Chers Fastfooters. La Ligue des Champions a repris ses droit, pour votre plus grand plaisir, mardi soir. Et qui dit matches exceptionnels dit dispositif exceptionnel. Cette saison encore, Thefastfoot vous proposera l'un des résumés les plus riches sur les rencontres de la Coupe aux grandes oreilles avec sa nouvelle rubrique "étoilée". 5 étoiles, matches ou joueurs hors-normes, 4 étoiles, 3 étoiles, 2 étoiles et... 1 étoile ou une façon comme une autre de dire qu'une équipe ou un groupe a été dans la lune. A vos lunettes, Thefastfoot vous offre le plus beau panorama de la C1.

 

LDC-LOGO.JPG

 

Rappel des résultats de la 1ère journée de la Ligue des Champions :

 

GROUPE A : Dinamo Zagreb 0 - 2 FC Porto ; PSG 4 - 1 Dynamo Kiev

GROUPE B : Montpellier 1 - 2 Arsenal ; Olympiakos 1 - 2 Schalke 04

GROUPE C : Malaga 3 - 0 Zénith Saint-Pétersbourg ; Milan AC 0 - 0 Anderlecht

GROUPE D : Borussia Dortmund 1 - 0 Ajax Amsterdam ; Real Madrid 3 - 2 Manchester City

 

***** 5 ETOILES *****

 

ZLATAN 3Le PSG illumine l’Europe. Huit ans après son dernier passage en Ligue des Champions, le nouveau PSG a signé un retour tonitruant sur la scène européenne en écrasant le Dinamo Kiev (4-1) au Parc des Princes. Auteurs d’une première mi-temps parfaite, les hommes de Carlo Ancelotti ont fait chavirer le Parc des Princes et bouclé ce premier match du groupe A en trente minutes. L’inévitable Zlatan Ibrahimovic a ouvert le score sur pénalty (19e, 1-0). Pour son premier match avec Paris, Thiago Silva a ensuite inscrit le deuxième but sur un corner mal renvoyé par la défense ukrainienne (29e, 2-0). Avant qu’Alex laissé sans surveillance sur un autre corner, corse l’addition sur une magnifique demi-volée à l’entrée de la surface (32e, 3-0). En seconde mi-temps, le PSG a tranquillement géré son avance, sans vraiment s’inquiéter de la réduction du score du Portugais Miguel Veloso (3-1, 87e) à laquelle Javier Pastore a parfaitement répliqué dans les derniers instants du match (4-1, 91e). Une autre victoire sur le terrain du Dinamo Zagreb le 3 octobre et le PSG pourra clairement afficher ses ambitions en C1.

 

MOURINHO 1Le Real et Manchester City ont brillé. Pour assister à une vraie rencontre de Coupe d'Europe, il fallait être du côté du Barnabeu pour le choc de cette première journée entre le Real Madrid, champion d'Espagne en titre, et Manchester City, champion d'Angleterre en titre. Après une première mi-temps crispante mais de qualité, le retour aux vestiaires a été salvateur pour les deux grands d'Europe. Sur un contre, Dzeko a débloqué le compteur (1-0, 68e) avant de recevoir la réponse de Marcelo sept minutes plus tard (1-1). Mais les Citizens, opportunistes, ont repris l'avantage grâce à Kolarov (1-2, 85e) à la plus grande stupeur des Socios venus en nombre. Le Real, pas mal critiqué ces derniers jours, a retrouvé un ultime sursaut grâce à Benzema (2-2, 88e), qui a enfin renoué avec le chemin du but, et Cristiano Ronaldo (3-2, 90e).

 

La suite dans un instant.

 

**** 4 ETOILES ***

 

GIROUD 2Olivier Giroud, utile mais toujours pas décisif. Opposé à ses anciens coéquipiers dans le stade où il s’est fait un nom, l’attaquant d’Arsenal a eu du mal à contenir ses larmes à l’entrée sur la pelouse, lorsque le public de la Mosson l’a ovationné. Sur le terrain en revanche, Giroud n’a pas semblé perturbé. Titularisé par Arsène Wenger, l’international tricolore a pesé sur la défense montpelliéraine et a même offert le but de l’égalisation d’Arsenal à Podolski. Utile au succès étriqué des Gunners (2-1), Giroud n’a pourtant toujours pas inscrit le moindre but sous ses nouvelles couleurs, alors qu’il a passé plus de cinq heures sur le terrain (3 titularisations, deux entrées en jeu). Le meilleur buteur de Ligue 1 la saison passée (21 buts) doit retrouver son efficacité au plus vite, sans quoi il risque de perdre peu à peu la confiance de son nouvel entraîneur, et d’être condamné au banc de touche.

