Chers Fastfooters. Ca y est ! L'équipe de France est assurée, depuis hier soir et sa probante victoire face à la Finlande (3-0) de disputer les barrages pour la qualification à la Coupe du Monde au Brésil. Comme en 2010. Outre cette belle performance de Ribéry et sa bande, TFF vous propose, en ce 16 octobre, un topo complet sur l'état d'avancement des qualifiés et possibles qualifiés au Mondial de l'an prochain. Un article à partager avec le plus grand nombre.

 

Franck-Ribery-France-vs-Iceland 2772977 2110358246

 

Les 20 infos à retenir sur les barrages

 

1 - Les 21 qualifiés officiels pour la Coupe du Monde (sur 32) : Brésil, Japon, Angleterre, Australie, Iran, Corée du Sud, Italie, Etats-Unis, Costa-Rica, Argentine, Colombie, Belgique, Suisse, Allemagne, Russie, Bosnie-Herzégovine, Espagne, Pays-Bas, Chili, Equateur, Honduras.

 

2 - Les 8 barragistes européens (4 équipes qualifiées à l'issue de confrontations aller-retour) : France, Croatie, Suède, Roumanie, Islande, Portugal, Grèce, Ukraine.

 

3 - A noter que les affiches des barrages entre nations européennes aura lieu le lundi 21 octobre à 14h.

 

4 - Les autres barrages connus : Mexique - Nouvelle-Zélande, Uruguay-Jordanie. Le Mexique a décroché sa place in extremis de barragiste la nuit dernière. Battu par le Costa Rica (1-2), le Mexique doit son salut aux Etats-Unis, qui ont joué le jeu à fond contre le Panama de Dely Valdes (3-2). De son côté, l'Uruguay a pris le meilleur sur l'Argentine, nation déjà qualifiée pour le Mondial (3-2). La Celeste va donc tenter de se qualifier, pour la 4e fois de rang, à la phase finale de la Coupe du Monde par le biais des barrages. Les confrontations :

 

Mexique (Concacaf) - Nouvelle-Zélande (Océanie) 

Uruguay (Am du Sud) - Jordanie (Asie) 

 

5 - Quelques têtes de séries déjà connues :

 

Chapeau 1 : Brésil, Espagne, Allemagne, Argentine, Colombie, Belgique, Suisse et Italie.

 

A noter que si l'Uruguay élimine la Jordanie en barrages, la Celeste d'Edinson Cavani prendra la place de la Squadra Azzurra en tête de série.  

 

La valse des entraîneurs

 

6 - Croatie : possible adversaire de la France aux barrages du Mondial 2014, la Croatie a assisté, ces dernières heures, à la démission de son entraîneur, Igor Stimac. Nico Kovac assurera l'intérim à la tête de la sélection. Mais que fait Davor Suker ?

 

7 - Hongrie : depuis quelques jours déjà, Sandor Egervari, a été démis de ses fonctions de sélectionneur de la Hongrie, après la déroute de son équipe contre les Pays-Bas (1-8).  

 

8 - Pologne : éliminée de la course à la Coupe du Monde au Brésil, dans un groupe qui comprenait notamment l'Angleterre et l'Ukraine, la Pologne s'est également séparée de son sélectionneur, Waldemar Formalik. Cette fois-ci, c'est la Fédé polonaise qui en a pris la décision.

 

9 - Russie : qualifiée pour le prochain Mondial, l'ambitieuse Russie, qui accueillera le Mondial 2018, devrait reconduire dans ses fonctions son charismatique sélectionneur, Fabio Capello, jusqu'en... 2018. Logique.

 

10 - Australie : enfin, comme dans tout "mercato", il y a la partie rumeur. La dernière en date enverrait Alex Ferguson, ancien manager de Manchester United, à la tête de la sélection australienne, sévèrement corrigée vendredi dernier par la France (0-6) mais qualifiée pour le prochain Mondial... Affaire à suivre.

 

 

Les chiffres et les hommes clefs des Qualifications  

 

11 - Ribéry, enfin "Kaiser France". Candidat au Ballon d'Or 2013, le Munichois a illuminé la fin de la campagne de qualifications des Bleus. Il est tout simplement passeur décisif ou buteur, sur 8 des 13 dernières réalisations de l'Equipe de France, face à la Biélorussie (4-2), l'Australie (6-0) et la Finlande (3-0). Magistral !

 

12 - L'histoire penche pour les Bleus. La perspective des barrages n'est pas franchement rassurante pour les Bleus. Et pourtant, l'historique des confrontations face à leurs adversaires potentiels penche largement en leur faveur. En effet, l'Equipe de France a remporté ses 8 derniers matches face aux Portugais, s'est imposée à 8 reprises en 10 rencontres face à la Grèce, et n'a même jamais concédé le moindre revers contre la Croatie ou l'Ukraine. 

 

13 - Allemagne et Pays-Bas en ballade. La campagne de qualification s'est transformée en formalité pour ces deux nations, qui font partie des favoris de la prochaine Coupe du monde. Dans leurs groupes respectifs, les ogres ont laissé échapper seulement 2 petits points chacun. Et leurs goal-average respectifs (+26 pour l'Allemagne, +29 pour les Pays-Bas) donne une idée assez précise de la domination sans partage qu'ils ont exercée.


wayne-rooney-angleterre-10721772yrzhm 1879

 

14 - Wayne Rooney dans l'histoire des Three Lions. En pleine forme depuis quelques temps, le buteur mancunien a profité de ces Qualifications pour entrer dans l'histoire de la sélection anglaise. Désormais meilleur buteur des Three Lions en compétition officielle, il a inscrit 28 buts en 85 sélections. 

 

15 - Saint-Marin, le petit poucet. Pas le moindre point inscrit, un goal-average de -53 en 10 matches de compétition: Saint-Marin a été la pire équipe de la Zone Europe, durant ces qualifications. 

 

16 - Le Danemark, deuxième, mais éliminé. Les Danois peuvent être déçus: Dans leur groupe B, ils ont tenu en respect la République Tchèque ou la Bulgarie pour conserver leur deuxième place. Mais leur faible total de points (16) les exclut de facto d'une participation aux barrages; seuls les huit meilleurs deuxièmes de la zone Europe y sont admissibles. 

 

17 - France-Australie a fait "gazouiller". La large victoire des Bleus contre l'Australie vendredi dernier (6-0) a déchaîné les fans du réseau social Twitter. A elle seule, cette rencontre amicale a généré plus de 260 000 tweets, selon le quotidien l'Equipe. 

 

18 - Ouf, les Bleus ne croiseront pas "Ibra". Absent à l'occasion de la défaite des siens contre l'Allemagne mardi soir (3-5), Zlatan Ibrahimovic n'a même pas pu tenter d'offrir une place de tête de série à la Suède, dans la perspective du tirage au sort des barrages. Tant mieux pour les supporteurs français, qui redoutaient de croiser le chemin du bourreau des défenses de Ligue 1 au mois de novembre. 

Retour à l'accueil