est bien un coup de fil du technicien espagnol qui a fait toute la différence. Ben Arfa, à l'instar d'autres joueurs comme Krychowiak ou James, faisait partie des noms cochés par l'ancien coach sévillan.

7. Son salaire, le même que Cavani

 

Au-delà de l'attrait sentimental pour le club de la capitale, Hatem Ben Arfa ne débarque pas à Paris sans garantie. En effet, le PSG devrait offrir, si on en croit L'Equipe, un salaire annuel de 10 millions d'euros net. Soit autant que l'attaquant uruguayen, Edinson Cavani. A titre de comparaison, l'OGC Nice lui donnait 120000 euros par mois la saison passée pour se relancer...

8. Son premier entraînement

 

Lundi devrait être une journée chargée pour Hatem Ben Arfa. Avant sa présentation officielle, programmée à 15 heures, la nouvelle recrue parisienne fera connaissance avec ses nouveaux partenaires lors d'un entraînement à 19h, qui sera mené par Unai Emery. Il passera également sa visite médicale dans la journée.

9. Son premier match

 

Hatem Ben Arfa ne devrait pas trop tarder à jouer pour le Paris Saint-Germain. Ainsi, Unai Emery devrait le retenir dans son groupe à l'occasion du match amical programmé contre la formation anglaise de West Bromwich Albion, le 13 juillet à l'Athletic Area de Schladming (Autriche). 

10. Son statut au PSG 

 

Hatem Ben Arfa devra surfer sur sa brillante saison réalisée du côté de Nice car Unai Emery risque d'avoir besoin de lui d'entrée. En effet, HBA palliera très certainement les absences des joueurs sud-américains qui prolongent soit leurs vacances du fait de la Copa America (Di Maria, Pastore, Cavani...) ou encore de ceux qui préparent les JO (Lucas...). Sur les premiers matchs, Ben Arfa devra gagner ses galons de titulaires et tenter de bouleverser la hiérarchie en place.

Retour à l'accueil