Chers Fastfooters. En vue du match amical de l'équipe de France contre l'Australie le 11 octobre prochain au Parc des Princes, et de la rencontre face à la Filande le 15 pour le compte des éliminatoires au Mondial 2014, le sélectionneur national, Didier Deschamps, a remanié quelques peu son groupe avec des joueurs évoluant principalement en Premier League. Décryptage.

 

Deschamps.jpg

 

Le groupe France :

 

Gardiens : Mickaël Landreau (Bastia), Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Steve Mandanda (Marseille)

 

Lloris, intouchable malgré la Biélorussie. Coupable de deux énormes bourdes face à la Biélorussie, le capitaine des Bleus a vécu un après-match plus paisible que prévu. D’abord parce que ses coéquipiers lui ont évité de porter la responsabilité d’une contre-performance, en s’imposant finalement 4 buts à 2. Ensuite parce que lui-même a justifié sa prestation cauchemardesque par une gastro-entérite, qui l’aurait empêché d’être à 100% de ses moyens physiques ce soir-là. Malgré sa forme exceptionnelle du moment – certes atténuée par une boulette en C1 contre Dortmund – Steve Mandanda ne semble pas avoir la moindre chance de bouleverser la hiérarchie au poste de gardien chez les Bleus.

 

Avec Hugo Lloris, Didier Deschamps est convaincu de tenir l’homme idéal pour garder les cages françaises lors de la prochaine Coupe du Monde. Même diminué, le natif de Nice garde une longueur d’avance sur la concurrence, dans l’esprit du sélectionneur. Et son rival marseillais Mandanda (28 ans) pourrait bien connaître le même sort que Grégory Coupet condamné à seconder Fabien Barthez pendant l’essentiel de sa carrière internationale. 


Défenseurs : Eric Abidal (Monaco), Gaël Clichy (Manchester City/ANG), Mathieu Debuchy (Newcastle/ANG), Patrice Evra (Manchester United/ANG),  Laurent Koscielny (Arsenal/ANG), Bacary Sagna (Arsenal/ANG), Mamadou Sakho (Liverpool/ANG), Raphaël Varane (Real/ESP)


Milieux : Blaise Matuidi (PSG), Paul Pogba (Juventus/ITA), Moussa Sissoko (Newcastle/ANG), Clément Grenier (Lyon), Samir Nasri (Manchester City/ANG), Yohan Cabaye (Newcastle/ANG)


Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Olivier Giroud (Arsenal/ANG), Dimitri Payet (Marseille), Franck Ribéry (Bayern Munich/ALL), Mathieu Valbuena (Marseille), Loïc Rémy (Newcastle/ANG)

 

Exit André-Pierre Gignac, une nouvelle chance pour Loïc Rémy. Le noyau des attaquants de l’ère Deschamps reste inchangé pour ces deux rencontres face à l’Australie et la Finlande. Ribéry, Valbuena, Giroud et Benzema sont bien là. Malgré une période difficile, en club comme avec les Bleus, le néo-Marseillais Dimitri Payet obtient une nouvelle chance de faire ses preuves sous le maillot tricolore. Pour sa huitième sélection, il va devoir faire plus que lors du match contre la Biélorussie, où le Réunionnais avait brillé par sa discrétion. Et pourquoi pas, débloquer son compteur but avec l’Equipe de France. Enfin, le sélectionneur abat une nouvelle carte dans sa quête du suppléant idéal à la pointe de l’attaque, capable de scorer lorsque (comme actuellement) Benzema et Giroud restent muets.

 

Auteur de 3 buts en 10 jours avec Newcastle, Loïc Rémy bénéficie de la blessure d’André-Pierre Gignac (appelé contre la Biélorussie) pour fêter sa 19e sélection (4 buts). Un petit tour en sélection avant de laisser à nouveau sa place à Gignac, Gameiro ou Modeste dans la prochaine liste, ou une installation à plus long terme sous le maillot bleu ? Deschamps ne demande qu’à être convaincu par l’ex-Marseillais dont il apprécie la polyvalence –Rémy est capable d’évoluer à droite- et la vitesse. 

Retour à l'accueil