Chaque jeudi, TFF vous propose un nouveau rendez-vous baptisé "Actors Studio". Au lendemain des traditionnelles sorties dans les salles obscures, TFF refait le casting d'un film à l'affiche avec des joueurs, entraîneurs ou présidents qui ont ce quelquechose qui aurait pu, ou dû, en faire des acteurs de cinéma. Après La Vérité si je mens 3 la semaine dernière, Thefastfoot a retrouvé le véritable clan (fictif) des J.Edgar et même leur organisation sur le terrain. Ces agents, très spéciaux, s'appellent tous Edgar et officient aux quatre coins de l'Europe, voire même un peu plus loin.

 

DAVIDS

 

Gardien : Edgar Badia (19 ans, Espanyol Barcelone) :

 

Un infiltré espagnol à l'Espanyol ! C'est le petit dernier de la bande à Edgar Davids. Pour faire ses gammes, ce jeune portier ibérique de 19 ans a été incorporé au sein d'une société très espagnole, avec pas moins de 21 employés sur 33 parlant la langue de Cervantès. Evoluant encore il y a quelques mois avec la section B de l'Espanyol, Edgar B. est en train de grimper les échelons. Sa capacité à intercepter les frappes chirurgicales de ses adversaires lui ont valu sa première titularisation cette saison, en Coupe du Roi. Du haut de ses 1,81m et 76 kg, le petit doit se développer physiquement avant de faire son entrée dans le cercle très fermé des meilleurs agents mondiaux.

Défenseurs :

 

Francisco Edgar (32 ans, Santa Clara)  :

 

Edgar le vieux briscard. Ce n'est pas le plus connu des Edgar mais F.Edgar a toujours tenu solide sa charnière centrale dans les échelons inférieurs de l'Elite portugaise. Aujourd'hui âgé de 32 ans, le natif d'Esmoriz a pas mal bourlingué dans sa carrière d'agent entre Covilha et Marco, Ovarense et Espinho. Depuis deux saisons maintenant, F.Edgar bosse dans une petite officine de deuxième division lusitanienne, répondant au doux nom de Santa Clara. Impossible dès lors de le soupçonner de quelques opérations frauduleuses que ce soit. Clean et efficace, Francisco Edgar tient son rang, mais toujours dans l'ombre. Un besogneux en somme.

Edgar Olekhnovich (24 ans, Bate Borisov) :

 

Agent de l'Est. O.Edgar, de son vrai nom Edgar Olekhnovich, est l'un des hommes de main du système d'Edgar Davies. Né à Brest, non pas en France mais bel et bien au coeur de l'ancien bloc soviétique en avril 1987, O.Edgar est un redoutable gaillard d'1,83m pour 79 kg, pouvant aussi bien jouer milieu défensif que défenseur central. Malgré son jeune âge, ce dernier fait figure de référence en Biélorussie et au sein de sa formation, le Bate Borisov. Arrivé dans le meilleur club du pays à l'été 2010, O.Edgar a été sur les meilleurs coups, aussi bien en championnat qu'en Ligue des Champions (15 matches, 7 en tant que titulaire). Postulant à la haute sélection biélorusse, Olekhnovich est un stakhanoviste, avec pas moins de 75 matches disputés toutes compétitions confondues en un peu plus d'un an et demi.

 

David Edgar (24 ans, Burnley) :

 

Dit "le Bûcheron" ! 1,90m, 78 kg, D.Edgar est aujourd'hui la véritable tour de contrôle de l'équipe. Il faut dire que l'international canadien (7 sélections), âgé de 24 ans, a été formé à Newcastle, l'une des plus prestigieuses écoles britanniques. En trois saisons, D.Edgar a plus souvent surplombé ses compagnons de route depuis le banc de touche que depuis le pré vert. Avec seulement 23 matches de Premier League et 2 buts à son actif, le défenseur central américain n'a pas vraiment réussi à s'acclimater aux exigences des l'un des groupes les plus hipes du Vieux Continent. Qu'à cela ne tienne, D.Edgar a pris un peu de recul, à défaut de prendre de la hauteur affirment ses détracteurs, alternant le bon et le moins bon entre Swansea (de son temps en Championship) et Burnley (toujours en Championship). Lent dans sa progression, ce dernier est désormais une valeur montante de la deuxième division anglaise avec pas moins de 27 matches disputés cette saison. Irritable, ne confondez jamais David Edgar avec Didier Digard !

