En début d'après-midi, Didier Deschamps a dévoilé les noms des 23 joueurs qui participeront à la tournée américaine au début du mois de juin (matches face au Brésil le 5/09 et l'Uruguay le 9/09). Après leur épuisante saison, plusieurs cadres tels que Franck Ribéry seront laissés au repos pour ces deux rencontres amicales. Du coup, plusieurs "surprises" apparaissent dans la liste des 23 Bleus. Deux revenants, Samir Nasri et Yoann Gourcuff et deux néophytes au niveau international qui fêteront leur première sélection en bleu : Joshua Guilavogui et Eliaquim Mangala. Deux journalistes de la rédaction de TFF confrontent leurs points de vue sur chacun de ces choix.

 

bleus.jpg 

 

Rappel du groupe des 23 joueurs appelés par Didier Deschamps pour la tournée sud-américaine :

 

Gardiens de but : Mickaël Landreau (Bastia), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Olympique de Marseille).


Défenseurs : Gaël Clichy (Manchester City), Mathieu Debuchy (Newcastle), Laurent Koscielny (Arsenal), Eliaquim Mangala (FC Porto), Jérémy Mathieu (FC Valence), Adil Rami (FC Valence), Mamadou Sakho (Paris Saint-Germain).


Milieux : Yohan Cabaye (Newcastle), Etienne Capoue (Toulouse), Yoann Gourcuff (Olympique Lyonnais), Josuha Guilavogui (Saint-Etienne), Blaise Matuidi (Paris Saint-Germain), Samir Nasri (Manchester City).


Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid), Olivier Giroud (Arsenal), Bafétimbi Gomis (Olympique Lyonnais), Jérémy Ménez (Paris Saint-Germain), Dimitri Payet (Lille), Mathieu Valbuena (Olympique de Marseille).

 

Samir Nasri (25 ans, milieu de terrain de Manchester City)

 

L'oeil du sélectionneur sur ce joueur : "Je n'ai aucune garantie. Je n'ai pas la prétention de dire qu'avec moi il n'aura aucun souci. Le passé c'est le passé. Il ne peut pas revenir en arrière, l'effacer. Après, le critère prioritaire est le critère sportif et d'être compétitif. Et il l'est. Après vous pouvez avoir des interrogations sur d'autres critères, j'en ai aussi. Mais je préfère pas avoir de position radicale pour l'instant." 

 

Barthélémy : "Nasri, un risque". Chantre de la discipline et de l’équilibre collectif, Didier Deschamps rappelle Samir Nasri en équipe de France après quasiment un an sans porter le maillot bleu. En donnant une nouvelle chance au turbulent mancunien qui a causé bien des difficultés à Laurent Blanc lors du dernier Euro, DD fait preuve d’une surprenante mansuétude. Au risque de le regretter puisque lui-même concède n’avoir « aucune garantie » sur le comportement de Nasri, quand celui-ci reviendra en équipe de France.

 

Jérémy : "Nasri de retour aux affaires. Longtemps considéré comme le petit Prince et le grand espoir du football français, Samir Nasri n'a pas pu devenir un mauvais garçon du jour au lendemain; Auteur d'un mauvais début de saison avec Manchester City, l'ancien joueur de l'OM s'est fait rabattre les oreilles par son manager, Roberto Mancini. Depuis près de deux mois, Nasri enchaîne les bonnes performances et redevient un titulaire indiscutable chez des Skyblues à un moment où ces derniers s'apprêtent à vivre une révolution de palais l'été prochain.  Samedi dernier, dans le Times, Nasri a fait un mea culpa qui est, sans nul doute, un signe de sa maturité trouvée : "J'ai été stupide, pour être honnête". A lui d'être bon lors de la tournée en Amérique du Sud.

 

Yohan Gourcuff (25 ans, milieu de terrain de l'OL)

 

L'oeil du sélectionneur sur ce joueur : "Rien n'est exclu. Je n'ai pas besoin de demander à Yohan s'il préfère jouer là (sur le côté gauche) ou à un autre poste. Ce n'est pas un ailier de débordement. Mais tous les joueurs offensifs vous diront que leur meilleur poste est dans l'axe. De nombreux grands joueurs, avec qui j'ai joué notamment (Youri Djorkaeff par exemple) ont pourtant été décalé aussi."

 

Barthélémy : "Une preuve de confiance". Bien sûr, il est trop tôt pour imaginer Yoann Gourcuff s’installer à nouveau chez les Bleus sur le long terme. Mais, en retenant le Lyonnais pour ces deux rencontres amicales, le sélectionneur lui apporte une belle preuve de confiance. Essentiel pour l’ancien Bordelais, qui marche à l’affectif. Auteur d’une bonne fin de championnat avec l’OL, marquée par deux récents buts contre l’ASSE et Nancy, Gourcuff semble à nouveau croire en ses qualités naturelles. Malgré les critiques et les doutes, il avance enfin et Didier Deschamps lui offre une occasion unique d’entretenir cette dynamique positive, en transposant ses progrès sous le maillot bleu.

 

Jérémy : "Une offense à Grenier". Quelle surprise de voir Yohan Gourcuff dans le groupe des Bleus. Certes, son "meilleur ennemi", Franck Ribéry, n'a pas été appelé. Mais comment Deschamps peut-il prêter sa confiance à Gourcuff maintenant ? Certes plus en jambes ces derniers temps, Gourcuff est encore loin de faire la différence dans un match, voir même d'accélerer le joueur quand le besoin s'en fait sentir. Cette saison, chez les Gones, Gourcuff a inscrit 3 buts et délivré 2 passes décisives en 16 matches disputés cette saison en Ligue 1. De faibles statistiques comparées à celles de Clément Grenier, non appelé par Deschamps pour la tournée de juin. Auteur de 5 buts et 5 passes décisives en 26 matches de Ligue 1 cette saison, Grenier est capable de faire la différence, comme l'a récemment montré son but à Montpellier ou encore ses accélérations.

 

Joshua Guilavogui (Saint-Etienne)

 

L'oeil du sélectionneur sur ce joueur : "C'est un joueur capable de jouer plusieurs postes, analyse le sélectionneur. Il a beaucoup de facilité dans ce qu'il fait et de présence athlétique. Il fait une très bonne saison avec Saint-Etienne. Il faisait partie de la génération des Espoirs et de ces joueurs qui sont assez jeunes et qui peuvent avoir un avenir sur le plan international. A partir de là, je pense que cette sélection est une étape pour lui."

 

Eliaquim Mangala (FC Porto)

 

elia.png 

 

L'oeil du sélectionneur sur ce joueur : "On voit les images du Portugal, surtout de Porto, qui joue la Ligue des champions. Il est titulaire dans cette équipe-là. Au même titre que Guilavogui, ce sont de jeunes joueurs au potentiel intéressant pour le haut niveau. Je peux aussi me projeter dans l’avenir, ça passe évidemment par des étapes, déclare Deschamps. J’ai laissé certains joueurs à disposition des U20 pour la Coupe du monde. Sinon, certains d’entre eux auraient été aussi dans cette liste. Ça me semble logique de leur offrir la possibilité parce qu’ils sont performants. On les suit depuis un petit moment."    

 

 

Retour à l'accueil