35e journée de Ligue 1 et Ligue 2, 32e de Bundesliga, 34e de Liga, 35e de Serie A, 36e de Premier League, la fin des grands championnats européens approche à grand pas. Où en est-on ? Qui peut-être champion en ce week-end ? Qui peut descendre à l'échelon inférieur ? Thefastfoot fait le point, championnat par championnat.

 

LOGO PL

 

Le titre : ce dernier est acquis, depuis la 34e journée, à Manchester United.

 

La course à l'Europe :

2e - Manchester City (71 points)

3e - Chelsea (65)

4e - Arsenal (64)

5e - Tottenham (62)

6e - Everton (59)

 

Olivier GiroudManchester City, qui sera en déplacement samedi (16h) sur le terrain de Swansea, compte 6 points d'avance sur le troisième, Chelsea. Une avance confortable. Derrière, c'est la foire d'empoigne. Dimanche (17h), les Blues de Chelsea, qui se sont qualifiés jeudi pour la finale de la Ligue Europa, se rendra à Old Trafford pour y défier le nouveau champion, Manchester United. Arsenal (4e). Les Gunners, emmenés par Olivier Giroud et Théo walcott, qui comptent un match en plus par rapport à la concurrence, devraient glaner les trois points samedi (18h30) contre le QPR de Redknapp, déjà relégué. Gare au piège pour les Spurs, qui reçoivent Southampton (13e), qui n'a pas encore pleinement assuré son maintien en Premier League. Enfin, Everton se déplacera sur le pré de Liverpool (dimanche, 14h30) pour un derby de la Mersey qui s'annonce explosif.

 

Le maintien :

11e - Fulham (40 points)

12e - Stoke City (40)

13e - Southampton (39)

14e - Norwich City (38)

15e - Sunderland (37)

16e - Aston Villa (37)

17e - Newcastle (37)

18e - Wigan (32)

19e - QPR (25) 

20e - Reading (25) 

 

Pour Reading et QPR, la messe est dite. Wigan sera en grand danger sur le terrain de West Bromwich Albion. Une défaite des Latics samedi (16 heures) pourrait faire les affaires de bien des équipes, notamment de Newcastle et de ses Frenchies, en déplacement à West-Ham. Duel important également lundi (21 heures) entre le Sunderland de Di Canio et le Stoke City de Crouch.

 

A LIRE AUSSI :

 

Ligue 1 : les enjeux de la 35e journée (CLIQUEZ ICI)

Retour à l'accueil