 

Edgar Ochieng (34 ans, Sofapaka) :

 

L’homme des grandes plaines ! Après O.Edgar le Biélorusse (Edgar Oleknovich), voici son homologue kenyan, Edgar O. (Edgar Ochiang). Partenaire de l’Auxerrois Dennis Oliech en sélection (il en compte 17 à ce jour), Edgar O. est un agent qui a connu les méandres des compétitions internationales. Toujours à l’affût d’un coup, l’ « expérimenté Edgar », comme on l’appelle dans le milieu, a été de la partie en Coupe des Confédérations, en éliminatoires de la CAN ou encore en phases de qualification lors de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud. Le plus souvent titulaire, Edgar O., qui approche des 35 ans, savoure sa fin de carrière du côté de Sofapaka (Kenya) après avoir passé 7 saison à Mathare United.

 

Milieux :

 

Edgar Alvarez (32 ans, Palerme) :

 

150 matches de Serie A au compteur ! A.Edgar est le deuxième poumon de la formation de D.Edgar. Edgar A. s’est fait remarquer au début des années 2000 du côté de Penarol, en Uruguay. Un paradoxe pour cet hondurien, qui s’était forger un caractère et un physique (1,73m, 75 kg de muscles) dans les rues de Platense. Les Italiens ont réussi à mettre le grappin dessus, à Cagliari d’abord, puis à l’AS Rome ensuite. Au sein du club de la Louve, Edgar A. n’a jamais vraiment réussi à s’imposer (21 matches en 3 ans) mais a tout de même raflé un joli petit pactole avec une Coupe et une Supercoupe d’Italie. Après une décennie en pointillé, A.Edgar se refait le cerise en Serie B, du côté de Pise. Cette mise à l’écart lui fut salvatrice, récupérant ainsi une place de titulaire (27 matches,  5 buts). A 30 ans, il réintègre la A à Bari d’abord puis, depuis cet été, dans l’ancien club d’El Flaco, Palerme. Au Honduras, A.Edgar est un homme respecté (52 sélections), membre imminent de la génération dorée de 2006, qui a participé à la phase finale du Mondial allemand (2 matches en tant que titulaire). Un ancien mondialiste donc… 

 

Edgar Salli (19 ans, Monaco) :

 

Le petit vélo camerounais ! Le milieu offensif de l’AS Monaco, S.Edgar, pourrait bien suivre, dans les mois où les années à venir, la trajectoire de son homologue camerounais Nicolas N’Koulou, ancien monégasque passé marseillais, en devenant le nouveau Mathieu Valbuena. Du haut de ses 1,63m (pour 64 kg), S.Edgar, 19 ans, apporte sa puissance et sa technique sur le flanc gauche du club de la principauté depuis le début de la saison (19 matches, 13 titularisations, 2 buts). Avec déjà 3 sélections au compteur, S.Edgar est un grand espoir dans le onze de départ de D.Edgar.

 

Anthony Edgar (21 ans, Yeovil en D3 anglaise) :

 

L'agent double. Le début de carrière d’A.Edgar a de quoi faire sourciller. Il faut dire que le milieu de terrain anglaise travaille à la fois pour le FBI et pour Scotland Yard. Formé à West-Ham, A.Edgar, 21 ans, n’a jamais eu sa chance dans l’équipe première de la formation londonienne lorsque cette dernière évoluait encore en Premier League. A défaut d’être mis dans le grand bain, A.Edgar a connu, tout d’abord, des bouts de match en FA Cup et League Cup avant d’être envoyé, gratuitement, cet été, en mission du côté de Yeovil. Ce petit club de 3e division anglaise, qui évolue chaque week-end sur des prés situés à des dizaines de kilomètres à l’Ouest de ceux de Londres n’a pas été choisi au hasard.  En effet, Yeovil accueille une base aérienne de la Royal Navy, RNAS Yeovilton Heron… Stratégique donc.

 

Edgar Barreto (27 ans, Palerme) :

 

Dit « la barrette » ! C’est le patron de la bande, celui qu’il ne peut-être attaqué, à défaut de représailles. Il faut dire que son parcours parle pour lui. B.Edgar a réussi et il peut en être fier. Débarqué de son Asuncion natale, le Paraguayen signe son premier contrat à 17 ans au sein de la cellule néerlandaise de NEC Nimègue. Après 3 saisons à plus de 30 matches, l’Edgar au nom le plus italianisé rallie la Reggina en 2007, alors en Serie A. Deux saison pleines plus tard, B.Edgar veut franchir un pallier en s’engageant à l’Atalanta Bergame. Mal lui en a pris puisque la formation bergamote est rétrogradé à la fin de sa 1ère saison… pleine, cela va de soi. Ne voulant quitter l’entreprise en plein naufrage, Barreto s’engage à la remettre à flots et, malgré des points de pénalité, ramène l’Atalanta dans l’élite avant de mettre les voiles, l’été dernier à Palerme. Depuis le début de la saison, il a pris part aux 21 matches de Serie A des Rosaneri. A l’échelle international, B.Edgar est un routard. Avec 60 sélections au compteur, le milieu central a disputé 5 matches de Coupes du Monde et participer à 80% des rencontres de qualification. Un véritable taulier.

