Chers Fastfooters. Votre site se perfectionne un peu plus chaque jour pour vous tenir informer de l'actualité du football. Et comme les matches, les belles actions et les "crises" s'enchaînent, la rédaction a décidé de vous proposer, chaque lundi, pas moins de 6 pastilles (Ligue 1, Premier League, Liga, Serie A, Bundesliga et autres championnats) pour tout connaître sans oser le demander. C'est simple, fast et extrêmement nourrissant. Place à la 15e journée de Premier League. 

 

LOGO-PL.JPG

 

La perf : 

 

La folle et précieuse victoire de Man.U. Le match du week-end a opposé Reading (19e) à Manchester United (1er). Un choc des extrêmes qui a fait plus que tenir ses promesses... Après 34 minutes de jeu, le tableau d'affichage annoncé un succulent 3-4 ! Anderson (13e), Rooney (16e, 30e) et Van Persie (34e) ont répondu à Robson Kanu (8e), Le Fondre (19e) et Morrisson (23e). Avec ce scénario complètement fou, les Red Devils confirment leur fauteuil de leader. De plus, QPR, lanterne rouge de Premier League, n'a pas perdu pour la première sur le banc d'Harry Redknapp sur le banc des Hoops, contre Aston Villa (1-1). 

 

Les déceptions : 

 

Les poursuivants de MU ne tiennent pas la route. A l'Etihad Stadium, les Citizens ont du se contenter d'un partage des points avec les Toffees d'Everton (1-1). A l'Emirates, les Gunners d'Arsène Wenger se sont inclinés dans les dernières minutes, sur deux coups de boutoire signés Michu (0-2). Enfin, la palme revient aux Blues, consternants sur le terrain de West Ham (1-3). Depuis son arrivée sur le banc des Blues, Rafaël Benitez n'a pas remporté le moindre match (2 nuls, 1 défaite). 

 

La décla : 

 

"C’est évidemment dur à encaisser. Je ne me soucie pas du classement, même si ce n’est pas la place à laquelle vous souhaitez vous trouver. Cependant, j’estime qu’il est important de retrouver notre qualité en match. Notre classement évoluera ensuite. Nous espérons que nous obtiendrons un bon résultat face à l’Olympiacos. C’est important à nos yeux", a témoigné Arsène Wenger en point presse après la défaite des siens à domicile, contre Swansea (0-2). Un revers qui porte ses troupes à la 10e place au classement, à 5 longueurs du Big Four. Son nom circule pour succéder à Carlo Ancelotti du côté du Paris-SG. 

 

Qui est sur le siège éjectable ? 

 

Outre Arsène Wenger, qui a tout de même assuré, ce lundi, vouloir rester à Arsenal au moins jusqu'en 2014, c'est bel et bien la situation de Rafael Benitez à Chelsea qui fait les choux gras outre-Manches. Avec 2 nuls, 1 défaite et un seul but marqué en 3 matches, l'Espagnol, pas vraiment apprécié par les fans des Blues, a reconnu, de lui-même, le contexte plus que délicat du côté de Stamford Bridge. "Je ne peux pas dire oui ou non, affirmer s’il va rester ou partir et même dire s’il partira en janvier ou en fin de saison. En ce moment, je ne sais pas", a confié Rafa sur le site officiel de la formation londonienne. 

 

Un point sur le classement : 

 

1er : Manchester United (36 points) 

2e : Manchester City (33 pts) 

3e : Chelsea (26 pts)

4e : Tottenham (26 pts) 

5e : West Bromwich Albion (26 pts)

... 

17e : Sunderland (13 pts) 

18e : Southampton (12 pts) 

19e : Reading (9 pts)

20e : QPR (6 pts) 

 

Les enjeux de la prochaine journée : 

 

The big match le week-end prochain opposera (dimanche, 14h30) à l'Etihad Manchester City (2e) à Manchester United (1er). Une rencontre au sommet qui pourrait bien décider du sort du championnat. A côté de ce grand rendez-vous, d'autres affiches cruciales opposeront Everton (6e) à Tottenham (4e) mais également Arsenal (10e), qui accueillera le phénomène du début de saison, WBA (5e). 

 

Le match de la 15e journée :

 

 

 

Retour à l'accueil