Après chaque journée d'Europa Ligue, TFF vous propose un bilan complet des matches joués, avec une attention toute particulière portée aux clubs français. Résultats, notes des joueurs, analyses... la petite coupe d'Europe ne demeurera plus une obscure compétition aux affiches sans intérêt. Il faut dire que le PSG et Rennes l'a rendent attractive, à plus d'un titre...

 

Le PSG a Bilbao collé aux basques !

 

sissoko.jpgToute série a une fin, et celle du Paris-Saint-Germain (invaincu depuis 10 matches) s'est achevée de la plus triste des manières, ce soir, en Europa League, face à l'Athletic Bilbao. Si le PSG a fait l'unanimité le week-end dernier en championnat (victoire probante 3 à 0 à Montpellier), nul doute que cette fois-ci, à San Mames, le PSG ne s'est pas déplacé avec son costume de leader de la Ligue 1. Du moins, il faut l'espérer...

Ménez et Gameiro laissés au repos, Antoine Kombouaré avait mis en place une équipe hybride en alignant les remplaçants habituels (Erding, Chantome, Sissoko, Douchez) aux côtés de valeurs -supposées- sûres telles que Jallet, Bodmer, Nene et Pastore. Mauvaise pioche ! Le Paris-SG a joué en tout et pour tout deux minutes en début de match, avec au bout une occasion qui aurait pu être décisive si la dernière passe n'avait pas été totalement manquée. A partir de là, les Espagnols ont confisqué le ballon aux Parisiens et ont développé un jeu alléchant et inspiré.

Avec une telle main mise sur la rencontre et des talents individuels bien rodés (Llorente), les Locaux ont logiquement ouvert la marque. Sissoko relançant maladroitement plein axe, les Basques ont mené une attaque à une touche de balle se concluant par un ciseau magnifique signé Gabilondo, envoyé dans la lucarne de Douchez (1-0, 18e).


Après cette ouverture du score logique, le PSG a eu, ponctuellement, l'occasion d'égaliser, mais à chaque fois cela s'est conclu par un mauvais choix ou une passe ratée (Bodmer, Erding). Peu incisifs, les Parisiens se font cueillir en contre à quelques secondes de la pause. Susaeta, oublié par Tiene, a ajusté parfaitement Douchez au second poteau (2-0, 45e) !

 

La seconde mi-temps a été longue, très longue pour les hommes d'Antoine Kombouaré, qui n'ont jamais réussi à inquiéter les Locaux. Cerise sur le gâteau, les Visiteurs ont été réduits à dix pour une énième faute stupide de Sissoko qui aura manqué ses débuts -heureusement loin du Parc- avec le club de la capitale (51e). On peut noter que les Basques n'auraient pas dû finir la partie à onze en première mi temps, avec la grosse faute de main de leur gardien en dehors de la surface de réparation. L'arbitre a sorti le jaune au détriment du rouge et ainsi modifié considérablement le sort de la rencontre...

Après deux journées dans cette phase de poule, l'Athletic Bilbao s'empare de la première place alors que le PSG voit revenir sur lui Salzburg, tombeur de Bratislava. Les Parisiens, réellement émoussés ce soir, devront se remobiliser pour le sommet de la 9e journée de Ligue 1, dimanche au Parc des Princes, face à l'Olympique Lyonnais.

 

Notes :

 

Douchez (4) : Pauvre Nicolas Douchez, qui après avoir vu son temps de jeu diminué, est aligné avec une équipe sans envie, sans punch et qui l'aura souvent abandonné ! Il ne peut rien faire sur les buts encaissés, pas sûr que cela le consolera.

Jallet (4) : Après son match catastrophique à Nice, il a été un des meilleurs parisiens ce soir, tentant d'apporter offensivement en début de match. Discret par la suite et souvent pris à défaut par la vitesse espagnole.

Armand (4) : Match pauvre de l'ancien nantais qui aura été à l'aise dans les airs, mais qui par deux fois n'aura pu stopper des centres dangereux sur les côtés.

Lugano (3,5) : Décidément plus à l'aise de la tête que des pieds, il n'a pas rassuré, laissant souvent trainer les mains, et effectuant des relances catastrophiques... Vivement le retour de la paire Bisevac-Sahko !

