La France est un pays riche. Dans l'univers du ballon rond, les Bleus sont plus en situation de précarité comme en témoigne leur présence dans le quatrième chapeau du tirage au sort de l'Euro 2012. Consciente de cette ambivalence, Nike a imaginé, pour l'année à venir, un maillot domicile et une tunique extérieure à la fois classique et chic. Adieu marinière ey autre petit col rouge...

 

Les Bleus ou la volonté d'éblouir à domicile

 

maillot-EDF-12.JPGLe prochain maillot domicile de l'équipe de France est une version détournée de la marinière, qui avait tant fait causer l'année dernière. Le sponsor du onze tricolore, Nike, a tout simplement passé une sacrée couche de bleu sur la future ex-marinière blanche et marine, arborrée loins de l'hexagone ces derniers mois. La marque américaine a troqué le rouge du col et du bout des manches pour le bleu ciel, uniquement sur le col. Le brin de folie, il en fallait bien un, est visible sur la virgule, emblême de Nike, et sur le blason. Ces deux insignes ont été brodés de fil d'or. Ce choix n'est rien d'autre que l'illustration, au sens premier, de l'expression "redorrer son blason". Tout un symbole...

 

Pyjama vs Col blanc

 

maillot-EDF-12-2.JPGAutre signe fort de l'élégance à la française, les hommes de Laurent Blanc quitte le pyjama ! Une constatation à ne pas prendre au sens propre cette fois. Les Bleux abandonnent en effet leur tunique marinière (Houra!). Les cerveaux de Nike ont pensé avant tout à la French Touch. Quoi de plus naturel, lorsqu'on est invité loin de ses terres, que de sortir la tunique blanche, toute fraîche repassée... Bon, certes, la célèbre chansonnette de Claude François, ajoute que "la chemise blanche" permet "d'oublier que chaque jour, c'est la même chose".


Pour ne pas tomber dans la routine d'un spectacle offensif morose, Nike a ajouté quelques petites touches du meilleur goût, tels que le bout des manches rayés de fines bandes noires, couleur de l'insigne et du blason. Une création qui ne devrait pas laisser insensible le public. Ne dit-on pas que "l'habit ne fait pas le moine"? Nul doute qu'après cet effet de mode, l'équipe de France devra imposer son style... par le jeu, dès le 29 février, en amical, face à l'Allemagne.

Retour à l'accueil