Il n'y a plus de clubs français en Europa Ligue ! Après Rennes, c'est le PSG qui passe à la trappe... mais surtout à deux doigts de l'exploit. Vainqueurs au Parc des Princes (4-2) de l'Atletic Bilbao de Bielsa, les Parisiens ont subi le résultat de l'autre rencontre entre le Slovan Bratislava et les Red Bull Salzbourg (2-3), qui propulsent les Autrichiens en 16e de finale. A l'occasion de ces adieux du PSG à la C3, TFF a laissé quartier libre à deux spécialistes du PSG, F-X., présent devant sa télévision et R.D, dans les tribunes.

 

Face à Bilbao, des hauts et des bas pour F-X. et R.D.

hoarauAvant de revenir sur le parcours décevant du PSG en Europa Ligue, il y a eu un match ce soir, du côté du Parc des Princes, face à l'Atlectic Bilbao, neuvième de Liga. En général, l’Europa League n’attire pas les foules et pourtant le Parc était bien garni, et ce malgré les faibles chances qu’avaient les Parisiens de se qualifier, mais cela est peut-être dû aux performances de l'OM et de l'OL en C1 qui étaient eux aussi dans une situation délicate. Celle du PSG était simple : le PSG se qualifiait si il battait Bilbao et le RB Salzbourg ne gagnait pas à Bratislava ou le Paris-SG faisait match nul mais dans le même temps, Salzbourg devait perdre à Bratislava. Pour réaliser ce dessein, Kombouaré, à l'instar de Bielsa, n'avait pas aligné son équipe-type. Douchez était titulaire dans les buts, en défense ont été choisis Ceara, Lugano, Camara et Tiéné, Bodmer et Armand qui remplace Sissoko au milieu et Bahebeck en remplacement de Ménez. Pastore, Nene et Gameiro étaient bien présents sur le front de l'attaque.

 

On a pu observer des similitudes entre les deux mi-temps avec, à chaque fois, un départ canon des Espagnols, renversé par des Parisiens en pleine bourre en fin d'actes. Les Basques de Bilbao ont marqué sur deux jolis buts, l'un d'une tête coupée de Aurtenetxe au premier poteau (3e, 1-0) et l'autre d'une frappe lourde de Lopez Moreno (55e). Après avoir été cueilli à froid, le PSG a su se faire violence et se créer des occasions, en égalisant tout d'abord par un Pastore inspiré et plein de sang froid (1-1, 21e) avant que Mathieu Bodmer redonna de l'espoir aux siens d'une jolie tête lobée (2-1, 41e).


nene

Au retour des vestiaires, les hommes de Bielsa ont donc remis la pression sur les Locaux (2-2, 55e). Pour leur part, après une demi-heure de doutes après l'égalisation, les Parisiens ont su multiplier les offensives dans les 10 dernières, leur permettant d'arracher la victoire (4-2) par l'intermédiaire de Pérez (3-2, 85e csc.) et d'Hoarau (4-2, 90e) dont s'était le grand retour. A noter le pénalty totalement loupé de Nenê (83e).

 

Côté tribunes, quelques applaudissements sont à peine audibles au moment du coup de sifflet final. Effectivement, les supporters connaissaient la victoire de Salzbourg et étaient, par conséquent, déçus. Malgré la défaite, les fans de Bilbao ont témoigné leurs contentements et ont été remerciés par leurs joueurs. Il faut dire qu'ils ont chanté pour leur équipe pendant tout le match tout en restant … assis. Chacun sa manière de supporter son équipe !

 

Les Notes de nos experts :

Douchez (5) : Le gardien n°2 du PSG n'a rien pu faire sur les deux buts, effectuant au contraire quelques belles parades évitant la déroute de son équipe. Toutefois, encore un match où l'ancien portier rennais n'a su garder ses cages inviolées. Une bien mauvaise habitude.

Tiene (4) : Match étrange de l'Ivoirien, qui aura fait beaucoup d'appels offensivement tout en étant extrêmement friable défensivement.

Camara (5) : Début de match difficile pour Zoumana Camara, mais il a su réaliser des interventions propres par la suite, malgré un manque de vitesse criant.

Lugano (6,5) : A l'instar de Camara, l'Urugauyen a vécu un début de match plutôt délicat, toujours handicapé par sa lenteur. Au fil des minutes, il a montré de l'envie et fut même à l'origine du troisième but. Encourageant.

Ceara (4,5) : Une fois de plus en dedans pendant une grande partie du match, le Brésilien a mieux géré le dernier tiers de la partie combinant notamment avec Jallet et Pastore.

Bodmer (5) : Après un piètre début de match, il a peaufiné ses liens avec l'attaque grâce à son aisance technique, qui a pallié sa relative lenteur. Il a su donner l'avantage à son équipe d'une très belle tête sur corner peu avant le repos.

