Hello les Fasfooters. Cette année encore, la Ligue des champions accueille un nouveau petit poucet. Après le Bate Borisov (Biélorussie) ou encore Ludogorets Razgrav (Bulgarie) ces dernières années, c'est au tour du FK Rostov de faire son entrée dans la cour des grands d'Europe. Pour décrocher son billet en C1, la formation russe a tout de même détrôné le Zénit Saint-Pétersbourg et a dû franchir deux tours de barrage, le tout avec un stade en construction et un entraîneur qui a fait ses valises avant le début de la saison. Thefasfoot vous présente en dix points cet invité surprise, surnommé le "Leicester russe", qui pourrait croiser la route d'un club français. N'hésitez pas à commenter et à partager cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

LIGUE DES CHAMPIONS : FK ROSTOV, MAIS QUI ES-TU "LE LEICESTER RUSSE"?

1. FK Rostov, la sensation en Russie

 

Depuis longtemps, le Zénit Saint-Pétersbourg et les clubs de Moscou se partagent la part du gâteau européen. Cette saison, si le CSKA Moscou sera une nouvelle fois bien présente, c'est le FK Rostov qui a décidé de bouleverser la donne en écartant le Zénit Saint-Pétersbourg, relégué en Ligue Europa. Et tout s'est joué la saison passée, sur les pelouses russes. En effet, le FK Rostov a réalisé un exercice 2015-2016 de toute beauté à l'échelle nationale, terminant à la 2e place du classement et renvoyant le Zénit désormais entraîné par Mircea Lucescu en Ligue Europa. Et pourtant, les deux équipes s'étaient donné le change en championnat, le Zénit s'imposant 3-0 à l'aller et Rostov l'emportant au retour sur le même score...

LIGUE DES CHAMPIONS : FK ROSTOV, MAIS QUI ES-TU "LE LEICESTER RUSSE"?

2. Deux habitués de la C1 écartés en barrage

 

Qui dit deuxième place du championnat de Russie ne dit pas encore qualification directe pour la phase finale de la Ligue des Champions. Les joueurs du FK Rostov ont dû se remettre rapidement en selle pour obtenir son premier billet pour la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ainsi, le 26 juillet dernier, Rostov accueille le RSC Anderlecht, qui avait atteint les poules de la C1 en 2013-2014. Lors de ce match aller, le club russe concède le nul (2-2). La semaine suivante, il s'offre la possibilité de disputer un autre tour de barrage en disposant des Belges (2-0).

Au tour suivant, le FK Rostov croise la route de l'Ajax Amsterdam, quadruple vainqueur de l'épreuve. A l'aller, du côté de l'Aarena, la formation russe enregistre un résultat nul (1-1) avant de créer la sensation, au retour, dans son stade, en corrigeant les Néerlandais (4-1). Et ainsi, en s'offrant deux clubs habitués aux joutes des phases de poules de la C1, le FK Rostov a validé son billet pour la grand bal.

3. L'assistant devient coach, le "magical coach" assitant

 

Ces deux premier exploits européens - qui en appelent d'autres - ont été réalisés dans un contexte des plus agités. Ainsi, après la qualification pour le tour suivant obtenu face au RSC Anderlecht, l'entraîneur Kurban Berdyev présente sa démission. Celui qui avait conduit le Rubin Kazan au sacre national en 2008 et 2009 est alors pressenti pour prendre en main la sélection russe, et ce à deux ans d'une Coupe du monde à la maison. Mais il n'en est rien. Situation ubuesque, le "magical coach" a laissé sa place d'entraîneur de l'équipe première de Rostov, Dmitriy Kirichenko, et en est devenu... son adjoint.

4. Un stade en chantier

 

Pour sa première apparition en Ligue des champions, les joueurs du FK Rostov ne pourront pas évoluer dans leur écrin flambant neuf. Ce dernier, baptisé "Levberdon Arena", qui comportera un peu plus de 43000 places, a été retenu pour recevoir des matchs de la prochaine Coupe du monde. En attendant, le club du sud de la Russie accueillera ses hôtes européens dans son Olimp - 2, une enceinte "à l'ancienne" qui peut accueillir un peu moins de 16000 spectateurs.