Tiene (4) : Il a été l'auteur d'une belle percée en fin de première mi-temps et aurait même pu égaliser ! Au lieu de ça, le contre est reparti de son côté et ça a fait 2 - 0...

Bodmer (3) : Une prestation comme on ne les aime pas chez l'ancien lyonnais. Lent et maladroit, il a perdu beaucoup trop de ballons. 

 

Sissoko (2) : On a senti de l'envie en début de match, mais à court de compétition, il a passé son temps à tacler en retard et à multiplier les fautes grossières. Logiquement exclu et coupable d'une relance terrible dans l'axe sur le premier but, il a clairement raté ses débuts. Il sera suspendu lors de la prochaine rencontre face à Bratislava.

Chantôme (4) : De retour de blessure, il a souffert physiquement et s'est montré peu à l'aise sur  le couloir droit occupé habituellement par Ménez. Toutefois, il s'est pas mal battu et a avalé les kilomètres.

Nene (2,5) : Match catastrophique du brésilien qui aura tout loupé ! Mauvais choix et pertes de ballons incessants, sa prestation est surement la pire depuis son arrivée dans la capitale. A oublier au plus vite.

Pastore (5,5) : Le génie argentin n'est pas sorti de sa lampe ce soir. Il a tenté d'apporter le danger mais a été globalement discret.


Erding (3) : Trop brouillon, sa prestation est une nouvelle fois navrante. Il s'est encore beaucoup dépensé, mais son manque de confiance est un problème qui lui fait faire trop souvent les mauvais choix. Il manque une seconde pointe de haut niveau à Paris, c'est indéniable !

 

Groupe F : Résultats (2e j.): Atletic Bilbao 2 - 0 PSG ; Red Bull Salzbourg 3 - 0 Slovan Bratislava. Classement (ap. 2 j.) : 1. Atletic Bilbao (6 pts); 2. PSG (3 pts); 3. Red Bull Salzbourg (3 pts); 4. Slovan Bratislava (0 pt).  

 

Rennes a reçu comme un roi !

 

FALCAO.jpgEst-il possible de décrire la première mi-temps sans être désagréable? Du côté du Stade de la Route de Lorient, les supporters pouvaient objectivement arrivés en début de seconde période tant le spectacle fut pauvre en première mi-temps. Les hommes de Frédéric Antonetti, bien en place, ont préféré observer un adversaire de renom, l'Atletico Madrid, au trident offensif Turan-Diego-Falcao, qui a de quoi calmer quelques ardeurs. 

 

Heureusement au retour des vestiaires, les Rennais, décevants le week-end dernier à domicile face à Saint-Etienne (1-1), sont sortis de leur torpeur. A la 56e minute, la frappe de Montano, dévié par un défenseur madrilène, finit sa course dans les filets et venait récompenser une entame de deuxième mi-temps réussie de la part des Bretons (1-0). Après cette ouverture du score somme toute logique, les Rouges et Noirs ont tenté de corser l'addition par Féret (58e) et Pitroipa (81e), sans succès. Dès lors, un faux rythme s'est installé qui a profité à l'inévitable Juanfran. L'attaquant espagnol a trompé Benoît Costil, irréprochable jusqu'à cette 87e minute, où ce dernier fut totalement abandonné par sa défense (1-1). Rageant, frustrant, énervant, les qualificatifs ne manquent pas pour les dernières prestations de Rennes qui ressemblent, à s'y méprendre, à celles du LOSC.

 

Groupe I : Résultats (2e j.): Rennes 1 - 1 Atletico Madrid ; Celtic Glasgow 1 - 1 Udinese. Classement (ap. 2 j.) : 1. Atletico Madrid (4 pts), 2. Udinese (4 pts), 3. Rennes (1 pt), 4. Celtic Glasgow (1 pt).

 

Notes :

 

Les Monsieurs + de Rennes sur ce match : Costil, Montano et Pitroipa

 

Les Monsieurs - de Rennes sur ce match : Theophile Catherine, Dalmat et Féret.

Retour à l'accueil