Amis Fastfooters. Vous êtes peut-être passé, ces derniers jours, à côté de cette info transfert concernant l'une, si ce n'est la meilleure équipe d'Europe, le Bayern Munich. Outre l'arrivée actée de l'avant-centre polonais du Borussia Dortmund, Robert Lewandowski, les dirigeants bavarois seraient en passe de signer le milieu de terrain de l'Eintracht Francfort, Sebastian Rode. Grand espoir du football allemand, ce jeune joueur de 23 ans est méconnu chez nous. Voici son portrait et l'analyse de ce qu'il pourrait apporter au Bayern de Guardiola. 

 

SEBASTIAN RODE 

 

Sebastian-Rode-2.jpg

 

Le Bayern contrarie encore le BVB 

 

Depuis quelques mois, le Bayern, super-puissance sportive et financière sur la scène nationale et continentale, aime à contrarier son meilleur ennemi, le Borussia Dortmund. L'été dernier, le mastodonte bavarois s'offrait le petit prince du BVB, Mario Götze, pour un montant de 37 millions d'euros. Un pari gagnant, puisque ce dernier affiche déjà 10 buts et 12 passes décisives en 34 matches joués toute compétitions confondues. Certes, Götze a été acheté au prix fort, mais le Bayern n'hésite pas à "surpayer" pour faire ses emplettes chez son ennemi intime du BVB. Ainsi, récemment, la direction bavaroise a sauté sur l'occasion pour attirer l'athlétique et prolifique attaquant polonais, Robert Lewandowski. Cette fois pour un moindre coût puisque ce dernier sera libre de tout engagement en fin de saison. A défaut de pouvoir obtenir Ilkay Gundogan, dont le transfert est estimé outre-Rhin à 40 millions d'euros, le Bayern s'est attaché à couper court aux débuts de négociations entre le BVB de Klopp et l'Eintracht Francfort, club où évolue actuellement un certain Sebastian Rode. Pour attirer ce jeune milieu offensif de 23 ans, le champion d'Allemagne a déjà formulé une offre de près de 10 millions d'euros à Francfort, assorti d'une proposition de contrat courant jusqu'en juin 2018. Et dire que Rode était l'un des successeurs annoncés du capitaine du Borussia Dortmund, Sebastian Kiel, auteur d'un superbe but ce week-end, contre Fribourg (1-0)...

 

bayern-nouveau-maillot-domicile-2013-2014-

 

Rode, un pari à plus d'un titre 

 

Sebastian Rode est considéré, depuis deux ans maintenant, comme l'un des grands espoirs de la Nationalmannschaft. Pour autant, le sélectionneur allemand, Joachim Low, n'a pas encore eu l'occasion de faire appel au jeune talent de 23 ans en A. Et pour cause. Fin février, en championnat, Rode a essuyé des dommages minimes au cartilage contre le Werder de Brême (0-0). Une blessure qui a mis directement un terme à sa saison et, très probablement, rendu impossible sa participation à la Coupe du Monde au Brésil. Mais pas de quoi refroidir le Bayern, qui lorgne sur le blondinet depuis plusieurs mois déjà. Sebastian Rode, reconnu par tous comme l'un des futurs grands milieux de terrain de la Mannschaft, a su convaincre le Bayern. L'équipe bavaroise, entraînée par Pep Guardiola, toujours en lice en Ligue des Champions et qui survole la Bundesliga (20 points d'avance sur le BVB après 28 journées), multiplie les démarches pour attirer ce genre de joueur, jeunes, robustes et ambitieux. Le champion d'Europe en titre, compte tout de même quelques trentenaires dans son effectif "de rêve" (Robben, Pizarro, Ribéry, Lahm, Van Buyten, Dante ou encore Starke) qu'il tente de rajeunir. Si possible, en recrutant de jeunes talents allemands [Götze, Green, Weiser ont déjà été recrutés, ndlr.]. Et à moins de 10 millions d'euros, même blessé, Rode en vaut la peine.

 

L'archétype du milieu défensif moderne

 

Sebastian Rode (1,79m, 64 kg) est un modèle du genre. Ratissant un nombre impressionnant de ballons, le joueur multiplie au cours d'une rencontre les relances propres. Un profil à la Matuidi (Paris-SG) ou à la Illaramendi (Real Madrid). Généreux dans l'effort, il n'hésite pas à se projeter vers l'avant et se montre souvent décisif avec l'Eintracht Francfort. Lors de la saison 2011-2012, le jeune Allemand a signé 8 buts, pour 2 passes décisives en 32 matches de Bundesliga. La saison dernière, le natif de Darmstad a participé à pas moins de 33 rencontres de championnat avec l'Eintracht, qui voudrait à tout prix conserver son joyau. Il faut dire que du côté de la Commerzbank Arena (le stade de l'Eintracht), le "blondinet" est un chouchou adulé par 50000 spectateurs chaque week-ends. Ses bonnes performances en Ligue Europa - il a largement contribué à la qualification de son équipe en 16es de finale de la compétition [éliminée au stade des 16es de finale par le FC Porto, ndlr.] - y sont pour beaucoup. Arrivé en 2008 en provenance des Kickers Offenbach pour la modique somme de 250000 euros, le joueur, qui a grandi avec un ballon aux pieds depuis son plus jeune âge dans les quartiers de Darmstad, au sud de Francfort, s'épanouit au sein des Espoirs allemands, participant même à l'Euro.  

 

Est-il fait pour le XI du Bayern ? 

 

GUARDIOLACet été, le Bayern Munich ne devrait pas faire de folies sur le marché des transferts. C'est l'entraîneur de la formation bavaroise, Pep Guardiola, qui l'a assuré récemment sur le site de la Fifa : "La saison prochaine ? C'est encore loin. Je pense que la base restera à peu près la même. Il n'y aura que très très peu de nouveautés." C'est une certitude, Lewandowskiprendra la place du Croate Mario Mandzukic à la pointe de l'attaque.Mais de quelle place pourrait hériter Sebastian Rode, dans un effectif déjà bien garni au niveau de son milieu ? Rafinha, Javi Martinez ou encore Bastien Schweinsteiger tiennent la corde dans ce secteur de jeu. Dès lors, Rode ne sera-t-il qu'une simple doublure, dans un premier temps ? Selon certaines rumeurs outre-Rhin, il pourrait être prêté une saison de plus (2014-2015) à son club actuel, l'Eintracht Francfort, en attendant une possible ouverture au Bayern. Cependant, la semaine dernière, Herbert Bruchhagen, le directeur sportif des Aigles, semblait d'ores et déjà avoir tourné la page Rode : "Notre manager (Armin Veh) est déjà à la recherche d'un successeur adéquat. Ce sera difficile pour nous de remplacer Sebastian." Si le Bayern le conserve au-delà du 31 août prochain, Rode pourrait grandir dans l'ombre de "Schweinie" et se faire, à terme, une place de choix dans le 4-2-3-1 de Guardiola, mais aussi en sélection. Voilà un (énième) jeune talent allemand à ne pas perdre de vue. 

Retour à l'accueil