5. C'est ou d'ailleurs Rostov ?

 

Le Rostov FK est le club de la ville de Rostov-sur-le-don, qui compte un peu plus d'un million d'habitants. Cette dernière est située au Sud-Ouest de la Russie, non loin de la frontière ukrainienne, sur les bords de la Mer d'Azof et de la Mer Noire. Pour rejoindre la capitale, Moscou, il faut compter un peu plus de 1000km, soit 16h de route en voiture...

LIGUE DES CHAMPIONS : FK ROSTOV, MAIS QUI ES-TU "LE LEICESTER RUSSE"?

6. Le FK Rostov, la petite équipe qui monte

 

Le Rostov FK a obtenu des résultats significatifs que dernièrement. Vice-champion de Russie la saison dernière, le club avait enregistré un an plus tôt sa première participation en Ligue Europa, sans cependant parvenir aux phases de poules après une élimination en barrages par les Turcs de Trabzonspor (0-2, 0-0). A noter qu'en 2014, le RFK a remporté le premier trophée de son histoire, en soulevant la Coupe de Russie.

7. Une bonne reprise en championnat

 

A l'instar de Leicester City en Angleterre, le FK Rostov doit confirmer en championnat cette saison. A ce jour, les clubs russes ont disputé 4 journées. Le bilan du club du Sud-Ouest est encourageant avec deux succès, un nul et une défaite rageante sur le terrain du Zénit Saint-Pétersbourg (3-2, le FK Rostov menant 0-2 après 14 minutes de jeu). 

8. Avec quels joueurs ?

 

Difficile de trouver des stars ou des joueurs de renom dans l'effectif du FK Rostov. La saison dernière, le meilleur buteur de l'équipe dans le championnat russe était le jeune international iranien de 21 ans, Serdar Azmoun (9 réalisations en 24 matchs joués). Cette saison, c'est l'avant-centre russe Dmitriy Poloz qui se distingue avec 3 buts en 7 matchs dont le quatrième inscrit mercredi soir contre l'Ajax Amsterdam. L'international malien Moussa Doumbia (22 ans, 2 sélections) et russe Aleksandr Bukharov (31 ans, 3 sélections) complète le quatuor offensif du FKR.

Parmi les joueurs d'expérience, on retrouve le milieu offensif moldave Alexandru Gatcan (32 ans, 49 sélections), qui entame sa 8e saison dans l'entrejeu du FK Rostov. Evoluant auparavant au Rubin Kazan, ce dernier a retrouvé ses dernière saison son "magical coach", Kurban Berdyev. Autre milieu de terrain d'expérience, l'international équatorien Christian Noboa (30 ans, 70 sélections), passé notamment par le Rubin Kazan et le Dinamo Moscou. L'international biélorusse Timofev Kalachiov (35 ans, 73 sélections) et l'athlétique défenseur espagnol César Navas (36 ans, 1,94m) font également figure d'hommes de confiance derrière.

9. Avec quel dispositif ?

 

Le FK Rostov n'est pas l'équipe qui produit le plus de jeu. Pour preuve, le technicien russe Dmitriy Kirichenko privilégie une défense à cinq, avec un bloc bien compact. Une formation qui n'est pas sans rappeler le Bate Borisov. Mais attention, mercredi, même réduite à dix en fin de match, l'équipe russe a réussi à corriger (4-1) l'Ajax Amsterdam...

Dispositif du FK Rostov vs Ajax Amsterdam (C1)

Dispositif du FK Rostov vs Ajax Amsterdam (C1)

Dispositif du FK Rostov vs Zénit (championnat)

Dispositif du FK Rostov vs Zénit (championnat)

10. Quelles ambitions en C1?

 

Le FK Rostov écrit déjà une belle page de son histoire en intégrant les phases de poules de la Ligue des Champions. L'équipe russe, extrêmement solide défensivement, pourrait poser quelques soucis à ses adversaires, sans pour autant être à l'abri de prendre une rouste contre des équipes du pot A, telles que le FC Barcelone, le Bayern Munich ou encore le Real Madrid. 

Retour à l'accueil