La deuxième journée du Groupe C a rendu son verdict. L'Italie s'est heurtée à la Croatie (1-1) alors que l'Espagne, championne d'Europe et du Monde en titre, n'a fait qu'une bouchée de l'Irlande (4-0). Faits de jeu, analyses et vidéos, Thefastfoot vous livre un "sum up" complet et ses notes (  / 10), sans concession, des matches.

 

ITALIE 1 -1 CROATIE

 

BALOL'Italie avait toutes les cartes en main mais elle a grillé son joker. Le sélectionneur italien, Cesare Prandelli, avait pris tout le monde à contre-pied en alignant le même duo d'attaquants que face à l'Espagne (1-1), Mario Balotelli et Antonio Cassano. Le premier a tenté une frappe puissante dès la 2e minute, mais le cuir a frôlé le montant droit de Pletikosa alors que le second a râté l'immanquable peu après la demi-heure de jeu. Dominateurs, les Italiens s'en sont finalement remis à un coup-franc somptueux de l'inévitable Andrea Pirlo (1-0, 39e). A la mi-temps, l'affaire paraissait bonne pour la Squadra Azzurra. Prolifiques face à l'Irlande (3-1), les Croates ont repris petit à petit confiance et ont eu, une nouvelle fois recours à leur meilleur buteur du tournoi, Mario Mandzukic, auteur de son troisième but en trois matches (1-1, 72e). Mandzukic rejoint ainsi le Russe Alan Dzagoev et de l'Allemand Mario Gomez au classement des meilleurs buteurs. 


 

 

L'oeil de TFF : On pourrait s'inquiéter pour l'Italie, et pourtant. La formation de Gianluigi Buffon compte certes 2 points mais rencontrera l'Irlande (0 point) lors de la dernière journée. Avec du sérieux et un peu plus de réussite dans la finition, la Squadra Azzurra pourrait compter 5 unités à la fin des matches de poules. De son côté, la Croatie, qui comptabilise 4 points à l'issue de cette deuxième journée, devra défier l'Espagne, quatre points également, qui n'aura aucune intention de laisser sa première place, ni même sa qualification à l'Italie. Une Roja qui a démontré sa force de frappe face à l'Irlande ce soir. 

 

Note : 6/10

 

ESPAGNE 4 - 0 IRLANDE

 

TORRES 2Et la Roja est passée par là ! Attendue au tournant après son match nul face à l'Italie (1-1), l'Espagne n'a pas déçu face à l'Irlande (4-0), sans doute l'équipe la plus faible de ce championnat d'Europe. Vicente Del Bosque, le sélectionneur ibérique, n'a pas dû tergiverser bien longtemps sur son onze de départ, en alignant un vrai attaquant de pointe, qui avait fait cruellement défaut face à la Squadra Azzurra dimanche dernier. Avec un Fernando Torrès des grands soirs, auteur d'un doublé, un but de David Silva et le deuxième en deux matches pour le Barcelonais Cesc Fabregas. Clair, net et précis, ce n'est pas pour rien que l'Espagne reste sur un titre de champion d'Europe et un titre de champion du Monde. 

 

 

DEL BOSQUE
L'Oeil de TFF : L'Espagne prend un bel avantage dans ce groupe B, sans pour autant avoir forcé le talent. La Roja a parfaitement géré la rencontre avec, notamment, les sorties d'Andres Inesta et de Fernando Torrès en cours de deuxième période. Torrès s'est mis en confiance après un joli doublé, Fabregas, qui a débuté sur le banc, s'est rappelé aux bons souvenirs de Del Bosque en inscrivant son 2e but en deux matches. Seul regret, la non rentrée de Fernando Llorente, l'attaquant vedette de l'Atletic Bilbao. Côté irlandais, l'élimination est proche avec 7 buts encaissés en deux matches, il faut tirer un grand coup de chapeau au public, venu en nombre, qui a multiplié chants et encouragements pendant 90 minutes... et même un peu plus. 

La note de TFF : 8/10
Retour à l'accueil