Hello chers Fastfooters. Ce mardi, le PSG devrait officialiser l'arrivée du buteur napolitain Edinson Cavani pour 64 millions d'euros. Un recrutement qui va bouleverser en profondeur l'attaque parisienne. TFF vous dit pourquoi...

 

cavani psg

 

 

Que l'on se nomme Kévin Gameiro ou Zlatan Ibrahimovic, l'arrivée d'un concurrent tel que le buteur de la Celeste ne peut laisser indifférent. Une fois officialisé le dernier gros coup de Leonardo sur le marché des transferts parisien - à priori, ce mardi - les deux hommes devraient s'interroger plus sérieusement sur leur avenir dans la capitale. Et pour les dirigeants parisiens, il existe un risque non négligeable de voir filer ces attaquants vers d'autres cieux. 

 

Gameiro va faire ses adieux

 

Echaudé par sa situation immuable de doublure luxueuse sous l'ère Carlo Ancelotti (seulement 7 titularisations en Ligue 1), l'ancien Lorientais Kévin Gameiro n'a pratiquement aucun espoir de voir son cas évoluer positivement, malgré l'arrivée de Laurent Blanc aux commandes de l'équipe. La concurrence d'Edinson Cavani, meilleur buteur de Serie A l'an passé avec 29 réalisations, devrait logiquement convaincre l'international français (8 sélections, 1 but) de faire ses bagages, pour trouver plus de temps de jeu à l'étranger.

 

D'autant que la perspective de la Coupe du Monde au Brésil est un facteur de motivation supplémentaire pour Gameiro, qui ne peut pas se contenter d'un statut de remplaçant pour une seconde saison consécutive. Particulièrement attiré par le championnat espagnol, il pourrait bien rebondir du côté du FC Seville, où l'attend le tout frais champion du monde des U20, Geoffrey Kondogbia. Selon le quotidien ibérique Marca, un accord aurait déjà été scellé entre le joueur et les dirigeants sevillans, qui cherchent un remplaçant à Negredo, en partance vers Manchester City.

 


 

ZLATAN 2

 

 

Cavani peut-il faire de l'ombre au grand Zlatan ?

 

L'arrivée désormais certaine de la star napolitaine remet-elle en cause la présence du meilleur buteur parisien Zlatan Ibrahimovic au sein de l'effectif parisien ? Il y a quelques semaines, l'agent du joueur suédois Mino Raiola avait assuré que son joueur allait rester au moins une saison supplémentaire dans la capitale. Mais en matière de transferts, la vérité d'un jour est rarement celle du lendemain. Et l'arrivée de Cavani vient évidemment troubler la réflexion d'Ibrahimovic, peu habitué à gérer la concurrence d'un autre grand buteur sur le front de l'attaque.

 

C'est une évidence que l'ex-Milanais n'a pas l'intention de perdre du temps de jeu au bénéfice de Cavani, plus jeune (26 ans contre 31 ans pour Ibrahimovic) et doté d'un talent au moins équivalent au sien. Par ailleurs, l'hypothèse de voir les deux hommes associés dans un 4-4-2 ad hoc mis en place par Laurent Blanc pourrait se heurter au caractère individualiste et à l'ego prononcé de Zlatan. Du coup, il pourrait bien laisser le champ libre à son nouveau rival et s'offrir un nouveau challenge dans un grand club européen. Vexé par le départ de Cavani qu'il accuse de "penser seulement à l'argent", le président napolitain Aurelio De Laurentiis abonde dans ce sens : Pour lui, "Ibra" ne jouera pas avec l'Uruguayen à Paris, car "il a déjà été promis à d'autres horizons".

 


Ibra vers le Real Madrid ou Manchester City ?


Pour s'attacher les services du Suédois, les courtisans de luxe ne manquent pas : Son ancien entraîneur Carlo Ancelotti aimerait voir "Ibra" débarquer à la Maison Blanche. Chez les Skyblues de Manchester City, Manuel Pellegrini rêve également de recruter Zlatan, pour compenser les départs de Carlos Tévez et Mario Balotelli. 

 


Si les départs de Gameiro et surtout Ibrahimovic se confirment, Cavani va débarquer à Paris "dans un fauteuil" sans avoir à gérer la moindre concurrence sur le front de l'attaque des champions de France. Pour Laurent Blanc, il s'agira alors de trouver la formule la plus efficace, afin de faire briller la star de la Celeste. Seul à la pointe de l'attaque, ou associé à son ancien compère napolitain Ezequiel Lavezzi... Le Président aura l'embarras du choix...

Retour à l'accueil