Amis Fastfooters. Ce dimanche, des millions de Catalans sont appelés aux urnes dans le cadre d'élections régionales anticipées. Ainsi, si les nationalistes remportent, de manière assez conséquentes les élections, la Catalogne pourrait, à terme, se séparer de l'Espagne... et le FC Barcelone intégrer le championnat français. Et l'hypothèse est loin d'être nul. Décrytage. 

 

PSG-BARCA.JPG

 

La crise accroit le sentiment pro-catalan 

 

Depuis de nombreuses années, l'envie d'indépendance est palpable en Catalogne. Partez en vacances dans l'une des stations balnéaires aux alentours de Barcelone et vous verrez que le sentiment de fierté régionale est très fort : drapeaux jaune rayés de rouge dans les rues, maillots du Barça sur les épaules... Et de paire, l'Espagne est de pointée du doigt. Un grand voisin qui représenterait de plus en plus un "boulet" économique, autour d'une Catalogne prospère mais loin d'être aussi riche que Monaco. Et pourtant, à quelques heures d'élection régionale anticipée dans "l'enclave" espagnole, la probabilité d'un ras de marée des nationalistes conservateurs est forte. Le chômage ou encore la dette abyssale de l'Espagne sont quelques-uns des facteurs qui poussent des partis politiques à prôner le repli sur soi. Quitte à ne plus bénéficier des aides de l'Union européenne... 

 

La Ligue 1 plutôt qu'une Ligue catalane 

 

Outre le caractère purement politique et économique qu'arbore cette élection capitale dans l'Est de la péninsule ibérique, c'est aussi la question de l'avenir du FC Barcelone en Liga qui est en question. L'ancien président du Barça, Joan Laporta et, dans une moindre mesure, l'actuel, Sandro Russell, sont des fervents défenseurs de l'indépendance de la Catalogne. Le premier se voyant même dirigée ce nouvel "état dans l'état". En interne, du côté du FCB, l'idée d'une Ligue catalane ne reçoit que très peu de suffrages du fait, notamment, d'un affaibissement, à terme, de la compétitivité du Barça et de son rayonnement à l'échelle planétaire. Sans concurrent, que vaudrait le FC Barcelone, ne serait-ce qu'en Ligue des Champions ? Dès lors, et afin de rester dans le coup, l'idée mûrie que, en cas de large victoire des Indépendentistes, le club phare de la Catalogne intègre, à l'avenir, le championnat de France de Ligue 1.  "Nous n'avons pas la possibilité (en Catalogne, ndlr.) d'une ligue compétitive, qui soit intéressante au point de vue du spectacle. Il y aurait très peu d'équipes. Il faudra adhérer à une autre Ligue. On peut adhérer à la Ligue espagnole (Liga) ou peut-être à la Ligue française (Ligue 1)", a confié samedi le maire de Barcelone, Xavier Trias, qui prône, depuis longtemps, un Etat souverain catalan. 

 

Monaco - Barcelone, un choc de Ligue 1 ? 

 

L'idée peut paraître saugrenue, et pourtant. Dans les règlements des instances du football, absolument rien n'empêche un état nouvellement souverain d'adhérer à une ligue auparavant étrangère. Ainsi, en France, la principauté de Monaco, état souverain vis à vis de la France, détient un club, l'AS Monaco, qui représente l'un des fleurons du football français et ce depuis son statut professionnel, acquis en 1948 (7 championnats et 5 coupes de France à ce jour). Dès lors, verra t-on, à moyen terme, un choc de Ligue 1 entre l'AS Monaco et le FC Barcelone pour le titre de champion de France ? Affaire à suivre. 

Retour à l'accueil