Chers Fastfooters. Vous avez aimé les "50 chiffres fous fous du week-end" la saison dernière, vous allez adorer "les 12 Gourmandises" des week-end cette année ! Ils ont réalisé un hold-up, ils ont soulevé un trophée, ils ont fait une De Jong, ils ont poussé la gueulante, bref ils n'ont pas chaumé le samedi ou le dimanche... et c'est bien pour cette raison que, chaque lundi matin, TFF vous fait déguster les 12 gourmandises du week-end.

 

Week-end n°8 : Samedi 22 et Dimanche 23 septembre

 

AA GOURMANDISE

 

1 - Ces équipes... mortes de faim !

 

Depuis le début de la saison, quelques formations européennes sont en pleine crise de boulimie. Pour elles, seule la victoire est au menu. Et ce pour le plus grand plaisir des supporters. Gare cependant au surrégime !

 

Ligue 1 (6e j.) : OM, 18 points sur 18 possibles, 1 seul but encaissé. (2e, Lyon, 13).

Eredivisie (6e j.) : FC Twente, 18 points sur 18 possibles (2e, Vitesse Arnhem, 14).

Liga (5e j.) : FC Barcelone, 15 points sur 15 possibles, 6 buts marqués par Messi. (2e, Rayo Vallecano avec 11)

Serie A (4e j.) : Juventus Turin, 12 points sur 12 possibles, 2 petits buts encaissés. (2e, Naples avec 10)

Bundesliga (4e j.) : Bayern Munich et Eintracht Francfort, 12 points sur 12 possibles, la première fois dans l'histoire du championnat allemand qu'un promu reporte ses 4 premiers matches.

 

2 - Ces équipes... au bord de l'anorexie !

 

Depuis le début de la saison, quelques grosses formations sont à la traîne, d'autres plongent dans les profondeurs du classement. Il va falloir se rebiffer !

 

Ligue 1 (6e j.) : Troyes, l'un des promus, compte 2 points et reste la seule équipe de l'Elite à ne pas avoir connu la victoire.

Premier League (5e j.) : Liverpool, qui s'est incliné ce week-end à domicile contre MU (1-2), est 18e avec 2 points.

Liga (5e j.) : Real Madrid, 16e de Liga, doit heureusement défier ce lundi le Rayo Vallecano, dans l'espoir de revenir à 8 points du leader, le FC Barcelone.

Serie A (4e j.) : Milan AC, 15e avec 3 points, pointe déjà à 9 points du leader, la Juventus Turin. Pas mal non plus Palerme, 19e, qui n'a inscrit qu'un seul but après 4 journées (pour 8 encaissés).

Bundesliga (4e j.) : Hoffenheim, 16e, a encaissé 12 buts en 4 matches, soit une moyenne de 3 buts par match. Dur !

 

ALLEGRI3 - Milan & Milan ont déserté la table des grands d'Italie. Du côté de Milan, le style et les résultats flamboyants ont laissé place à un drôle de western spaghetti qui n'a rien de bien délectant. En effet, le Milan AC a une nouvelle fois coulé sur le terrain de Udinese (1-2) et ne compte que 3 petits points à l'issue de la 4e journée. En semaine, les Rossoneri défieront Cagliari dans une rencontre qui pourrait bien sceller le sort de Massimiliano Allegri. Et oui, car le Milan réalise tout simplement son pire début de saison depuis la saison 1997-1998. Du côté de l'Inter, l'humiliation est venue à domicile, contre Sienne (0-2). Inquiétant après un faux pas la semaine passée, en Ligue Europa, à Giuseppe Meazza, face au Rubin Kazan (2-2). En ce début de saison, Milan & Milan ne répondent plus !

 

4 - Dortmund n'est plus sur son 31 ! Invaincus depuis 31 matches en championnat [la dernière défaite du Borussia remonte au 18 septembre 2011, ndlr.], les Marsupiaux de Jurgen Klopp ont perdu des pois et des points sur le pré d'Hambourg SV (2-3). Un coup d'arrêt pour le moins surprenant qui a profité à l'ogre bavarois, qui s'est imposé du côté de Gelsenkirchen, contre un concurrent direct pour le titre, Schalke 04 (2-0).


VILLA

5 - Et pendant ce temps-là, au Barça... Après 5 journées, le Barça compte 15 points. Au classement, la domination des Catalans est édifiante. Mais quand est-il sur le terrain ? Les hommes de Tito Vilanova ont peiné contre la modeste formation de Grenada (2-0), avec des buts signés Xavi (87e) et Gomez contre son camp (90e). De quoi mettre Messi sur les nerfs, et de les passer sur son partenaire, David Villa... Plus inquiétant, le Barça avait également montré quelques fébrilités contre le Spartak Moscou en Ligue des Champions la semaine passée (3-2). Mais bon, c'est toujours gagnant ! N'est-ce pas là le plus important ?

