Bonjour chers Fasfooters ! Aujourd’hui, votre site vous propose de revenir sur le début de saison compliqué de plusieurs gardiens de Premier League. Vous le savez, le championnat anglais n’a débuté que depuis 3 journées, et pourtant plusieurs portiers titulaires semblent déjà en danger. Pour David De Gea (MU), Pepe Reina (Liverpool), Brad Friedel (Tottenham) et Adam Federici (Reading), le vent est peut-être en train de tourner. Décryptage.

Pepe Reina n’a plus la cote chez les Reds

Pepe-Reina.JPGTitulaire indiscutable depuis la saison 2005-2006 dans les cages de Liverpool, l’international espagnol vit un début de saison cauchemar, à l’image de son club (1 nul et 2 défaites). Considéré comme le premier responsable des difficultés défensives de sa formation (7 buts encaissés) Reina est pris pour cible par la presse sportive britannique. L’ex-portier de Villarreal doit rapidement retrouver son niveau, s’il veut poursuivre son aventure dans la Mersey. D’autant que le nouveau coach des Reds, Brendan Rodgers, ne semble pas prêt à faire preuve d’une infinie patience le concernant. Selon le Daily Mirror, l’ex-homme fort de Swansea songerait déjà à recruter un autre gardien durant le prochain Mercato hivernal. Si c’était le cas, Pepe Reina quitterait sans doute Liverpool. A Milan, le président Silvio Berlusconi souhaiterait ardemment sa venue, croit savoir le quotidien espagnol AS. A moins que le portier remplaçant de la Roja ne préfère rejoindre le FC Barcelone, club de ses débuts, qui avait déjà tenté de le recruter durant l’été 2009.

Brad Friedel, bientôt sur le banc ?

Le gardien de Tottenham, âgé de 41 ans, se trouve au cœur d’un mauvais feuilleton : Avec l’arrivée du capitaine de l’Equipe de France Hugo Lloris au club -pour 10 millions d’euros plus 5 de bonus- il aurait logiquement dû s’attendre à céder sa place de titulaire chez les Spurs. Mais les déclarations de son entraîneur André Villas Boas, suite au match face à Norwich (3ème journée, 1-1) ont durablement brouillé les cartes : « Brad a démontré qu'il méritait sa place de numéro 1, a lâché le technicien Portugais. Évidemment, la concurrence augmente avec l'arrivée de Lloris mais cette place est la sienne, et cela continuera comme ça, parce que c'est un immense gardien. » Vraisemblablement, Friedel devrait à nouveau débuter comme titulaire ce week-end à Reading (4ème journée), mais la situation pourrait évoluer rapidement. D’abord parce que le président Daniel Lévy, responsable de la venue de Lloris à Tottenham, n’acceptera pas que celui-ci se retrouve scotché indéfiniment au banc de touche. Ensuite parce que l’intéressé profitera de chaque minute passée sur le terrain pour démontrer que sa nouvelle équipe ne peut pas se passer de son talent.

David De Gea provoque la colère de Sir Alex

David-de-Gea.JPGArrivé à Manchester United pour 20 millions d’euros en 2011, l’international espoir espagnol David De Gea connaît actuellement ses premiers désagréments sous le maillot des Red Devils. Auteur d’une sortie catastrophique qui a provoqué le retour au score de Fulham lors de la 2ème journée (3-2), De Gea n’a bénéficié d’aucune clémence de la part de son coach, Sir Alex Ferguson.  Dès le match suivant face à QPR (3-1), c’est le portier Danois Anders Lindegaard qui a pris sa place au sein du 11 de départ mancunien. Heureusement, le technicien écossais a rassuré De Gea en déclarant à la presse que son éviction de l’équipe-type n’était que ponctuelle et qu’il serait « de retour dans quelques semaines ».

Adam Federici, taillé pour la Premier League ?

Promu cet été avec son club de Reading, le portier australien enchaîne les erreurs, depuis la reprise. Lors de la première journée, Federici a offert l‘égalisation à Stoke City dans les ultimes minutes (1-1). Avant de récidiver face à Chelsea (2-4) quinze jours plus tard, en se ratant sur une frappe quasi anodine signée Gary Cahill. Le pauvre Federici a même aggravé son cas en concédant un quatrième but sur une contre-attaque des Blues, alors qu’il était monté pour le corner de la dernière chance (4-2, 95ème). Heureusement, il bénéficie d’un soutien sans faille de son coach, Brian Mc Dermott. Celui-ci vante sans cesse la « mentalité fantastique » de son gardien, et assure que ce dernier est parfaitement capable de briller en Premier League. Federici n’est donc pas encore condamné mais il doit tout de même se méfier : En cas de nouvelle défaillance, Stuart Taylor -ancien portier de Manchester City, arrivé à Reading au mois d’août- se fera un plaisir de jouer les pompiers de service.

Retour à l'accueil