Partira, partira pas? Pour Thefastfoot, l'entraîneur des Champions de France 2010, Didier Deschamps, ne quittera pas l'Olympique de Marseille l'été prochain. Rivalités, objectifs, projets à long terme, marché saturé, TFF vous livre 10 arguments "béton" quant au maintien du technicien  bayonnias du côté de la Canebière. N'en déplaise à certains...

 

1 - DD a le soutien de Labrune

 

DDL'entraîneur a rencontré son président. A l'instar de bon nombre de ses homologues, tels que Rémi Garde à l'Olympique Lyonnais, l'heure est aux tractations pour Didier Deschamps. A son actif, l'ancien capitaine de l'équipe de France a, de nouveau cette saison, ramené des titres à l'OM (Trophée des Champions, Coupe de la Ligue) et a porté le club phocéen jusqu'au stade des quarts de finale de la Ligue des Champions. Certains ont tendance à l’oublier. A son discrédit, DD s'est attiré, sur la fin de l'exercice 2011-2012, la foudre de groupes de supporters, à commencer par les Winners, lui reprochant les 13 matches sans succès alignés entre février et avril en championnat. Et en ce 10 mai, la formation phocéenne pointe à plus de 30 points du leader et voisin, Montpellier. Devant un tel bilan, mi-figue, mi-raison, le président de l'OM, Vincent Labrune, pencherait plus pour la figue, c'est à dire pour voir le bon côté du travail de son homme de terrain. Ainsi, selon La Provence du 8 mai dernier, le dirigeant marseillais aurait émis le souhait à Deschamps que ce dernier continue l'aventure et qu'il réfléchisse au prochain recrutement. De bon augure donc.

 

2 - La "Dèche" a encore 2 ans de contrat et aime le rappeler

 

Un départ de Didier Deschamps? Oui, mais pas avant la Coupe du Monde 2014 ! Régulièrement cité pour succéder à Laurent Blanc à la tête des Bleus dès qu’un hypothétique départ du Président est évoqué, il ne serait pas improbable de voir le Bayonnais endosser le costume de sélectionneur à l'issue de son aventure marseillaise. De plus, l'ancien coach de l'AS Monaco et de la Juventus Turin répond ces dernières semaines à la question de son départ par des « ce n'est pas d'actualité » vu que son contrat expire à la fin de la saison 2013-2014. Au cas où DD irait jusqu'au terme de son bail, ce dernier deviendrait l'entraîneur à être resté le plus longtemps à la tête de l'Olympique de Marseille, battant le record d'Henri Roessler (1950-1954).

 

3 - Ne pas partir sur un goût amer...

 REMY

De la saison de l’OM, beaucoup retienne la déconfiture des Valbuena, Ayew et autres Rémy en seconde partie de saison, plus précisément après avoir éliminé, aux forceps, l'Inter Milan en 1/8e de finale de la C1. Treize matches sans victoire en Ligue 1, avant la libération, il y a dix jours, face à Nancy (1-0), voilà un record dont se serait bien passé Didier Deschamps. Pendant cette période de disgrâce, les Marseillais ont perdu la confiance d'une partie de leur public qui a commencé à sortir les banderoles hostiles "Deschamps et tes joueurs, casse-vous" ou à bouder les travées du Vélodrome. Actuellement en train de pencer ses plaies, l'OM (10e) n'a plus rien à jouer en Ligue 1 depuis un bon bout de temps.

 

4 - Le choix du moins pire?

 

Outre la question du départ de Deschamps, c'est aussi celle de son remplacement qui est soulevée. Des noms circulent, certains avec insistance, tels que Frédéric Antonetti (Rennes) ou encore Eric Gérets (Maroc), d'autres sont évoqués ça et là (Claude Puel) mais aucun ne fait vraiment l'unanimité. L'au-delà même de l'adhésion, c'est aussi la faisabilité de telle ou telle arrivée qui pose problème. Ainsi, Frédéric Antonetti, qui se bat avec son équipe, Rennes, pour décrocher l'Europe, a été adopté du côté de la Bretagne. Même son de cloche pour Eric Gerets, le Belge serait-il prêt à revenir après avoir laissé un souvenir impérissable dans les esprits marseillais. Pas sûr. Le choix de Claude Puel serait des plus surprenants après son départ compliqué de Lyon et sa réputation d'entraîneur défensif.

