uefaEt de deux pour l'Atletico Madrid ! Deux ans après leur première Ligue Europa, les Colchoneros ont de nouveau glané, hier soir, face à l'Atletic Bilbao (3-0), la "petite" Coupe d'Europe. De leur début de compétition pour le moins hasardeux à l'élimination de Manchester United en passant par le destin unique de son attaquant Falcao, revivez l'incroyable parcours européen 2011-2012 de l'Atletico Madrid de Diego Simeone... en 10 chiffres.

 

2 : En l'espace de 2 ans, l'Atletico a quasiment doublé son palmarès européen. Après avoir enlevé l'édition 2009-2010 de la Ligue Europa et la Supercoupe d'Europe dans la foulée, les Colchoneros ont enlevé une deuxième C3, avant la C1? Ces derniers devront fournir encore un petit effort, en Liga, pour arracher la 4e place, synonyme de tour préliminaire.


FALCAO

2 bis : Radamel dans les pas de Diego ! Le Colombien a imité, hier soir, l'Uruguayen Diego Forlan, aujourd'hui à l'Inter Milan, qui avait lui aussi inscrit un doublé lors de la finale de la Ligue Europa 2010, face à Fulham. Les saisons passes, les grands attaquants se succèdent à l'Atletico.

 

 

5 : Falcao dans la cour des grands gourmands ! Avec cette nouvelle C3 en poche, le Colombien devient le 5e joueur à avoir remporté deux Coupes d'Europe en deux saisons d'affilée. Il a pour similaire Paulo Sousa, Ronaldo, Marcel Desailly et Samuel Eto'o.

 

8 : Pour soulever le précieux graal, les Madrilènes ont du venir à bout de 8 adversaires coriaces, pour la plupart habitué aux joutes continentales, sans compter un troisième tour, suivi d'un match de barrage (!).

Troisième tour de qualification : Stromsgotset (2-1; 2-0)

Match de barrage : Vitoria Guimaras (2-0, 4-0).

Phase de poule : Udinese (4-0), Celtic Glasgox (1-0), Rennes (3-1).

16e de finale : Lazio Rome (3-1, 1-0).

8e de finale : Besiktas (3-1, 3-0).

1/4 de finale : Hanovre 96 (2-1; 2-1).

1/2 finale : FC Valence (4-2; 1-0).

Finale : Atletic Bilba (3-0).

 

12 : Une coupe, et un record ! Les Colchoneros ont aligné, après leur succès face aux Basques de Bilbao, leur 12e victoire de rang dans une compétition européenne, effaçant ainsi le record du FC Barcelone (11), établi lors de la saison 2002-2003. L'Atletico plus fort que le Barça? L'avenir le dira.


SIMEONE

12 bis : Le Colombien Falcao s'est fait de l'Europa League sa spécialité. Après l'avoir enlevé la saison dernière avec le FC Porto (17 réalisations), le 3e meilleur buteur de l'actuel Liga derrière Messi et Ronaldo (23 buts) a été le grand bonhomme de la compétition et de la finale à Bucarest. Cette saison, l'ancien goleador de Porto, acheté 40 millions d'euros à l'intersaison par les dirigeants Rojiblanci, a inscrit un somptueux doublé en finale, portant son total buts à 12 dans le tournoi. Il dépasse ainsi, toutes compétitions confondues, les 40 buts. Avec Falcao, c'est un peu moins de 1 million d'euros le but (!).

 

13 : Thibault Courtois un jour en équipe de France? L'un des gardiens tricolores les plus méconnus a aussi été l'un des grands artisans du sacre de l'Atletico en C3. Sur ces 30 derniers matches avec la tunique Rojiblanca, le portier formé à Nantes a gardé sa cage inviolée à 13 reprises. C'est aussi l'un des secrets de la réussite du système Simeone.

 

29 : Falcao, surnommé Le Tigre, donne un peu plus de rugissement à la Ligue Europa au fil des saisons. Auteur de 29 buts en 29 matches de C3 (!), l'avant-centre colombien devient le 2e meilleur buteur de l'histoire de la compétition, aux côtés de l'Allemand Dieter Müller, mais à 11 longueurs du Suédois aux dregs locks, Henrik Larsson (40).

 

30 : Des phases de poule à la finale, outre sa défense rigoureuse (7 buts encaissés en 12 matches), l'Atletico Madrid s'est fait remarquer par sa force de frappe (30 buts inscrits en 12 matches) avec une coquette moyenne de 2.5 buts/match. Il faut bien ça pour devenir champion d'Europe !

 

100 : La centième rugissante ! Les hommes de Simeone ont honoré, comme il se doit, le 100e match sur la scène européenne du club en s'imposant en finale.

Retour à l'accueil