 

Attaquants :

 

Edgar Silva (25 ans, Vitoria Guimaraes) :

 

Serial killer ! Benfica détient Oscar Cardozo (1,93m, 87 kg), Guimaraes a également sa tour de contrôle en attaque en la personne d’Edgar Silva (1,90m, 78 kg). A l’instar du Paraguayen, le Brésilien a acquis un sens du but  inouï après plusieurs années de vache maigre. Né à Sao Carlos le 3 janvier 1987, S.Edgar a touché ses premières billes du côté du Sporting Club de Joinville (à une centaine de kilomètres de Santos, pas dans le Val de Marne) avant de rallier Sao Paolo puis de tenter l’aventure sur le Vieux Continent en 2006. S.Edgar signe un premier bail à 19 ans du côté de Beira Mar au Portugal. 13 matches, 4 buts et une saison plus tard, l’ambitieux attaquant s’engage au FC Porto. Consécration ?

Pas vraiment puisque S.Edgar sera envoyé, deux matches plus tard, du côté de l’Académica ! La saison suivante, S.Edgar prend le risque de rejoindre Belgrade. L’expérience tourne au cauchemar (8 petits matches disputés pour un but). Que faire ? L’agent S est rappelé au pays, à Vasco de Gama après 3 saisons de grande détresse. Pour beaucoup, S.Edgar ne pourra se relever de telles déconvenues. Il obtient, à l’été 2009, un poste au Nacional Madère, sonnant comme une dernière chance. Pari gagnant. En l’espace d’une saison, il inscrit 12 buts en 24 matches de Liga Sagres et se fait enrôler dans la foulée à Guimaraes. Cette saison, S.Edgar soigne ses stats avec 9 buts en 16 matches de championnat. Et certains disent que le FC Porto miserait bien de nouveau sur lui. C’est bien connu, l’histoire est un éternel recommencement.

 

Edgar Costa (24 ans, Nacional Madère) :

 

Fruit de la génération 87’ ! C.Edgar est le quatrième joueur de cette brillante année 1987, avec D., O. et S.Edgar. Pour l’heure, le natif de Camara de Lobos est implanté, depuis plus de 5 ans, sur l’île de Madère. Après 3 saison à l’Uniao, il roule désormais pour le Nacional. Encore un peu à la traîne en termes de buts inscrits pour prétendre à une mission plus importante, Edgar Costa a connu son principal fait d’arme sur la scène européenne avec 6 matches d’Europa League. Encore un peu tendre, C.Edgar devrait s’imposer dans la « team Edgar » dans les mois et les années à venir.

 

Entraîneur :

 

Edgar Davids (38 ans, retraité), un sacré tableau de chasse aux trophées pour le milieu de terrain néerlandais :

 

A l’Ajax Amsterdam (1991-1996, puis 2006 - 2008) :

 

- 1 Ligue des Champions (1995)
- 1 Coupe de l’UEFA (1992)
- 1 Supercoupe d’Europe (1996)
- 1 Coupe intercontinentale (1995)

- 3 Championnats (1994, 1995, 1996)

 

Au Milan AC (1996-1998) :  néant (19 matches joués en 2 saisons)

 

A la Juventus Turin (1997-2004) :

 

-  3 Championnats (1998, 2002, 2003)

- 1 Coupe d’Italie (2005)
- 2 Supercoupes d’Italie (2002, 2003)

 

Au FC Barcelone (2003-2004) : néant (18 matches, un but)

 

A l’Inter Milan (2004-2005) : néant (14 matches disputés)

 

A Tottenham (2005-2007) : néant (40 matches en 2 saisons)

 

A Cristal Palace (2010-2011) : néant (6 matches joués en Championship)

 

- Quelques chiffres : 75 matches de C1, 6 matches en Coupe du Monde, 12 matches d’Euro, 192 matches de Serie A, 130 matches d’Eredivise, 611 matches disputés dans sa carrière pour 48 buts marqués.

Retour à l'accueil