 

5 - Les grosses écuries européennes boudent Deschamps

 

DI MATTEOUne volonté de rester, des successeurs pas à la hauteur, qu’est-ce qui pourrait pousser dans ce cas Didier Deschamps vers la sortie ? L’appel d’un président d’un grand club européen certainement. Il y a quelques semaines, ce président aurait pu être Roman Abramovitch mais depuis, l’intérimaire, Roberto Di Matteo a littéralement transformé la fin de saison des Blues, avec une Cup en poche, et une finale de Ligue des Champions. Ainsi, même si la question de la succession de l’Italien venait à se poser cet été, la priorité pourrait être donné à d’autres techniciens, tels que Low, Mourinho ou encore Guardiola. En somme, l’ancien milieu de terrain de Chelsea ne serait pas la priorité numéro. Juste un élément d’une liste. L’autre championnat qui pouvait ouvrir ses bras à Deschamps était la Serie A. Là aussi, le marché semble bouché, bien que l’ancien coach de la Juventus Turin jouit d’une excellente côte de l’autre côté des Alpes. L’AS Rome se tâte entre Montella et Villas-Boas pour remplacer Luis Enrique partant, l’Inter offrirait bien son banc à Bielsa ou Villas-Boas alors que l’avenir de Massimiliano Allegri semble des plus flous après la perte du Scudetto et un parcours décevant en C1. Enfin, en Espagne, Valence, où Deschamps a évolué lors de sa fin de carrière de joueur, lui a préféré Pellegrino. C’est la crise DD !

 

6 - Rien que pour voir ses joueurs porter le maillot d'Akhenaton

 

Découvrez les maillots de la saison 2012-2013 de l’Olympique de Marseille en cliquant ICI.

 

7 - Faire de l'OM un champion d'Europe !

 

Champion de France, triple vainqueur de la Coupe de la Ligue, deux trophées des champions en l’espace de trois saisons, que manque t-il à Didier Deschamps pour en faire un technicien comblé ? Une performance sur la scène européenne, un terrain qui avait fait sa renommée avec l’AS Monaco au début de sa carrière d’entraîneur. Depuis, la Dèche est l’homme qui a redressé la Juve, qui a offert un titre de champion à l’OM, son premier depuis 17 ans, mais n’a plus vraiment goûté aux hautes, très hautes sphères de la Coupe d’Europe. Certes, Marseille ne disputera pas la Ligue des Champions la saison prochaine mais vu le niveau de la Ligue Europa lors de cet exercice 2011-2012, conjugué à des participants de luxe la saison prochaine tels que Schalke 04, Naples, l’Inter Milan, l’Atletico Madrid ou encore Chelsea (en cas de non victoire des Blues en C1), un succès en C3 aurait fière allure.

 

8 - Dans l'espoir de faire virer José Anigo?

 

Dans son éphémère passage sur le banc de l’OM, José Anigo, lui, a réussi à porter l’OM en finale de la C3, en 2004, face à Valence. Depuis l’arrivée de Didier Deschamps sur la Canebière en 2009, le club phocéen a grimpé les échelons en Ligue des Champions (phase de poule en 2009, 1/8e de finale en 2010 et ¼ de finale en 2011). Au-delà de ces duels de bilans, c’est bien l’entente entre les deux hommes qui pose problème depuis près de 3 saisons maintenant. Après le dossier Gignac, joueur qu’aurait imposé le directeur sportif à l’entraîneur, après la théorie du complot et le côté Calimero de Deschamps, la cohabitation entre les deux hommes forts de l’OM ne passe plus. Pour beaucoup, il faut trancher. Ainsi, il y a quelques semaines, Bernard Tapie, ancien président du club (1986-1994), avait déclaré qu’il fallait choisir entre Deschamps et Anigo, mais ne plus faire travailler les deux hommes ensemble. Pour les Winners, dont certains pointent du doigt leur relation privilégiée avec le directeur sportif marseillais, ont asséné, notamment par le biais de banderoles, leur volonté de voir Deschamps quitter ses fonctions.

 

9 - L'horizon du nouveau stade

 

Au Vélodrome, c’est cap sur l’horizon Euro 2016 ! L’enceinte, actuellement en pleine rénovation en vue du championnat d’Europe des Nations qui se tiendra en France dans quatre ans, va devenir l’une des plus modernes du continent. Un projet grandiose auquel voudrait bien participer Didier Deschamps en en devenant le premier entraîneur. Pour y parvenir, l’ancien milieu de terrain de Chelsea devra arriver au terme de son bail, prévu en juin 2014 et prolonger de deux ans. Une éternité lorsqu’on est entraîneur, surtout à l’Olympique de Marseille.

 

10 - Et les 20 ans du sacre bordel !

 

SymDD-copie-1bolique toujours, en amont de l’achèvement du nouveau stade, l’OM célèbrera, la saison prochaine, les 20 ans de son titre en Ligue des Champions. Une coupe prestigieuse qu’avait soulevé à l’époque un certain Didier Deschamps. Ce dernier, qui travaillerait selon La Provence à un effectif de qualité, et à un moindre coût, en vue de la Ligue Europa la saison prochaine. Histoire d’apporter, peut-être, le plus beau des cadeaux aux supporters marseillais…

Retour à l'accueil