 

*** 3 ETOILES ***

 

GOTZELe Borussia Dortmund commence enfin à l’endroit. Après deux éliminations successives au premier tour, les joueurs du Borussia Dortmund ne peuvent plus dégainer l’excuse de l’inexpérience européenne, au moindre faux pas. Au contraire, ils ont payé pour apprendre. La courte –mais précieuse- victoire obtenue face à l’Ajax Amsterdam (1-0) grâce à un but de Lewandoski, a donc rassuré Jurgen Klöpp, qui rêve de voir le Borussia honorer son statut de double champion d’Allemagne, sur la scène européenne. Dans le groupe D –le plus relevé- les Allemands partagent le leadership avec le Real Madrid avant de recevoir les Merengue pour la deuxième journée. Surtout, ils prennent trois précieux points d’avance sur Manchester City.

 

Belhanda s'est fait remarquer. Contre Arsenal (2-1), le Montpelliérain Younès Belhanda s'est illustré de la plus belle des façons dès les premières minutes de jeu. En effet, l'international marocain, qui constituait avec Olivier Giroud, le néo-Gunner, un duo de rêve à la Mosson la saison passée, a transformé un pénalty sur une panenka osé sur un Mannone, le portier italien d'Arsenal (1-0, 9e). Plus brouillon et moins en vue au fil des minutes, Belhanda n'aura pas su, à l'instar de ses partenaires, trouver la faille en deuxième période dans l'arrière-garde des Gunners.

** 2 ETOILES **

 

BENZEMABenzema ouvre enfin son compteur. Muet depuis le début de la saison en Bleu comme avec le Real Madrid, Karim Benzema s’est rassuré en offrant la victoire à son équipe, opposée à Manchester City mardi soir (3-2). Entré en jeu un quart d’heure avant le coup de sifflet final, l’ancien lyonnais a profité d’une fin de match complètement folle pour faire parler son instinct de buteur en trompant Joe Hart après avoir donné le tournis au défenseur mancunien Nastasic dans la surface (3-2, 87e). S’il continue comme ça, Karim Benzema pourrait rapidement retrouver sa place de titulaire à la pointe de l’attaque Merengue, récemment perdue au profit de l’Argentin Gonzalo Higuain, auteur d’un match moyen mardi soir.

 

Schalke donne rendez-vous à Arsenal. Première sortie réussie pour les joueurs de Gelsenkirchen au Pirée, face à l'Olympiakos (2-1). Benedikt Höwedes avait ouvert la marque au moment propice, juste avant la mi-temps (1-0, 41e). Au retour des vestiaires, Djamel Abdoun a redonné espoir à l'Olympiakos (1-1, 58e) avant que 30 secondes plus tard, l'inévitable Klaas-Ian Huntelaar ait décidé d'enfoncer le clou (2-1, 59e). Sans briller, Schalke s'est montré efficace et caracole en tête du groupe B en compagnie d'Arsenal.

 

* 1 ETOILE *

 

Hulk et le Zenith humiliés à Malaga. Avec les arrivées de Hulk et d’Axel Witsel au Zénit Saint-Pétersbourg pour près de 100 millions d’euros à la fin du mercato, le club champion de Russie avait l’obligation de marquer les esprits pour sa première soirée en C1 face aux espagnols de Malaga. Résultat : Un flop monumental ! Sans Witsel blessé mais avec l’ancien buteur de Porto, les hommes de Luciano Spaletti ont pris une véritable gifle sur le terrain de l’actuel deuxième de la Liga (3-0). Les coéquipiers de Jérémy Toulalan s’emparent de la tête du groupe C. Quant au Zénit, dont les riches dirigeants (Gazprom) vivraient sans doute mal une élimination en phase de poule de la C1, il n’aura déjà plus le choix dans quinze jours, pour la réception d’Anderlecht.

 

ALLEGRITriste soirée à Milan. Délesté de ses deux meilleurs joueurs cet été (Ibrahimovic et Thiago Silva, partis au PSG) le club dirigé par Silvio Berlusconi a le plus grand mal à se reconstruire. Après avoir commencé leur saison en Serie A par deux défaites à domicile en Serie A, les Rossoneri n’ont pas fait beaucoup mieux ce mardi pour leur entrée en Ligue des Champions. Accrochés à domicile par Anderlecht (0-0) devant moins de 30 000 spectateurs, Philippe Mexès et ses coéquipiers ont regagné les vestiaires sous les sifflets du public italien. L’entraîneur Massimiliano Allegri semble plus que jamais en sursis.

Retour à l'accueil