Armand (4) : Le point faible du milieu parisien ce soir se nomme Sylvain Armand. Il a toutes les peines du monde face à l'agressivité et la vivacité espagnole. A sa décharge, il n'est pas un récupérateur naturel, il dépannait en l'absence de Matuidi, Sissoko et Chantôme.

Nene (6,5) : Match à courant alternatif pour le Brésilien qui, à l'image de son pénalty pour le moins râté (83e) aura tenté... mais toujours avec énormément de déchet. Toutefois, Nenê le provocateur est à l'origine des deux pénaltys parisiens. Malheureusement pour lui, il en a manqué un.

Baehbeck (2) : Le jeune Parisien a une nouvelle fois déçu. Pour sa première titularisation, il aura tout manqué, deux occasions franches et toutes ses transmissions. Actuellement, Baehbeck n'a pas le niveau du groupe pro parisien. Un prêt d'un an et demi pour s'aguérir et jouer, loin de la pression francilienne, lui serait sûrement bénéfique. Il faut dire que la bronca qu'il a reçu à sa sortie ne lui laissera pas de bons souvenirs...

Pastore (7) : Si ce n'est pas encore ce qu'on peut légitimement attendre de lui, il aura fait un très bon match, en étant décisif et en montrant de l'envie. Un but et des gestes techniques de grande classe, de quoi le mettre en confiance pour le choc face à Lille en championnat ce dimanche (21 heures).

Gameiro (6,5) : Il n'aura manqué qu'un but ce soir à l'international français. Très en jambes, gratifiant au passage le public du Parc de quelques beaux gestes techniques, il a bénéficié de quelques bonnes balles exploitables délivrées par ses coéquipiers.

Les remplaçants : Revoir Guillaume Hoarau était un plaisir. Le Réunionais n'a pas été en grande réussite et aura eu le souffle court, mais toutefois, il a su montrer que son jeu de tête est précieux. Un retour auréolait d'un but sur pénalty en fin de partie. Christophe Jallet, qui a remplacé Kévin Gameiro (75e) avait du feu dans les jambes ce soir. Quant à Mevlut Erding, dont le départ est plus que jamais d'actualité, aura peu joué (entré en lieu et place de Bodmer, 77e) mais aura néanmoins amené le troisième but parisien. Coaching payant d'Antoine Kombouaré !

 

F-X. et R.D. sonnent l'heure du bilan

 

R.D. "Un parcours chaotique". Le PSG a donc maitrisé son dernier match comme il avait réussi son premier (victoire face à Salzbourg, 3-1). Entre les deux, ce fut le néant. Les Parisiens ont réalisé un non-match face à Bilbao lors de la 2e journée et ont été logiquement battus (2-0). Lors de la 3e journée, les hommes de Komboauré ont été incapables de vaincre Bratislava (1-1) qui a pourtant perdu tous ses autres matchs ! Au Parc, ils ont obtenu une maigre victoire (1-0) face à ce même adversaire puis ont chuté lamentablement à Salzbourg (2-0). Le second but pris à la dernière minute, lors de ce déplacement, fait très mal car sans celui-ci, le PSG serait ce soir qualifié. Le Paris de Leonardo est donc éliminé d’une compétition qu’il souhaitait remporter. Le groupe de cette année était pourtant plus facile que celui de l’année dernière (pour rappel, le PSG avait terminé premier d’une poule comprenant le FC Séville et le Borussia Dortmund).

 

C’est donc un échec qui pourrait peser lourd concernant l’avenir d’Antoine Kombouaré mais qui fait prendre conscience que le nouveau PSG a encore beaucoup de chemin avant de devenir un grand d’Europe. Paris doit maintenant se concentrer sur le championnat et notamment sur son prochain match face à Lille, également évincé de la scène européenne, dimanche (21h).

 

F-X. "Des déplacements qui auront coûté cher". Malgré la victoire ce soir face à Bilbao (4-2), le Paris-Saint-Germain se retrouve éliminé de la Ligue Europa, et laisse filer encore un de ses objectifs, pas sûr que cela soit apprécié à Doha ! Ce soir, il fallait que Salzbourg fasse un faux pas à Bratislava, et on a bien failli y croire, les Slovaques menant 2 à 0 au bout de 6 minutes, un pénalty autrichien aura suffit à retourner la situation. Ces derniers s'imposent 3 buts à 2, ce qui condamne le PSG. Outre l'élimination, ce que l'on peut regretter c'est que le nouveau PSG, bien que seulement en C3, aurait pu dès cette année se frotter à quelques cadors européens reversés en Ligue Europa (Manchester United, Manchester City et FC Porto) dans l'objectif de se préparer pour une éventuelle C1 dès la saison prochaine...

 

Classement final du Groupe F

 

1er - Athletic Bilbao  13 points

2e - Red Bull Salzbourg  10 points

3e - Paris-SG  10 points

4e - Slovan Bratislava  1 point

 

Retrouvez dès demain soir sur TFF le bilan complet de ces phases de poules de Ligue Europa, les classements, les reversés de la C1 et tout ce qu'il faut savoir sur cette compétition.

Retour à l'accueil