 

KOSCIELNY6 - Koscielny met les petits plats dans les grands. Indisponible depuis le début de la saison à cause d’une blessure au genou gauche, l’ancien Lorientais a retrouvé une place dans le onze de départ d’Arsène Wenger, dimanche, à l’occasion du match nul obtenu par Arsenal sur le terrain de Manchester City (1-1). Aligné en défense centrale au côté de l’international allemand Per Mertesacker (en l’absence du Belge Thomas Vermaelen), Koscielny a globalement maîtrisé l’armada offensive des Skyblues. Mieux, il a permis aux Gunners de prolonger leur invincibilité cette saison en égalisant à la réception d’un corner en fin de match (1-1, 82e). Le retour en forme du défenseur n’a certainement pas échappé à Didier Deschamps, qui l’avait laissé sur le banc de touche lors des matches de l’Equipe de France face à la Finlande et la Biélorussie. En l’absence du Montpelliérain Mapou Yanga-Mbiwa, suspendu, le Gunner postule naturellement pour une place de titulaire aux côtés de Mamadou Sakho en défense centrale pour le match amical face au Japon et surtout le choc des éliminatoires de la Coupe du monde face à l’Espagne (12 et 16 octobre). D’autant qu’Adil Rami traverse une passe délicate en club, au même titre que Philippe Mexès, semble t-il lassé des critiques du public sur ses prestations en équipe de France.

 

7 - Le crack Eintracht. Qui l'eut cru ? Le promu, l'Eintracht Francfort, copie sur le Bayern Munich ! Ainsi, la formation coachée par Armin Veh a décroché un 4e succès en autant de matches en championnat. Vendredi, le petit Eintracht s'est imposé sur le terrain de Nuremberg (2-1). L'idylle se poursuivra t-elle le week-end prochain, avec la récetion du champion d'Allemagne en titre, le Borussia Dortmund ? Et comme les jeux de mots avec l'Eintracht sont choses aisées, disons juste "Gare à la saucisse"... 

 

8 - Liverpool dans le rouge ! L’émotion a submergé Anfield Road dimanche après-midi. Le choc des deux clubs les plus titrés du royaume, Liverpool et Manchester United, a été précédé par la commémoration du drame survenu le 15 avril 1989 au stade de Hillsborough. Ce jour là, 96 supporteurs des Reds en déplacement à Sheffied, avaient trouvé la mort dans un terrible mouvement de foule. Quelques minutes avant le coup d’envoi du choc, les fans des Reds ont déployé un superbe tifo orné du chiffre 96, afin d’honorer la mémoire des victimes. Comme un symbole, c’est Steven Gerrard, Scouser jusqu’au bout des ongles, qui va donner un avantage mérité à son équipe, au retour des vestiaires. Les hommes de Brendan Rodgers vont ensuite perdre le fil de ce classique du championnat anglais, à cause notamment de l’expulsion sévère du jeune milieu de terrain anglais Jonjo Shelvey, intervenue en fin de première mi-temps.

 

Et Manchester United, décevant jusqu’ici, faire preuve d’un réalisme offensif impressionnant en égalisant sur une jolie frappe enroulée de Rafael, puis en prenant finalement l’avantage sur pénalty par l’inévitable Robin Van Persie, déjà auteur de 5 buts avec son nouveau club. Les Red Devils confortent leur deuxième place,en embuscade derrière le leader Chelsea. Les Scousers, actuellement 18e avec 2 points seulement, réalisent tout simplement le pire début de saison de l’histoire du club. Liverpool a confirmé ses progrès dans le jeu, déjà entrevus quelques jours plus tôt lors de la victoire 5 à 3 face aux Young Boys de Berne, mais ce dimanche, seul un succès des Reds face au rival historique aurait permis aux supporteurs d’oublier un instant Hillsborough.

 

9 - Hatem Ben Arfa, service 5 étoiles. L'ancien Marseillais a offert le but de la victoire des Magpies contre Norwich (1-0) à son coéquipier Demba Ba sur un "caviar", dont la trajectoire parfaite a transpercé le rideau défensif adverse. Grâce à l'inspiration de Ben Arfa, déjà auteur d'un but incroyable contre Aston Villa (1-1), Newcastle retrouve la première partie du classement et reste en embuscade, à un point d'Arsenal et du champion en titre, Manchester City.

 


Original Video- More videos at TinyPic

 

 


Retour à l'accueil